Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie pour les Dieux. [PV Isilud]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssia Mana
Grande Prêtresse d'Emelya
avatar

Messages : 13
Nilmin : 2409
Alignement : Neutre bon

MessageSujet: Une vie pour les Dieux. [PV Isilud]   Mer 20 Aoû - 23:45


Les cérémonies se poursuivaient, jour après jour, nuit après nuit. Et les offrandes se faisaient nombreuses, envahissant le temple de nourriture, de biens précieux et de nombreuses choses parfois inutiles. Les sorciers donnaient aveuglément à la déesse Emelya, la plus puissante qui engendra les autres divinités de ce peuple. La grande prêtresse courait dans tous les sens. Enfin, courir partout rester seulement une expression : dans le temple, elle marchait seulement, ne voulant troubler le calme et la sérénité de l'endroit. Quitte à y passer la nuit, elle s'affairait aux tâches sans précipitation, et toujours avec ce sourire niais sur son visage.

Le soleil se couchait lentement, et Alyssia s'attelait toujours à la tâche. Elle rangeait, nettoyait tous les recoins du temple. Les volants de sa robe bleue volaient à chacun de ses pas et ses cheveux ondulés rebondissaient dans son dos. Ses bottines assorties à sa tenue ne faisaient nul bruit en tapant sur le sol, pour son plus grand bonheur. A cette heure-ci, le temple paraissait vide, sans vie. Pourtant, la jeune sorcière y resterait encore quelques temps, jusqu'à ce que tout soit parfait, jusqu'à ce qu'elle accomplisse son rôle de grande prêtresse.


« - ATTCHOUM ! Désolée, désolée !!! »

Le bruit sourd de son éternuement résonna dans tout le bâtiment mais personne ne réagit : l'endroit était désert. On aurait pu la prendre pour une folle, à la regarder s'excuser devant une statue mais elle seule savait à qui elle s'adressait. Les nuits qu'elle passait ici avaient dû la rendre malade, car la fraicheur ne rimait jamais fort bien avec ses robes légères. S'asseyant enfin, Alyssia ferma les yeux un instant et eut une pensée pour ses parents. Ces êtres courageux, décédés pour leur peuple, dans l'honneur et la gloire. Elle soupira et se releva d'un air décidé.

La jeune sorcière termina son travail et quitta le temple alors que la nuit tombait doucement. Elle ne rentra pas directement chez elle, non, ce soir l'envie lui prit de se rendre au parc de la paix. Endroit calme par excellence, elle s'y rendait souvent pour prier hors du temple, ou simplement pour réfléchir à l'ombre d'un arbre. Sur le chemin, elle gardait ce sourire niais, comme si jamais une autre expression ne se dessinait sur son visage, comme si sa naïveté y était gravée.

Arrivée au parc de la paix, la grande prêtresse, pas si grande que cela en apparence, prit place sur un banc de pierre. Elle leva la tête vers le ciel pour observer les étoiles luisantes et son visage changea soudain d'expression, reflétant maintenant plus de douceur que de naïveté profonde. Une brise légère la fit frisonner, elle croisa alors ses bras pour se réchauffer.

Soudain, un animal volant apparut et se posa à ses pieds, sagement et sans crainte. La jeune sorcière rit alors doucement, se réjouissant de choses infimes qui en auraient fait soupirer plus d'un. L'oiseau disparut, et Alyssia joignit les mains pour prier, les paupières closes. Elle murmurait dans le silence de la nuit :

« - Grande déesse Emelya, merci de m'offrir le spectacle d'une si belle nuit étoilée... »

Dans son recueillement elle n'entendit guère des pas se rapprocher. Elle sursauta alors lorsqu'une voix froide se fit entendre. Les yeux grands ouverts, la jeune sorcière observa l'individu qui avait prit place devant elle. Un homme aux cheveux aussi sombres que la nuit, avec des yeux terrifiants autant par leur couleur que par l'insistance du regard. Alyssia répondit alors d'une voix timide :

« - Bonsoir... »

Elle se mit alors à paniquer, se demandant ce qu'un homme si étrange faisait à une heure pareille en ces lieux, mais pensa ensuite qu'elle-même ne devrait pas venir ici la nuit. Elle déglutit et retrouva son sourire niais, croyant que cela la sauvera d'une situation pouvant s'avérer dangereuse. Puis, retrouvant une voix posée et douce, elle reprit la parole :

« - Vous êtes ? Il me semble que je ne vous ai jamais vu au temple, alors vous ne devez pas être un sorcier. Mais sachez que si vous venez me manger... Je n'ai pas bon goût. »

Ridicule, oui elle l'était. Mais que dire à un vampire, car elle croyait fortement qu'il en était un, s'asseyant face à vous en pleine nuit ? La jeune sorcière frissonna autant de peur que de froid et  éternua une nouvelle fois en murmurant des 'désolée' inaudibles. D'une main timide, elle déposa quelques mèches de ses cheveux dans son cou, comme pour le cacher et ainsi éviter que cet inconnu ne la morde. Alyssia avait peur, et même son sourire naïf tremblait légèrement sur son visage.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une vie pour les Dieux. [PV Isilud]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ▬ Rp commun: Le labyrinthe de Dédale sous la Californie (Pour les dieux)
» Des mouches aux mains d'enfants espiègles, voici ce que nous sommes pour les dieux.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Sorciers :: Parc de la paix-
Sauter vers: