Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Dim 3 Aoû - 3:10

Quelques semaines après sa rencontre et son recrutement avec Émalia Ombel, on retrouve le Sorcier Maraudeur marchant à bon pas sur la route de terre bien cachée dans la forêt, frais sorti de la boutique d'Alana et du village. Généralement il serait resté un peu au village pour visiter sa famille, mais le fait d'entendre une garnison de soldats ce pratiquer aux armes à feux non loin lui fit vite changer d'idée. Mine de rien, sa dernière péripétie avec les soldats de la tribu l'avait secoué et pas qu'un peu. Après avoir prit garde de ne pas être suivi, il emprunta le chemin vers sa demeure. Elle n'était pas particulièrement cachée, mais elle était assez loin des sentiers battus et empruntés régulièrement par les habitants et les voyageurs pour qu'il n'ai pas souvent de visiteurs. Enjambant un ruisseau, contournant un bosquet charmant et rencontrant nombre de petits animaux sauvages, il arriva enfin chez lui.

S'arrêtant à la base d'un arbre immense, il regarda haut dans ses branches et cachées parmi les feuilles, sa cabine y trônait. C'était une simple maisonnette en bois rond perchée sur une plateforme de billots coupés. Tout autours du tronc ce trouvait un escalier rudimentaire lui permettant de monter. Bien entendu, un peu plus loin ce trouvait une plateforme soutenue par un système de cordes et de poulies, mise en place pour faire monter et descendre son canot et pour les plus grosse charges. Poussant un soupir de soulagement d'être enfin chez lui, il grimpa l'escalier et quelques minutes plus tard, il ouvrit la porte, entra et referma derrière lui.

L'intérieur était basique, une table carrée, quelques chaises au centre, tout deux visiblement sculptés dans le bois, un poêle à combustion lente était dans le coin gauche sur une plateforme en céramique avec une cheminée grimpant au delà du plafond. Dans le coin droit caché par un voile ce trouvait un lit de grande taille parsemés de fourrures. Non loin du lit, derrière un paravent, une baignoire un peu rustique dans laquelle on pouvait remplir d'eau. Le reste de la pièce était utilisée pour la cuisine, encore une fois le tout manquait d'équipements modernes.

Las de ses voyages, il déposa ses affaires non loin de la porte, retourna dehors et s’assied sur l chaise laissée sur le porche pour observer le soleil couchant. 


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.


Dernière édition par Braise Laflamme le Ven 31 Oct - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Dim 3 Aoû - 19:47


C'est après 4 jours en pleine forêt a tenté de retrouver la trace d’un damné qu'avait perdu l'un de ses stupides soldats, qu'Émalia s’apprêta à rentrer au village malheureusement bredouille. Seulement elle ne voulait pas rentrer dans son état, c’est-à-dire pas très reluisante et pas très propre. Elle décida donc de passer par la rivière de la vie afin de s’arranger un peu.

Elle arriva donc sur une des rives du cours d’eau, la sorcière utilisa son pouvoir pour lui s’assurer qu’il n’y avait personne aux alentours, d’abord en écoutant et mis à part le bruit de quelques animaux sauvages il n’y avait rien, puis avec sa vision elle scruta, assez rapidement, car la hâte d'entrée dans l'eau était forte, la zone qui l'entourée à la recherche d’un être qui pourrait être présent mais inactif car endormi par exemple, rien non plus.

Seulement Émalia n’avait pas remarqué qu’à quelque mètres de là, perché dans un arbre se trouvait la cabine d’un sorcier qu’elle connaissait plutôt bien malgré le fait qu'ils ne se soient rencontrés qu'une unique fois. Et que ce sorcier aurait parfaite vue sur la future baignade d’Émalia.

La jeune et belle sorcière posa son sac de voyage sur un rocher au bord de la rivière, et enleva l’intégralité de ses vêtements, puis retira d’autour de son cou un collier qu’elle s’était résolue à garder, représentant un pendentif rouge en forme de flamme avec à l’intérieur de magnifique flammes bleues, qu'elle posa précieusement sur ses vêtements.  

C’est donc complètement dévêtu que la jeune femme entra dans l’eau pour se rafraichir, se laver, et pour nager un peu aussi. Le soleil était sur le point de se coucher quand Émalia sorti de l’eau, maintenant plus belle et plus élégante que jamais, et c’est seulement à ce moment qu’elle aperçut que son collier brillait d’un éclat plus intense qu’à l’ordinaire, elle se demanda pourquoi, sachant qu’il lui avait fait la même chose lors de son départ en chasse quand elle était passé non très loin de ce même lieu.

Émalia se demanda alors si ce collier ne changeait pas d’intensité quand celui-là même qui l’avait fabriqué et le lui avait offert se trouvait à proximité. Émalia accentua donc sa vision à l’aide de son pouvoir de sens extrêmes et regarda l’horizon bien plus minutieusement qu’elle n’avait pu le faire auparavant. Et c’est là qu’elle le vit, Braise Laflamme lui-même accoudé à son balcon dans sa cabine qui se trouvait perchée dans un arbre, il l’a regardait avec un sourire particulier, comme s’il était satisfait de ce qu’il venait de voir, et de ce qu’il voyait encore.

Émalia poussa un juron, elle se trouva idiote car elle  n’avait même pas pensé au fait que Braise possédait une cabane non loin d’ici, il le lui avait pourtant dit lors de leur dernière et première rencontre, cependant la sorcière ne l’avait jamais vue jusqu’à maintenant.

Le petit air satisfait de Braise qu’elle voyait très bien, même de loin, sur son visage grâce à son pourvoir l’énerva, encore une fois il avait obtenue à son insu une victoire sur elle. Mais elle ne se laisserait pas faire cette fois ci.

Émalia décida donc de remettre autour de son cou son précieux collier duquel émanait en continue une chaleur rassurante, apaisante. Elle choisit sciemment de mettre le reste de ses vêtements dans son sac une fois sa colère passait. Après tout, Braise n’était pas le seul homme qui avait pu la surprendre dans le plus simple appareil. Son sac à la main, elle décida de marcher en direction de la cabane de Braise afin d’aller à sa rencontre.

Ses pas et son allure qui faisait balancer son bassin de droite à gauche d’une façon plus qu’élégante la conduisirent au bas des escaliers menant au domicile de Braise, elle monta alors les marches qui enroulaient l’arbre sur lequel reposait la cabine de son voyeur. Puis Émalia arriva sur une terrasse, vit Braise qui l’a regardait à la fois fasciné et surprit.


« J’espère que le spectacle t’a plu, car il est à présent terminé » Lui dit Émalia sur un ton assez séducteur, avec un léger sourire en coin, tout en enfilant sa robe afin de recouvrir sa nudité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Dim 3 Aoû - 23:35

La chance de Braise pouvait vraiment être alternative. Un moment il est au fond du baril et l'autre, au sommet du monde. Il aurait voulu aller visiter sa famille, mais qu'une partie de la garnison ai leurs armes à feux chargés non loin sur le champ de tir n’augurait rien de bon pour lui, car malheureusement le seul chemin menant à la demeure familiale passait devant le dit champ de tir. Il n'allait pas tenter des soldats armés à changer de cibles. Il n'était pas suicidaire, ça non! Le voila donc sur son balcon, relaxant tranquillement en observant l'horizon et sirotant tranquillement une bière qu'il eût un spectacle superbe et ce, sans le vouloir. Ce fût avec un sourire pervers et étonné et satisfait qu'il observa la belle sorcière ce mettre au naturel et entrer dans l'eau. Ma foi, elle était vraiment bien fait cette femme là! Des courbes parfaitement sculptées et entretenues par son métier et son héritage. Lorsqu'elle sortie de l'eau une fois sa toilette terminée, il observa avec attention le ruissellement sur son corps. Oui, c'était réellement fascinant, ses deux ''têtes'' étaient en parfait accord!


Son sourire tourna un peu plus moqueur de la voir examiner son petit cadeau. On dirait qu'elle était en train de comprendre que la fraction du Don qu'il avait infusé dans le bijou réagissait en la présence de son origine. Quoi que de la voir se déhancher comme ça vers chez lui une fois qu'elle l'avait repéré le fit saliver et n'améliorait pas son état avec l'effet qu'elle lui faisait! Juste à voir son visage et à entendre son ton de voix lorsqu'elle termina le ''spectacle'', la petite coquine savait exactement le genre d'effets qu'elle avait sur lui! Sans voix pour un moment, il observa son visage triomphant et après un instant, il parvint à dire avec sincérité:

- Wow. Juste...wow. Ta carrière militaire fait de vraies merveilles pour ta figure Éma! J'ai vu et exploré plus que mon lot de jolies femmes nues et sincèrement, tu es dans le top 5. Le hasard fais bien les choses ma foi, je viens juste d'arriver il y a tout juste une heure. Bienvenue dans mon humble demeure, je dirais. Je peux t'offrir à boire ou un truc à manger? Je n'ai pas d'électroménagers vu que ma cabine n'a pas l'électricité, mais j'ai une boîte ensorcelée qui sert de frigo et pour la cuisson, bah mon Don est idéal.

Le Sorcier Maraudeur avait reprit ses aplombs et faisait de gros efforts pour ne pas donner à sa belle invitée davantage de munitions pour le faire bafouiller! Il n'allait pas agir comme un adolescent entrant dans la puberté devant une jolie fille. Il avait bien trop d'expérience pour ça!


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mar 5 Aoû - 19:07


Émalia, maintenant revêtue, attendit avec un petit sourire moqueur la réaction de Braise qui surement dû à ce qu’il venait de voir se faisait tarder. Émalia rit intérieurement de l’effet qu’elle lui faisait et qui du coup déstabilisait le sorcier.

« Wow. Juste...wow. Ta carrière militaire fait de vraies merveilles pour ta figure Éma! J'ai vu et exploré plus que mon lot de jolies femmes nues et sincèrement, tu es dans le top 5. Le hasard fait bien les choses ma foi, je viens juste d'arriver il y a tout juste une heure. Bienvenue dans mon humble demeure, je dirais. Je peux t'offrir à boire ou un truc à manger? Je n'ai pas d'électroménagers vu que ma cabine n'a pas l'électricité, mais j'ai une boîte ensorcelée qui sert de frigo et pour la cuisson, bah mon Don est idéal. »

Émalia sourit à nouveau suite au discours très spontané que venait de lui dire Braise. Elle ria même un peu avant de dire tout sourire :

« J’accepte le compliment. »

Émalia avait aussi remarqué que Braise tentait de lui cacher l’effet qu’elle avait sur lui, seulement, la sorcière entendait bien les battements rapide d cœur de Braise e décida donc encore de se jouer de lui.

Elle s’approcha alors de lui, passa à son côté et une fois dans son dos se retourna lentement, fit jouer ses doigts le long des hanches de Braise jusqu'au milieu de ses omoplates et lui glissa à l’oreille d’une voix des plus sensuelles :


« Quant au hasard, je n’y crois pas, je pense que tout arrive pour de… »

Elle s’arrêta et lui glissa à l’autre oreille avec le même timbre de voix:

« … très bonnes raisons. »

La sorcière repassa ensuite devant lui, et le laissa dehors pour entrer dans la cabine de Braise sans même l’attendre.

L’intérieur de la cabine était assez simple. Faite en majorité de bois. Pour autant cela n’était pas trop rustique, il y avait même un côté assez chaleureux dans cet intérieur.
Émalia pris place sur une chez en bois et lança à Braise qui se trouvait toujours au dehors de la cabine :

« Je prendrais volontiers quelque chose de très frais, et toi aussi peut-être afin de te rafraichir les idées, tu en as surement besoin, quoi qu’il en soit je te laisse le choix de m’apporter la boisson que tu voudras. »

Émalia se rirait un peu de son compagnon, mais à trop jouer avec le feu, fallait-il faire attention à ne pas se bruler ?


Dernière édition par Émalia Ombel le Mar 5 Aoû - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mar 5 Aoû - 21:24

Braise était plus ou moins étonné de la voir agir ainsi. Il n'aurait jamais cru qu'une femme en position d'autorité serait aussi relaxée. D'ailleurs elle ne semblait même pas être furieuse d'avoir été vue en train de ce baigner nue. Haussant les épaules et décidant de ne pas ce casser la tête pour rien tout en ce disant qu'il était impossible de comprendre comment l'esprit d'une femme fonctionnait et encore moins celle là. Il ne put retenir un frisson face à ses taquineries, mais il décida de ne pas laisser ses envies prendre le dessus. Terminant sa bière d'une gorgée, il jeta la bouteille dans un bac dédié pour les bouteilles en vitre, puis ce leva. Il ce fit craquer les épaules et la nuque avant d'inspirer un bon coup. À l'expiration par contre, ses yeux s'illuminèrent comme si un globe de phare ce trouvait derrière chaque pupille et un intense aura similaire a des flammes jaillit du corps du sorcier. Mine de rien ce spectacle de lumière n'était pas fait pour épater la galerie mais une technique qu'il avait mis au point il y a de ça belle lurette pour brûler tout agent nocif coulant dans ses veines.


En faisant ça, Braise brûlait la testostérone qui était très présente en lui dû au spectacle et aux taquineries de son invitée. L'aura continua de brûler pendant deux minutes et disparue tout à coup comme si elle n'avait jamais été là. Satisfait que son érection était partie et que son cœur ne battait plus la chamade, il entra à la suite de sa nouvelle amie et alla vers le coin cuisine pour fouiller dans la boite froide/frigo pour quelque chose à lui offrir. Ignorant si elle aimait l'alcool humain ou non, il lui sortit une de ses boissons gazeuses pétillantes donc il avait encore oublier le nom.(Coke ou Pepsi, à ton choix XD)et alla la lui poser devant elle. Avant de s'asseoir, il alla chercher son étui, recula une chaise du bord de la table, l'ouvrit et en sorti un violon stradivarius en bois de saule verni avec des motifs de feuilles de saule pleureur d,un côté et des flammes de l'autre.


Sans plus s'occuper de sa compagnie, il ce mit à jouer avec les clefs au sommet du manche pour accorder son instrument, les ajustant et passant son archet à différents endroits sur les cordes. Sans briser sa concentration, il décida d'adresser la parole à son invitée:

- Sinon comment vont les affaires aux alentours? La garnison est elle un peu plus compétente depuis que tu les as repris en main? Lorsque je suis arrivé tout à l'heure je les ai entendu ce pratiquer sur le champ de tir. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas aller visiter ma famille. La maison familiale ce trouve de l'autre côté du champ et je ne suis pas stupide au point de tenter le destin en donnant une cible plus tentante à tes soldats. J'ai donc changé mon chemin en sortant de chez Alanna et me voila donc chez moi. J'irai visiter ma famille lorsque les soldats ne feront plus joujou avec des armes à feux chargés.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mar 5 Aoû - 22:46


Émalia attendait à l’intérieur, sagement assis sur une chaise, accoudée à une table en bois. Soudain elle sentit sur sa peau un courant d’air très chaud, ne sachant pas trop d’où il venait hormis de l’extérieur et surement provoqué par Braise. Ce dernier fit son entrée, le plus naturellement possible, et Émalia entendit que son cœur ne bâtait plus aussi vite que lorsqu’elle s’était amusée à le titiller, le sorcier avec donc réussi à calmer les petites ardeurs qui grandissaient en lui. Cela fit sourire Émalia, mais en même temps elle fut un peu déçue, elle ne pensait pas qu’il arriverait à se calmer si vite. Car oui, Émalia n’avait pas vu le moyen par lequel Braise était arrivé à se calmer complétement. Tout ce que la sorcière sentait chez Braise c’était une odeur de feu un peu plus forte que d’habitude.

Braise se dirigea vers la boite frigo dans sa cuisine afin de servir un Pepsi (oui c’est meilleur que le coca Wink ) à Émalia. La sorcière lui fit un signe de la tête pour l’en remercier. Émalia le vit ensuite s’éloigner pour aller chercher dans un coin de la pièce un étui qui ressembler à celui d’un violon. Et ce fut en effet cet instrument que Braise sorti de l’étui. Bien qu’Émalia ne fût pas très grande connaisseuse, elle trouva ce violon vraiment magnifique. La jeune femme écouta Braise qui accordait son instrument. Elle adorait le violon, la mélodie qui en sortait lui donnait toujours des frissons dans tout le corps. Elle espérait que son ami lui en joue un morceau. Mais au lieu de ça il lui dit :

« Sinon comment vont les affaires aux alentours? La garnison est-elle un peu plus compétente depuis que tu les as repris en main? Lorsque je suis arrivé tout à l'heure je les ai entendu ce pratiquer sur le champ de tir. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas allé visiter ma famille. La maison familiale ce trouve de l'autre côté du champ et je ne suis pas stupide au point de tenter le destin en donnant une cible plus tentante à tes soldats. J'ai donc changé mon chemin en sortant de chez Alanna et me voilà donc chez moi. J'irai visiter ma famille lorsque les soldats ne feront plus joujou avec des armes à feux chargés. »

Ce à quoi Émalia répondit :

« Ah ça, j’espère bien que oui, je ne sais pas ce qu’a fait mon défunt prédécesseur mais j’ai quand même à mes ordres une armée donc les trois quarts sont une bandes d’incapables, s’en est navrant tu n’imagines même pas… C'est sans doute du au fait que pour beaucoup au village on entre dans la garnison de génération en génération, que l'on soit fait pour ça ou non...» Soupira-t-elle. « Oui, c’est normal que le champs soit plein de soldats, en ce moment les nouvelles recrues s’entrainent, car tu n’es pas le seul  à avoir été recruté dernièrement. En tout cas je leur dirais merci de ta part, car en rentrant plus tôt tu as pu profiter d’une jolie vue du haut de ton balcon » Lui dit Émalia avec un petit rire.

Oui la sorcière n’avait pas mal pris le voyeurisme de Braise, car elle se savait être une belle femme, et de nombreux hommes la regardaient dès qu’elle passait à côté d’eux. Et puis s’énerver n’aurait servi à rien, sauf à montrer son désarroi face à un homme plutôt séduisant qui l’aurait vu dans le plus simple appareil. Et cela aurait montré une sorte de faiblesse chez la jeune femme, alors que non elle avait toute confiance en elle.

« En tout cas, reprit-elle, tu pourras y aller d’ici deux jours, car nous partons en mission à la poursuite d’un damné qu’un de mes soldats à paumé et que je n’ai pas non plus réussi à trouver. J’ai perdu sa trace à 5 kilomètre au nord d’ici, donc nous referons une enquête sur le terrain, car cette bête la ne se déplace pas beaucoup, cela fait plus de deux semaine qu’elle erre dans le coin. Enfin bref. Tu ne me jouerais pas un petit quelque chose ? » Finit Émalia en croisant ses jambes et en buvant une gorgée de sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 6 Aoû - 19:42

Braise continua d'accorder son violon tout en écoutant assez attentivement les paroles de son invitée. Il afficha un sourire en coin amusé lorsqu'elle blagua concernant le remerciement des hommes pour lui avoir offert une telle vision tout à l'heure, mais ne répondit pas immédiatement. Ses sourcils ce froncèrent lorsqu'elle lui annonça qu'un Damné rôdait dans les environs, cela expliquerait pourquoi les animaux des alentours agissaient aussi bizarrement. Il hocha la tête lorsqu'elle avait parler de ses problèmes avec ses soldats, cela expliquait leurs incompétence et aussi leurs biais contre lui. Oui, il avait joué dans les platebandes de certains, mais même lui avait ses limites. Il était un être de chair et de sang, donc son corps avait des limitations. Une fois son instrument bien accordé, il entendit la question d'Émalia et répondit par un sourire sincère avant de placer son violon dans le creux de son épaule, positionna un bras le long du corps de l'instrument, ses doigts prêts à faire les accords. Ensuite, de son autre main, il positionna son archet sur les cordes, puis ce lança dans une mélodie rythmée.




Il joua plusieurs minutes et une fois la mélodie terminée, il ce lança de suite dans une autre.




Il cessa de jouer après la seconde mélodie et déposa son violon ainsi que son archet sur la table. D'un mouvement négligent de la main, une petite balle de feu jaillit de sa paume et vola doucement jusqu'à la lampe à l'huile au modèle ancien accrochée au pilier soutenant le toit, ce qui illumina la cabine, vu qu'il commençait à faire sombre. Il prit une grande inspiration et décida de prendre la parole.

- Loin de moi l'idée de te dire comment mener les soldats de la tribu, mais pourquoi ne pas mettre les compétents en charge des incompétents? Ton prédécesseur ce laissait aller à donner les positions d'autorités aux fils et filles de bonne famille, autrement dit tout ceux qui pouvaient le payer. La prime sur ma tête viens non seulement du fait que j'ai rendu quelques maris cocus, mais j'ai refusé la ''généreuse proposition'' d'être soldat dans la cohorte de un de ses fils de bonne famille. Ils ont vu la maitrise que j'ai sur mon Don et le fait que je manipule le feu me rendais, à leurs yeux, une commodité qu'il fallait exploitée. Alanna a reléguée toute les décisions militaires au chef de guerre, donc avant que tu prennes le relais, j'avais deux choix, servir ou mourir.  Je ne suis pas un ''fils de bonne famille'' alors moi, un ''bourgeois'' aurait dû être fier qu'un ''noble'' désire mon Don. Je les ai envoyés promener et quand les paroles n'ont pas suffit pour qu'ils me laissent tranquilles, j'ai du me faire convaincant. Quoi que de les voir courir partout avec leurs pantalons en feu était vachement amusant.

Finit il avec un petit rire. Il reprit en suite:

- À mon avis, tu aurais plus de chances en mettant tout par terre et en reconstruisant à neuf. Donne les promotions par mérite et habiletés et non par influence monétaire et faveurs sexuelles. Érige un vrai programme d'entrainement pour les mettre en forme, par ce que franchement, n'avoir qu'un quart de la légion capables des efforts physiques règlementaires c'est pathétique. Demande de l'aide aux autres tribus s'il le faut, merde, copie sur les Humains s'il le faut. Il y a pleins de choses à dire sur eux,en bien comme en mal mais par les Dieux leurs armée est compétente! Pour en revenir à ton damné en cavale, je te conseille de le traquer en te fiant au comportement bizarre des animaux. Il a du passer non loin de ma demeure dernièrement, les oiseaux des environs sont trop silencieux, même les poissons ne mordent plus! Sinon non pas que je n'aime pas ta compagnie, mais si tu veux rentrer au village tu devrais te mettre en route bientôt, le soleil est presque couché et c'est dangereux de voyager de nuit en forêt.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 6 Aoû - 23:06


Émalia écouta attentivement la mélodie qui émanait du violon, dès les premières notes elle fut subjuguée, et des tas de frissons parcoururent alors tout son corps. Elle adorait la musique que pouvait produire un seul petit frottement d’archer sur les cordes, et la sorcière adorait encore plus les sensations que cela provoqué en elle. Chaque note entra en elle et la parcourait de tout son long, elle ferma alors les yeux pour vivre la musique plus intensément.

Braise finit par terminer son morceau, bien trop tôt pour Émalia, elle ouvrit les yeux et  s’apprêta à lui en demander un autre, chose qu’il fit de lui-même comme s’il avait compris le désir de la sorcière. Et ce fut reparti pour encore d’autres sensations fantastiques, elle referma à nouveau ses paupières et les frissons revinrent, les poils se hissèrent sur ses bras. Ah ce qu’elle adorait le violon, et comme par hasard, c’était un très bel homme qui en jouait là pour elle, et merveilleusement bien qui plus est.

Le deuxième morceau achevé, Émalia rouvrit les yeux, revint à la réalité. C’est après avoir posé son violon sur la table et allumé la lampe à huile, afin d’éclairer la pièce qui s’assombrissait au rythme du soleil qui se couchait, que Braise prit la parole :


« Loin de moi l'idée de te dire comment mener les soldats de la tribu, mais pourquoi ne pas mettre les compétents en charge des incompétents? Ton prédécesseur ce laissait aller à donner les positions d'autorités aux fils et filles de bonne famille, autrement dit tout ceux qui pouvaient le payer. La prime sur ma tête vient non seulement du fait que j'ai rendu quelques maris cocus, mais j'ai refusé la ''généreuse proposition'' d'être soldat dans la cohorte de un de ses fils de bonne famille. Ils ont vu la maitrise que j'ai sur mon Don et le fait que je manipule le feu me rendait, à leurs yeux, une commodité qu'il fallait exploitée. Alana a reléguée toute les décisions militaires au chef de guerre, donc avant que tu prennes le relais, j'avais deux choix, servir ou mourir.  Je ne suis pas un ''fils de bonne famille'' alors moi, un ''bourgeois'' aurait dû être fier qu'un ''noble'' désire mon Don. Je les ai envoyés promener et quand les paroles n'ont pas suffi pour qu'ils me laissent tranquilles, j'ai dû me faire convaincant. Quoi que de les voir courir partout avec leurs pantalons en feu était vachement amusant. »

La fin du discours de Braise fit sourire Émalia, et après un petit rire son ami repris la parole. Le sourire d’Émalia s’effaça pourtant bien vite, elle avait passé le fait que Braise insulte la mémoire de son prédécesseur, un homme qui lui avait tout appris et qu’elle considérait comme son deuxième père. Certes l’armée n’avait pas été dirigée en son temps d’une manière exemplaire, mais il avait dû faire avec ce qu’il avait sous la main, et recruter les nouvelles têtes dans les familles des anciennes était une sorte d’obligation à l’époque, et bien que beaucoup de soldats ne fussent pas fait pour ça, il les avait poussés à faire tout leur possible, et cela avait fini par payer même si ça n’avait été que pour une petite minorité d’entre eux. Mais en  plus Braise se payait le culot de lui dire comment faire son travail. Émalia voulut prendre la parole, mais Braise enchaina avec son discours sur le damné qui rodait dans le coin, pour ce discours-là elle prit bonne note du conseil des animaux. Émalia écouta Braise l’inviter à rentrer chez elle du fait que la nuit était presque tombée puis elle lui dit d’un ton un peu vexé :

« On voit que tu ne fais pas parti officiellement de l’armée toi. Certes je t’ai dit que plus de la moitié de mes hommes étaient des incapables, mais je fais tout pour que ça change ! Pourquoi crois-tu que tu ne puisses pas aller souvent en ville ces derniers temps ? Car je redouble d’efforts pour améliorer leur entrainement, je pousse mes hommes à se dépasser, et si tu étais mieux renseigné tu verrais que le pourcentage d’affaires résolues est en nette hausse depuis que j'occupe le poste de Chef de guerre. Et sache aussi que tous les soldats que tu as croisés au champ aujourd’hui sont de nouvelles recrues qui n’ont aucun lien de parenté proche avec les anciens soldats et que non je n’ai pas fait du gringue à chacun pour qu’ils acceptent de venir. Ils sont ici pour leurs compétences en matière de combat ou autre, et j’ai instauré une période d’essais pour éviter tout problème. »

Émalia se leva d’un coup, sa chaise tomba à la renverse. Elle sorti dehors prendre un peu l’air, espérant que le frais la calmerait. Elle ne souhaitait pas de dispute, mais elle avait déjà tant lutté pour arriver à ce poste, car être une femme n'avait pas simplifié les choses et elle faisait déjà tant d’efforts pour essayer de remettre sur pied son armée. Elle ne voulait pas de louanges mais ne souhaitait pas non plus qu’on la critique pour un travail qu’elle était loin d’avoir terminé.

À travers la porte ouverte elle s’adressa à Braise plus calmement :


« Pourquoi crois-tu que je suis venue te recruter la dernière fois ? Pour avoir de meilleurs éléments dans mon équipe, afin que mon armée s’enrichisse de tous ces nouveaux venus. Et tu peux me croire, bientôt j’aurais la meilleure armée qui soit ! »

Et Emalia ajouta en revenant dans la pièce:

« Bien, sinon avant de partir me permettrais-tu de me changer, je ne voyage pas de nuit dans ma tenue actuelle, je préfère revêtir des habits plus aptes à la course ou aux sauts. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 6 Aoû - 23:53

Braise fût pris de court par la furie qui avait soudainement remplacée la jeune femme taquine et joyeuse. Si bien qu'il ne pût rien dire et rien faire face à sa colère. Quel était le vieux dicton que son père disait toujours? Ah oui! l'Enfer n'est rien face à la colère d'une femme. Mouais, il aurait du s'en rappeller avant d'ouvrir sa grande bouche. Passant une main dans ses cheveux de feu, il la laissa aller ce calmer à l'extérieur et en profita pour remettre la chaise debout et pour ensuite ranger son violon dans son étui. Lorsqu'elle rentra de nouveau, elle était nettement plus calme mais aussi plus froide envers lui. Décidé à ne pas laissé les choses non résolues, il lui prit la main et l'attira vers lui, l'asseyant directement sur ses cuisses. Il entoura ses bras tout au tour de sa taille gracieuse et osa même glisser son nez dans ses longs cheveux bleus et caresser doucement son ventre, par dessus sa robe bien entendu, avec ses pouces. Il prit une bouffée de son arôme et pris la parole d'une voix plus douce et calme:

- Pardonne moi jolie Éma, j'aurais du faire preuve de plus de tact. Je ne voulais pas critiquer tes efforts, admirables qu'ils sont, je sais très bien que tu fais de ton mieux avec ce que tu as et que ton prédécesseur était coincé avec les traditions. Il a déjà risqué gros pour ma famille en me laissant filer le village dans la nuit pour éviter un bain de sang avec la famille noble qui exigeait mon Don à leurs service. J'ai beau avoir trois siècles de vie, je n'en demeure pas moins un libertain et un révolutionnaire pour mes gestes et mes pensées. J'oublie souvent que ce n'est pas tout le monde qui peux ce jouer des normes imposées par la société et que malgré tout, tu as des règles et des lois à suivre. J'ai laisser mes antécédents avec les officiers/nobles de l'époque colorer ma perception des choses et pour ça j'en suis désolé.

Mine de rien ma dernière mésaventure avec les soldats ma vraiment secoué. J'ai toujours eu le dessus quand on m'envoyait une patrouille avec ordre de me ramener en chaines. Toujours. Peu importe le nombre d'attaquants ou leurs niveau ou leurs Dons, ils s'en retournaient la tête basse et les épaules vers l'intérieur. Je discutais avec une amie d'enfance devant la caserne et hop! Un officier me voit et lance un ordre. Un instant plus tard, trente soldats me charge, armes à la main! Moi, sûr de ma supériorité je les laisse s'approcher avant de les bombarder de flammes tout en prenant garde de ne pas mettre le feu aux édifices environants ni de blesser les passants. Dix minutes plus tard, un foutu mal de crâne et des équimoses humiliantes, j'était dans la cour intérieure, enchaîné comme un criminel et cinquante soldats étaient en formation en pointant leurs carabines vers moi et l'officer lisait à voix haute ma liste de ''suposé'' crimes. Comme je te l'ai dit sur la rivière l'autre jour, ce fût un miracle que je m'en sorte. Mon arrogance a été battue hors de moi et mon mépris pour la milice a grandi.

J'espère que tu n'es pas trop fâchée. Reste donc pour la nuit, je te reconduirai au village demain, j'aime bien ta présence et je te promets de garder mes mains pour moi. Enfin, du mieux que je peux, je ne peux rien garantir pendant le sommeil. Je n'ai vraiment pas souvent de visiteurs alors je n'ai qu'un lit.


Finit il sur un ton un peu plus taquin.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Jeu 7 Aoû - 15:31


Émalia remarqua que la chaise qu’elle avait faite tombée en partant avait repris sa place initiale, et que le violon ainsi que l’archer avaient disparu de la table. Elle se rappela comment tout était si plaisant du moment où elle était arrivée jusqu’à celui ou Braise lui avait joué deux magnifiques morceaux de violon, mais toute cette plénitude avait pris fin dans les propos de Braise.
Quelque part la sorcière s’en voulait de s’être emportée ainsi, mais n’avait-elle pas son honneur et celui de son prédécesseur à défendre ? Elle pensait bien que si, et espérait quand même qu’à sa prochaine visite, tout serait plus apaisé.

Émalia fut sortie de ses pensées par la main de Braise qui attrapa la sienne et l’entraina jusqu’à lui, le sorcier lui fit perdre son équilibre d’une manière contrôlée afin que la jeune femme se retrouve assis sur ses genoux. Émalia fut surprise, mais dans une volonté de ne pas empirée les choses elle se laissa faire, et puis il faut bien avouer que les gestes tendres de Braise à son égard ne lui déplaisaient pas tant que cela. Et tant que la situation restait correcte, tout allait bien. Le seul petit geste déplacé qu'il avait eut avait été celui d'humer ses cheveux, mais rien de bien grave non?

Émalia écouta alors le sorcier qui s’excusa suite à ses propos, lui expliquant qu’il ne voulait pas la froisser et qu’il savait bien qu’elle faisait nombres d’efforts pour remonter le niveau de son armée, et que dans ces dires il ne s’était servi que de sa propre opinion négligent le fait que la belle sorcière avait des lois et des règles à suivre et à appliquer à la lettre. Puis, suite au discours qu’il raconta sur sa capture, Émalia pensa que si l’armée avait réussi à l’attraper c’est bien qu’il y avait du bon en elle, et d’une autre part, elle sourit en pensant que forte heureusement, l’exécution de Braise n’avait pas eu lieu et que le beau sorcier avait pu s’enfuir. Enfin la jeune femme pensa aussi au fait que Braise venait de lui confier là une partie de son histoire peu glorieuse qu’il ne devait pas dire à n’importe qui tant son honneur avait dû en prendre un coup ce jour-là. Et cela lui fit totalement oublier la colère qu’elle avait éprouvée pour son nouvel ami quelques minutes auparavant.

Enfin avec un ton taquin, dans lequel Émalia retrouva le Braise qu’elle appréciait tant, que le sorcier finit son discours:


« J'espère que tu n'es pas trop fâchée. Reste donc pour la nuit, je te reconduirai au village demain, j'aime bien ta présence et je te promets de garder mes mains pour moi. Enfin, du mieux que je peux, je ne peux rien garantir pendant le sommeil. Je n'ai vraiment pas souvent de visiteurs alors je n'ai qu'un lit. »

Émalia n’avait pas prévu de rester à l’origine, mais maintenant que l’orage était passé, cela ne la dérangea pas. Pensif elle sourit en se disant: *Ben tiens donc, un seul lit, le hasard ferait-il bien les choses?*

Puis elle se défit de l’emprise de braise, se leva et et prit la parole :

« Et bien c’est d’accord, j'accepte ton invitation. Et en effet ne laisse pas tes mains vagabonder comme tu viens de la faire juste à l’instant » Lui dit-elle avec un petit clin d’œil avant de rajouter elle aussi d’un ton plutôt taquin : «Mais je n’ai aucune affaire de nuit dans mon sac, car quand je pars vadrouiller je voyage léger. Ce que je veux dire c'est que je ne vais pas te cacher que chez moi j’ai l’habitude de dormir… »

Elle s'arreta un cours instant comme pour laisser un suspense qui n'en était pas vraiment un et repris: « Complétement nue! Ne t’emballe pas trop, je ne me coucherais pas dans ce lit avec toi en tenue d’Ève, mais je ne garderais que l’essentiel, c’est-à-dire ma lingerie. Et si tu tentes quoi que ce soit, je te tue ! » Finit-elle dans un petit rire.

Elle alla ensuite s’asseoir sur une autre chaise en face de Braise, et reprit en regardant son ami bien intensément dans les yeux sur une voix de velours :


« Pour te faire pardonner de tout à l’heure, je voudrais un super petit déjeuner demain matin, mais pour l’instant, je t’avoue que je commence à avoir un peu faim, que me proposes-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Jeu 7 Aoû - 22:43

Braise ne fût pas vraiment dérangé par les libertés qu'il c'était permises. Il savait quand s'arrêter et sachant tout aussi bien que Émalia était une femme forte et indépendante, elle retirerait ses mains si cela le lui dérangeait vraiment. Il demeura pensif un moment, mais ne répondit pas aux dires de sa nouvelle amie, enfin pas verbalement. Elle reprit une chaise adjacente à la suite de s'être défait de son emprise et il en profita pour aller vers le côté lit de la cabine. Au pied du dit lit ce trouvait un coffre en cèdre. Braise s'agenouilla devant l'objet, ouvrit le couvercle, puis ce mit à farfouiller quelques minutes dans ses vêtements. Il en sortit ensuite un t-shirt long de couleur bleu pâle qui semblait être un peu délavé. Observant le t-shirt et par la suite Émalia, il hocha la tête, satisfait. Il était assez grand pour lui, la jeune femme devrait pouvoir l'utiliser comme chemise de nuit. Une fois debout, il referma le couvercle du coffre et retourna du côté de la table et offrit le vêtement à la jeune femme, puis prit la parole:

- Voila qui devrait résoudre ce petit problème, avec ça tu ne sera pas en tenue d'Ève mais tu devrais être confortable pour dormir sans me donner un spectacle. Je vais être franc et sérieux avec toi, oui tu me plais vraiment sur le plan physique, pour ça il n'y a pas de doutes! Par contre, je ne te connais pas assez bien pour te poursuivre de manière romantique et j'ai beaucoup trop de respect envers toi pour essayer de te séduire pour une affaire d'un soir. Je n'ai pas l'intention de te toucher plus intimement que je ne l'ai fait déjà, sauf si tu m'en donnes la permission. Je suis un coureur de jupons invétéré je l'admets, mais je ne suis pas un violeur. Mes partenaires nocturnes sont toujours consentantes.

Maintenant que le sujet lourd est passé, pour les repas, il n'y a pas de soucis. Moi aussi je commence à avoir faim, voyons voir ce que je pourrais bien concocter...

Il laissa la phrase en suspends, laissa sa belle amie assise à la table et s'en alla vers le côté cuisine. D'un claquement de doigts absent, une autre petite balle de feu alla ce nicher dans une autre ancienne lanterne à huile accrochée au dessus du comptoir, illuminant le lieu de travail proprement. Toujours dans sa bulle, il envoya une vague de flamme mince et contrôlée pour réchauffer un four de cuisson à l'ancienne tandis qu'il sorti de la boite froide un assez gros paquet de steak en tranche enveloppé dans du papier ciré. Il leva sa main pour prendre un poêlon sur la tablette au dessus du comptoir, le posa près du paquet de steak, puis un peu plus loin il s'étira pour approcher une livre de beurre déjà entamée rangée dans un beurrier. Il prit un couteau à lame plate et ensuite déposa un peu de beurre dans le poêlon avant de le mettre sur le feu. Après avoir sorti encore de la boîte froide ce qui semblait être un plat ayant à l'intérieur des pommes de terre pillés.

Après un certain laps de temps, le repas fût prêt. Le Sorcier Maraudeur déposa l'assiette devant son invitée et revint avec des ustensiles. Une fois assis avec sa propre assiette, il lança:

- Bon appétit.

Puis ce mit à manger avec gusto.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Ven 8 Aoû - 13:22


Émalia suivit Braise du regard, il s’était levé pour prendre la direction du coin chambre de la cabine, d’un coffre il sorti un long tee-shirt bleu délavé. Il revint ensuite près d’Émalia, la sorcière accepta le vêtement en écoutant Braise lui dire qu’avec ça au moins elle n’aurait ni à dormir nue, ni à se prélasser en sous-vêtement ce qui lui aurait encore offert un joli spectacle. Émalia sourit en l’entendant lui dire qu’elle lui plaisait sur un plan physique, il fallait bien avouait que ce sentiment envers Braise était réciproque pour Émalia, elle appréciât aussi le fait qu’il se refuse à la considérer comme un coup d’un soir, et que c’est pour cela qu’il ne tenterait rien. Elle fût même surprise quand il ajouta qu’il n’était pas un violeur, car pour la sorcière c’était bel et bien logique, et elle savait bien que Braise avait, bien qu’il soit un coureur de jupons, un grand respect envers la gente féminine. Cependant, Émalia n’eut pas le temps de répondre à tout cela, en effet Braise coupa court à ce sujet afin de préparer le repas.

Émalia regardait avec attention Braise qui préparait le repas, il semblait avoir ses habitudes dans sa cabine et se débrouillait très bien. Une fois fini il déposa devant Émalia une assiette qui lui convenait tout à fait, dans laquelle se trouvait un steak et de la purée de pommes de terre. L’assiette dégageait un merveilleux parfum, pour Émalia toute les odeurs étaient amplifiées avec son don sans qu’elle le veuille et encore plus lorsqu’elle le souhaitait, alors elle était toujours très sensible au moindre parfum qui s'approchait de son petit nez. Elle attendit alors que son hôte la rejoigne à table afin de commencer à manger avec grand appétit.

Contrairement à l’accoutumé, le repas ce fit dans le calme. Une fois son assiette terminée, Émalia remercia Braise en le félicitant car elle s’était régalée. Puis la jeune femme se leva, alla vers le coin chambre de cabine, et une fois derrière le rideau elle entreprit de se changer afin d’aller se coucher, elle enleva donc ses bottes, sa robe, et son soutien-gorge, ne gardant que sa petite culotte, puis enfila le tee-shirt que Braise lui avait si gentiment prêté. Il tombait presque à la perfection en lui arrivant juste au-dessous des fesses.

Émalia revient alors dans la pièce principale, farfouilla dans son sac afin d’en sortir une brosse à dent et une fois le brossage terminé elle vint près de Braise
(je te laisse le choix d’où tu te trouves Wink ) et en lui déposant en baiser sur la joue lui souhaita une bonne nuit.

Une fois près du lit Émalia s’y glissa et après plus de 4 jours à dormir en forêt la douceur d’un bon matelas lui avait fortement manqué et elle pensa que les bras de Morphée ne tarderait pas à l’envelopper pour une bonne nuit de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Ven 8 Aoû - 23:40

Une fois son souper terminé, le sorcier accorda une bonne attention au derrière bien ferme de son invité. Il avait été tout à fait honnête envers elle, il ne tenterait pas de la séduire pour une histoire d'un soir et il avait aussi promis de garder ses mains pour lui, mais il n'avait jamais dit qu'il n'allait pas mâter la marchandise! Et un corps comme ça, ce serait un crime de ne pas en admirer la vue. Il fût un peu surpris qu'elle lui donne une bise sur la joue par contre. Il prit donc les assiettes ainsi que les ustensiles pour les amener à l'évier. Une fois le tout dans le dit évier, il agrippa la manivelle d'une pompe à la main et et pompa plusieurs fois jusqu'à ce que l'évier soit remplit d'eau. Canalisant son Don dans une main, il plongea deux doigts dans l'eau et diffusa la chaleur jusqu'à ce que l'eau atteigne une température raisonnable. Chose faite, il versa du savon liquide à vaisselle puis ce mit à brasser l'eau pour que le tout ce mélange. Chose accomplie, il ce mit donc à laver les couverts utilisés. Une fois les couverts lavés, essuyés et rangés, il poussa un soupir las. Il commençait à avoir sommeil. Rangeant son torchon au bon endroit, il ce dirigea vers le côté chambre, la lanterne de la cuisine s'éteignit et celle au dessus de la table ce tamisa.


Rendu aux abords du lit, il jeta un œil à son invitée qui, si elle ne dormait pas, succomberait bien assez vite au sommeil avant de ce dévêtir à son tour. Une fois en caleçon boxer, il leva les couvertures de fourrures, jeta un dernier coup d'œil admiratif aux courbes alléchantes d'Émalia et alla la rejoindre. Une fois couché, il bougea un moment, cherchant une bonne position pour s'endormir, et décida de demeurer sur son dos, mais un peu de côté. Fermant les yeux, il relaxa et ce laissa emporter par Morphée. La nuit ce passa sans encombre, sans mauvais rêves. Quelques flashs ici et là, mais rien donc il aurait le souvenir au réveil. Ce matin là, ce fût la lumière du soleil et le chant des oiseaux qui le ramenèrent dans le monde éveillé, pour réaliser que la belle Émalia et lui avaient bougés cette nuit. Elle ce trouvait lovée, blottie contre lui, la tête dans le creux de son épaule et au abords de son torse, son bras autours de la taille. Trop bien pour bouger et trouvant dommage qu'elle ne sois pas nue pour une meilleure vue, il demeura dans cette position, laissant son esprit voguer au hasard en attendant qu'elle s'éveille. 


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Sam 9 Aoû - 13:55


Le soleil qui s’était levé dehors vint caresser de ses rayons le visage d’Émalia, réveillée mais trop bien pour ouvrir les yeux elle les laissa fermés. Dans son état de mi-sommeil, mi-réveil elle ne se souvenait pas d’être rentrée chez elle hier soir, et c’est après quelque instant qu’elle se rendit compte que le parfum de la pièce où elle se trouvait été différent de celui de sa chambre. Et ce parfum lui rappelait quelqu'un. Elle ouvrit alors les yeux et se surpris à être blottie contre le torse bien musclé d’un homme, quand elle s’éveilla complétement elle se souvint de la soirée d’hier. C'était donc l'odeur de Braise qui lui avait été rappelée par son don. Émalia leva alors la tête et vit Braise dont les yeux la regardait toute entière. Elle se délogea alors du sorcier, un peu gênée mais sans le laisser paraître, s’assit sur le lit, remonta ses genoux vers son menton et y déposa sa tête le temps de finir d’émerger. Cette position donna une très bonne vue sur ses jambes et le tee-shirt qui s’était un peu remonté, donna lui une très belle vision sur les courbes d’Émalia. Relevant la tête, car maintenant complétement éveillée, elle dit alors :

« Euh... Bonjour. »

Elle sourit, et se mit à regarder l’homme contre lequel elle avait passé la nuit, il était en simple boxer ce qui permit à Émalia de remarquer qu’il avait un corps bien musclé, comme elle les aimait, et de larges épaules, elle ne s’étonna donc pas d’avoir extrêmement bien dormi logée dans ses bras.

La jeune femme sorti ensuite du lit, une fois debout elle s’étira en levant les bras vers le ciel, puis d’une démarche fine et élégante elle se dirigea vers le balcon, elle avait besoin de son bol d’air frais quotidien.

Une fois dehors elle vit que le soleil brillait de tout son éclat, elle était sûre qu’aujourd’hui serait une superbe journée. Le chant des oiseaux lui parvint alors aux oreilles, elle ferma donc les yeux se laissant bercer par cette douce mélodie. Un vent frais passa ensuite ce qui la fit frissonner un peu, une fois passait la fraicheur fut remplacée par la douce chaleur du soleil sur sa peau. Elle rouvrit les yeux, retourna dans la cabine de Braise, s'adossa contre la porte et quand elle vit son hôte, lui dit :


« Alors bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Sam 9 Aoû - 20:35

Braise demeura silencieux et observa avec plus ou moins d’attention le rituel du réveil de son invitée. Décidé à bouger à son tour, il lui offrit un sourire, bailla à s'en décrocher la mâchoire, ce gratta la mâchoire, puis après s'être fait craquer la nuque, il ce leva. Il répondit ensuite à la question de Émalia:

- Bonjour beauté. Oui, j'ai très bien dormi et toi? Oh, si tu as besoin d'aller à la toilette, elle est dehors dans un cabanon séparé, derrière la cabine. Oui c'est rustique, mais c'est chez moi. Ne t'en fais pas, j'ai du papier hygiénique à la tonne. Ensuite si tu veux prendre un bain chaud je peux te pomper de l'eau à partir de la rivière dans la baignoire et la réchauffer en moins de deux. Le petit déjeuner devra attendre un peu par contre ma jolie, je m'entraine toujours le matin avant de manger. Si tu veux couper un peu ta faim, j'ai des fruits. Sers toi, fais comme chez toi. Si tu veux parader nue, ne te gêne surtout pas!


Finit-il avec un ton amusé et un clin d’œil complice.



Il ce mit ensuite à fouiller dans son coffre pour des vêtements, puis ce contenta d'une paire de pantalons. Plus ou moins décent, il récupéra une paire de chaussettes, mais ne les mit pas tout de suite. Il ce mit à faire quelques étirements pour échauffer ses muscles. Si Émalia observait attentivement, elle pourrait voir une fine lanière d'énergie rougeâtre envelopper ses muscles et articulations. Braise dirigeait son Don à ces endroits pour acclimater son corps à l'intense chaleur et à la difficulté de contrôler le feu. Une fois ses étirements complétés, il sorti dehors, admira sans vergogne les jambes de la jeune femme, puis descendit les escaliers vers le sol.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Dim 10 Aoû - 0:49


Émalia écouta la réponse de Braise, elle aimait vraiment être son invité, la jeune femme se demandait si le sorcier savait purement et simplement bien recevoir ses invités ou s'il ne faisait ça qu'avec elle parce qu'elle était à son gout.

Émalia prit alors la parole:


« J'ai vraiment très bien dormi merci ! D’accord pour les toilettes, et je te remercie pour ta permission de me balader toute nue. » dit-elle dans un petit rire.

Pendant ce temps elle remarqua que Braise s’était changé, elle le vit ensuite faire des étirements et remarqua qu’autour de ses beaux muscles apparaissait une sorte de seconde peau rougeâtre, Émalia se dit qu’il devait surement s’agir d’un des trucs que Braise faisait avec son don, et cela rendait les muscles du sorcier encore plus attrayants. Ensuite Braise passa aux côtés d’elle profitant pleinement du fait qu’elle n’avait pour vêtement que le long tee-shirt qui lui arrivait juste un peu au-dessous des fesses. Certes pour les ''attouchements'', il avait respecté sa promesse, mais pour ce qui était de la reluquer les yeux du sorcier étaient bien loin d'être chastes.

Puis la sorcière se dirigea vers son sac, attrapa deux, trois vêtements, puis elle se dirigea vers la chambre, avant même d’être derrière le voile elle enleva son tee-shirt, étant dos à Braise il ne verrait rien de toute façon. Une fois dissimulé par le voile elle enleva sa petite culotte, en changea, et s’habilla avec ses affaires qu’elle venait de prendre, Émalia fut donc vêtu d’un shorty qui souligné parfaitement la séparation entre ses fines cuisses et son postérieur rebondit, et d’un débardeur bleu électrique qui la moulait, pourrait-on dire, à la perfection. Il était dans la nature de la sorcière de toujours s’habiller sexy, elle aimait plaire, et jouait tout le temps de ses atouts sans même parfois s’en rendre compte.

Elle revint ensuite dans la grande pièce, Braise n’y était plus.
Rapidement Émalia mit ses chaussures et descendit les escaliers menant sur la terre ferme. Elle y retrouva Braise avec un certain soulagement, elle n’aurait pas aimé devoir attendre qu’il rentre, et pendant se temps veiller à la sécurité de sa cabine :


« Tu sais il en va de même pour moi, je vais aller courir un peu, environs 1h, je pense que ce sera déjà pas trop mal. Ensuite en rentrant je reconsidérerais ta proposition de bain avec plaisir, peut-être le partageras-tu avec moi... » lui dit-elle en lui faisant leur systématique clin d’œil complice.

« Et ensuite je dévorerais un super petit déjeuner ! »

Finit-elle en attrapant une pomme qui pendait sur un pommier adjacent et en y croquant un morceau d’une manière plutôt sexy comme elle seule savait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mar 12 Aoû - 21:01

((Dsl de ma courte absence, j'ai eu un jour où je ne me sentais pas bien et hier c'était un journée en famille. Je suis de retour à 100% là. Smile ))




Braise dût faire bien des efforts pour ne pas laisser ses envies prendre le dessus. La coquine savait très bien l'effet qu'elle avait sur lui! Bien que sa volonté d'acier lui avait permis de garder ses mains pour lui la nuit dernière, il ne ce gênait pas pour la lorgner. Avec des courbes pareilles, quel mâle hétérosexuel ne laisserais pas son regard s'égarer? Secouant la tête pour chasser ses pensées peu chaste, il ce dit qu'il était temps de ce mettre à la tâche. Il prit une profonde inspiration et la retint un moment. Lorsqu'il relâcha son souffle, ses yeux s'ouvrirent brutalement et ce mirent à briller de cette lueur surnaturelle devenue commune pour tout ceux et celles ayant vu le Sorcier Maraudeur utiliser son Don. Il prit alors la position d'un kata en particulier, puis ce mit à les enchainer l'un à la suite de l'autre. Une fois rendu dans la seconde série de katas, chaque mouvement représentant une attaque fit jaillir des flammes sous différentes formes; boules de feux, vagues, lames, etc. Pour améliorer son contrôle, il ne permettait pas aux flammes d'aller loin, les éteignant avant même qu'elles ne puissent faire des dégâts, absorbant de nouveau l'énergie dépensée pour les créer ainsi que les manipuler, le tout faisant donc en sorte qu'il ne ce fatigue pas trop.

l'Entrainement dura un moment, puis il décida d'augmenter un peu la difficulté. Il inspira encore une fois profondément et expira lentement. Il répéta l'action plusieurs fois avant de rendre ses flammes encore plus chaudes. Désormais bleu clair et non rouge orangé, les flammes étaient nettement plus difficile à manipuler, mais à quoi servirait l'entrainement s'il ne repoussait pas ses limites? Il était encore jeune, il avait encore le temps de vivre et de s'améliorer. Sentant la fatigue s'accumuler dans ses muscles à la longue de manipuler le mode extrême de son Don, il décida de diminuer le niveau de nouveau pour éviter un accident. Avec un grognement d'effort, les flammes bleues redevinrent rouge orangé. Elles ne devenaient sanguines que lorsqu'il employait du feu solide, exactement ce qu'il fit en ce créant une naginata pour poursuivre un autre variante de son entrainement. Après quelques katas avec la naginata, il décida de laisser son imagination vagabonder un tant sois peu.

Avec aucun effort apparent autre qu'un peu de concentration, la naginata redevint intangible puis devint une épée-fouet très stylisée. Après quelques mouvements plus ou moins coordonnées, les flammes redevinrent intangibles une autre fois et pénétrèrent dans le corps du sorcier pour en jaillir de nouveau d'un peu partout en une multitudes de chaines qui ce mirent à tournoyer et à fouetter l'air. Soudain, deux chaines jaillirent de la jonction du coude de chaque bras et s'enroulèrent tout autours des avant bras de l'homme, formant des espèces de gantelets aux doigts libres liés à des protections aux avant bras. Bien entendu les jointures étaient dotés de pics très pointus. Satisfait que tout était en ordre, il laissa son Don redevenir dormant, causant ses gantelets de s'évaporer dans des éclats de lumière sanguine, semblables à des lucioles. Poussant un soupir, il passa une main sur son front pour y chasser la sueur qui c'était accumulé durant ses exercices. Débattant entre une baignade pour ce rafraîchir ou attendre le retour de la belle Émalia pour le reluquer davantage, il décida qu'il pourrait toujours ce baigner plus tard et que la jeune femme ne serait pas toujours assez proche pour qu'il puisse ce rincer l’œil.

Il avait promit de ne pas la toucher non adéquatement sans sa permission, il tiendrait parole, mais rien sur cette terre ne l'empêcherait d'admirer le spectacle!


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 13 Aoû - 16:57


Laissant Braise à son entrainement, Émalia s’étira un peu avant de commencer à s’éloigner grâce à ses élégantes foulées.

La jeune femme adorait courir, pour son plaisir bien sûr, pas courir après un damné ou autre personne dans le cadre de son travail, ça c’était courir par obligation. Non, ce qu’elle aimait s’était cavaler en étant libre, libre d’aller où bon lui semble, pendant autant de temps qu’elle le désirait. Cela lui libérait l’esprit, ses pensées ne vagabondaient plus, tous ses soucis étaient comme envolés lorsqu’elle s’adonnait à cette activité. Tout comme quand elle faisait une autre activité mais ce n’était pas là le sujet.
Quoique... Car bien que d’habitude Émalia se sentait libre et légère à parcourir les routes, la forêt, les petits chemins, là elle ne pouvait s’enlever de la tête l’image de Braise torse nu, et à cause, ou bien, grâce à son pouvoir elle se rappelait parfaitement de sa sensation de bien-être lors de son réveil quand elle était lovée dans ses bras si forts et contre ce torse si musclés.


« Euh ma grande tu vas te reprendre tout de suite ! » se dit-elle à elle-même.

Car oui ce n’était pas dans les habitudes de la jeune femme, pourtant si volage, de penser à tout cela. Enfin quoi, Braise n’était pas le premier homme avec qui elle avait dormi, mais d’un autre côté, rare était les fois où elle avait partagé le lit d’un autre sans rester chaste. C’était cela qui faisait travailler la conscience de la belle sorcière.
Afin d’essayer de se vider la tête totalement elle se mit à courir de plus bel, bien plus vite, parsemant sa course de petits sauts histoire de parfaire son acrobatie.
Au bout d’un moment elle parvint enfin à faire sortir le sorcier de sa tête.

Après environs une heure de course acharnée. Émalia se retrouva à nouveau non très loin de la rivière, elle sentit une fois de plus cette odeur de feu si particulière, et si agréable que dégageait Braise, elle supposa donc qu’il ne devait pas être bien loin, et en effet, affinant sa vision elle l’aperçut en pleine entrainement.

Elle le vit alors tout entouré de feu, faisant une utilisation de son don qu’elle n’aurait pas imaginé, c’était à peine croyable, et magnifique à la fois, Braise était donc tout entouré par des chaines faites de feu. Tout cela formant comme une protection autour de lui. Émalia le trouva alors fort attirant.
Braise aussi avait l’air de s’être bien entrainé. La sorcière vit alors qu’il relâcha son don et que tout le feu qui l’avait jusqu’à maintenant embaumé se volatilisa dans les airs.

Émalia cessa alors d’utiliser sa vision décuplée car, même si la vue de ce corps tout ruisselant après l’effort que Braise venait de faire n’était pas pour lui déplaire, elle se refusa de le regardait.

La jeune femme eut soudain comme un coup de chaud, elle décida alors que la rivière serait un excellent moyen de calmer toutes les pensées qui lui venaient à l'esprit. Il était sûr qu’elle faisait de l’effet à Braise, mais ce dont on pouvait être sur aussi, c’était de la réciprocité de ce même effet que le sorcier provoquait chez la jeune femme.

C’est donc après avoir enlevé son tee-shirt et son shorty que la belle se jeta à l’eau. Elle avait en effet gardé ses sous-vêtements car elle ne voulait pas une fois de plus faire profiter de son corps au regard si voyeur de Braise. Bien qu’elle se mit quand même en tête de le taquiner car les sous-vêtements qu’elle portait étaient loin de ne pas être sexy. Et puis hormis le fait qu’Émalia soit déjà une très belle femme, elle savait bien que deux ou trois bouts de dentelles faisaient facilement tourner la tête des hommes.

L’eau de la rivière qui l’entourait lui procura le plus grand bien, et lui rafraichit les idées. Elle la rendit aussi plus pimpante, car elle aussi avait eu chaud avec son entrainement.
Émalia nagea alors en direction de la rive où se trouvait Braise, une fois en face de lui, elle lui fit un petit signe de la main. Puis nagea en vers le bord, l’eau transparent permettait de la voir assez bien.
La sorcière, une fois qu’elle eut pied, se mit debout, l’eau lui arriva donc au niveau de la poitrine, Émalia marcha alors en direction de la rive laissant donc la surface de l’eau danser sur sa peau pour la dévoiler au grand jour. Une fois sortie, c'est avec un grand sourire taquin voyant bien le regard que posait Braise sur elle, qu'elle dit :


« Je ne sais pas toi, mais moi j’adore me baigner après avoir fait toutes sortes d’exercices ! » finit-elle en lui adressant un clin d’œil.

Bien qu’elle voulait se jouer de lui Émalia aussi profitait du spectacle qu’offrait à sa vue le corps du très beau sorcier. Elle ajouta ensuite simplement:


« Et je commence à avoir grande faim ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 13 Aoû - 20:04

Le maitre du feu venait tout juste de laisser son Don retourner en sommeil léger lorsque son invitée apparue et parada en petite tenue toute trempée devant lui. Il fut éberlué quelques secondes, mais chassa vite son désir grimpant. Leurs petit jeu escaladait ma foi! Décidé à ne pas lui laisser le dernier mot, il la rattrapa à grande enjambées, puis ce saisit d'elle de manière possessive par la taille par derrière avant qu'elle n'emprunte les escaliers. La serrant contre son torse en sueurs dû à la chaleur du feu bleu, il alla lui murmurer sensuellement à l'oreille:

- Fait attention ma belle Éma, si tu continues à jouer avec le feu, tu risques de te brûler. J'ai mes principes mais j'ai aussi mes limites. Ne me tente pas trop, sinon tu pourrais rentrer au village en tenue d'Ève. Quel spectacle se sera!

Finit il avec un sourire torve, un petit rire amusé et il osa même poser un baiser entre le chaste et sensuel dans sa nuque! Fier de son coup, il libéra sa prisonnière, la dépassa, puis escalada l'escalier en moins de deux. Une fois à l'intérieur, il ce prit une serviette et essuya la sueur de son corps, puis ce mit en branle pour préparer le petit déjeuner. Mine de rien, s'entrainer et résister à l'envie de ce jeter sur la belle jeune femme et de la ravir des heures durant creusait un appétit!


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 13 Aoû - 22:28


Émalia fut surprise par Braise qui la saisit par la taille assez fermement, alors qu’elle s’apprêtait à monter les escaliers de sa cabine. Elle sentit alors le contact de sa peau sur la sienne, puis entendit à son oreille :

« Fait attention ma belle Éma, si tu continues à jouer avec le feu, tu risques de te brûler. J'ai mes principes mais j'ai aussi mes limites. Ne me tente pas trop, sinon tu pourrais rentrer au village en tenue d'Ève. Quel spectacle se sera! »

Elle sentit ensuite un baiser se déposer sur sa nuque. Cela la fit frissonner au plus haut point. Puis aussi vite qu’il l’avait attrapé ; Braise la lâcha et Émalia le vit monter quatre à quatre les marches de l’escalier pour se rendre chez lui.

Elle, elle resta là sur place figée, elle ne comprenait pas, d’habitude elle était si volage, un homme pouvait lui faire de l’effet mais pas au point de la rendre si… si … Si quoi en fait ? Émalia ne s’avait pas vraiment ce qu’elle ressentait. Elle était prise entre un jeu de séduction donc elle voulait ressortir gagnante et une envie folle de céder à ses désirs que semblaient aussi partager Braise.
Et aussi, Émalia avait pour principe de ne pas aimer qu’on l’appelle ‘’Éma’’ comme le faisait le sorcier, elle pensait que si elle avait eu ce nom ce n’était pas pour qu’il soit raccourci, c’était même son frère qui le lui avait choisi. Mais pourtant quand ce surnom sortait de la bouche de Braise elle l’adorait, à tel point qu’elle se fit seule la remarque que la première fois que celui-ci l’avait appelé ‘’Éma’’ elle ne l’avait pas rectifié, et ça ne l’avait même pas choqué, peut-être avait-il s’agit d’une sorte de présage des sentiments qu’elle pouvait ressentir à présent.


*Mais qu’est ce qui m’arrive !* pensa alors Émalia.

Car oui, la jeune femme n’avait jamais connu une vrai relation, parfois elle avait vécu une petite histoire avec certains hommes mais elle avait su dès le début que cela n’irait pas plus loin que trois ou quatre rapprochements par semaine. Elle commençait à être perdue.

Émalia se demandait même si le fait de céder à ses envies la mènerait quelque part avec Braise, car oui avec les femmes s’était un coureur, pourtant il lui avait bien dit qu’il ne la voyait pas comme un simple coup d’un soir. Mais n’est-ce pas là un moyen d’arriver à ses fins ? Et pareillement, elle, elle aimait sa liberté, pouvoir avoir tous les hommes qu’elle souhaitait quand elle le voulait, alors arriverait-elle à renoncer à ça ?

Émalia se décida alors à gravir les marches pour rejoindre son ami ou autre elle ne savait pas le définir. Et c’est en étant plus renfermée qu’elle entra dans la cabine. Et se dirigea sans même un regard vers Braise vers son sac, qui se trouvait près du lit, afin d’en sortir une serviette, de se sécher et de revêtir ses vêtements. Elle était toujours sexy, mais ça c’était comme à l’accoutumé.

Puis elle revint dans la pièce principale, c’est donc avec une sorte de sourire un peu forcé, mais toujours aussi sexy, qu’elle demanda à Braise :


« Alors qu’est- ce que tu me proposes de bon pour le petit déjeuner ? Et après je m’en irais, j’ai euh… Encore des choses à régler à la caserne. »

Émalia n’avait pas forcément envie de partir, c'était même plutôt le contraire, une voix en elle lui disait de céder, mais en même temps elle était inquiète car oui Braise avait raison, elle avait bien trop peur de se brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 13 Aoû - 23:33

Braise travaillait avec les aliments d'une manière démontrant une grande pratique. Après tout, vivant seul, il devait bien s'occuper de lui même. Ce n'est pas comme s'il avait une femme avec qui partager les tâches. Il était entre deux idées de ce trouver une épouse. D'un côté il aimait bien son mode de vie actuel, ne pas rendre compte à personne et séduire ses conquêtes selon des désirs du moment. Il n'avait même pas à ce soucier des lois tribales encombrantes! Oui, il faisait partie de la tribu d'Alanna, mais c'étais plutôt par ce qu'il était né dedans qu'autre chose. Il n'avait jamais été tellement motivé à participer aux évènements et les tâches qu'ils exécutaient n'étaient pas plus que des corvées pour lui. D'un autre côté, fonder une famille serais peut-être pas trop mal. Quelqu'un avec qui partager ses hauts et ses bas, une présence réconfortante pour réchauffer son lit et des nouvelles vies à voir fleurir. Mais bon, même si la tentation était là, il n'était pas certain s'il était capable d'endosser de telles responsabilités. Voyant que les œufs, les toasts et le bacon étaient prêts, il ce mit à les mettre dans deux assiettes. Voulant épater la galerie avec son Don pour des petites choses, il ce concentra légèrement et une chainette de feu solide de couleur rouge sang jaillit de son dos, ouvrit le tiroir à ustensiles, attrapa deux fourchettes ainsi que deux couteaux. La chainette devint plus longue et un peu plus épaisse pour pouvoir supporter le poids et changea de direction pour ce propulser vers la table.


Une fois rendu, elle ce divisa en quatre fragments et posa son fardeau au bons emplacements. Elle retourna vers son créateur, referma le tiroir et ce dispersa lorsque son créateur arriva près de la table pour y déposer les assiettes. Une fois chose faite, il retourna côté cuisine et revint un instant plus tard avec divers breuvages, deux tasses en bois et le beurre. Une fois le tout sur la table, il remarqua tout de suite la mine pensive de son amie et ce souvenant de son ton de voix de tout à l'heure, il décida de prendre la parole:

- Voila ma belle, ptit dej compris comme dans l'entente d'hier soir! Tu es sûre que tu dois vraiment partir aussi tôt? Tu peux rester aussi longtemps que tu le souhaites tu sais. Tu es une femme fascinante et la seule que je connaisse qui en donne autant avec ce genre de petits jeux. C'est rafraichissant tu sais, d'avoir a me creuser la tête comment réagir par moments. Je te taquine et tout de suite,tu me rends la pareille! Par les Dieux, c'est la première fois depuis un siècle que je suis aussi intéressé par une femme, que ce sois par son physique et sa personnalité! Je veux vraiment voir où ça mène! Ai-je envie de toi physiquement? Bien entendu, tu es à croquer! Ai-je envie de mieux te connaitre? Un gros oui et c'est ça qui me fascine! 

Termina t-il d'une voix passionnée. 


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Jeu 14 Aoû - 17:42


Émalia n’eut pas de réponse de suite. Braise avait l'air concentré sur la préparation du petit-déjeuner. La sorcière vit passer des œufs, du bacon, et des toasts, elle avait hâte de gouter à tout cela, déjà qu’hier soir elle s’était régalée, ça ne pouvait être que de même en cette matinée. Émalia vit aussi que Braise utilisait son don d’une façon très surprenante pour sa cuisine, quand elle aperçut des chainettes de feu qui émanaient de son dos pour mettre la table, cela rappela à la belle sorcière le premier jour de leur rencontre quand Braise l’avait saisi de force avec ce même moyen, et l’avait embrassé avant et après lui avoir offert son collier. Bijoux qu'elle adorait et portait tout les jours à présent. Émalia sourit, son don lui permettait de revivre ce baiser d’une façon assez précise, de sentir encore la vive pression des lèvres du sorciers sur les siennes, mais bizarrement elle se dit qu’elle aimerait pouvoir revivre ce moment en vrai et autant de fois qu’elle le désirait.

Émalia en était sûre, cet homme lui plaisait vraiment. Et cela lui faisait peur. Il était certain qu’elle se refuserait à faire de lui un coup d’un soir comme ça lui arrivait souvent, car qu’elle avait réussi à le recruter, ils seraient donc tout deux forcement amenés à se revoir, et cela engendrerait des lors une relation bien compliquée pour son travail. Elle fut tirée de ses pensées par la voix de Braise qui lui dit :


« Voila ma belle, ptit dej compris comme dans l'entente d'hier soir! Tu es sûre que tu dois vraiment partir aussi tôt? Tu peux rester aussi longtemps que tu le souhaites tu sais. Tu es une femme fascinante et la seule que je connaisse qui en donne autant avec ce genre de petits jeux. C'est rafraichissant tu sais, d'avoir a me creuser la tête comment réagir par moments. Je te taquine et tout de suite,tu me rends la pareille! Par les Dieux, c'est la première fois depuis un siècle que je suis aussi intéressé par une femme, que ce sois par son physique et sa personnalité! Je veux vraiment voir où ça mène! Ai-je envie de toi physiquement? Bien entendu, tu es à croquer! Ai-je envie de mieux te connaitre? Un gros oui et c'est ça qui me fascine! »

Avec ces mots toute l’inquiétude d’Émalia s’envola, d'un coup, et ce fut comme si un vent nouveau régnait sur l'esprit de la jeune femme.


*On ne peut pas baratiner une femme à ce point pour arriver à ses fins !* pensa-t-elle.

Et puis la voix de Braise avait été d’une telle sincérité. Alors oui, là Émalia en était sur la réciprocité des sentiments bizarres, inexplicables, qu’elle éprouvait existait aussi pour le sorcier. Et donc lui aussi coureur de jupon qu’il était, il s’était risqué à jouer à leur petit jeu de séduction et s’était, tout comme elle, fait prendre au piège ! Tout de suite une sourire sincère se dessina sur le visage d’Émalia, elle voulait continuer des lors la partie et la remporter, et puis même si elle devait perdre, prendre ce risque ne l’effrayait plus à présent, car il se pourrait bien que le jeu mène finalement à une histoire.

Émalia, de nouveau pimpante et pleine de ténacité redevint alors la séductrice qu’elle était.
Elle se dirigea alors vers Braise en faisant le tour de la table, s’approcha assez près de lui, passa à son coté, et une fois derrière lui s’est en lui attrapant fermement une fesse qu’elle lui dit de sa voix la plus sensuelle :


«  Tu veux que je te dise, toi aussi tu me plais physiquement, et j’avoue que notre petit jeu me plait beaucoup, quand à l’envie de mieux te connaitre, je peux te dire que je la partage également. Mais je ne suis pas une femme que l’on obtient facilement, bien que tu es de nombreux atouts qui m’émoustillent ! » Finit-elle avec un petite rire.

Émalia fit ensuite le tour de la table, s’assit sur la chaise en face de celle de Braise, et commença à manger comme si de rien n’était. Parce que mine de rien, son estomac commençait vraiment à crier famine, et les odeurs de ce petit-déjeuner qui lui envoutaient ses narines étaient vraiment exquises.

Émalia regarda ensuite Braise droit dans les yeux, avec un regard des plus taquins pour lui lancer :


« Et peut-être finiras-tu par me donner une bonne raison de rester. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Dim 17 Aoû - 22:24

Braise commençait vraiment à perdre son sang froid. La jolie sorcière faisait jouer de ses charmes avec une maitrise hors pair et même son contrôle de fer commençait à lâcher. Il darda son regard bleu intense, qui semblait être rempli d'une faim particulière sur son invitée , laissant ses dires filtrer dans son esprit. Donc ils étaient tout deux sur la même longueur d'ondes. Il était vraiment tenté de la prendre dans ses bras et de l’emmener à son lit pour explorer son corps, elle semblait plutôt ouverte à l'idée, mais il voulait au moins finir de manger en premier. S'il allait lui faire profiter de ses talents de coureur de jupons, il allait avoir besoin de toutes ses forces. Une fois sa faim de nourriture rassasiée, il était temps de passer à autre chose. Vif comme la foudre, il était debout et dans l'espace personnel de la belle tentatrice. Avec délicatesse, il lui remonta le menton, approcha son visage tout près du sien et lui dit d'une voix qui démontrait  clairement la difficulté qu'il avait à ce contrôler:

- Ma belle Éma, si tu ne cesses pas de me tenter, je ne serai plus capable de me retenir de te prendre dans mes bras, de te lancer sur mon lit et de te ravir jusqu'à ce que nous serons tout deux épuisés! J'ai beau avoir des principes et un contrôle de fer, j'en reste un homme en compagnie d'une femme sublime et séduisante et tu joues avec le feu!

Avec son Don elle pourrait clairement voir les signes qu'il réagissait à ses charmes et à le voir trembler, on pouvait aussi deviner qu'il utilisait tout son contrôle de soi pour ne pas lui bondir dessus. D'un côté cela pouvait être flattant de voir l'effet qu'elle avait sur lui, d'un autre c'était admirable de voir à quel point il tenait à ses principes.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Émalia Ombel
Chef de guerre de la Tribu d’Alana
avatar

Messages : 131
Nilmin : 3336
Métier : Chasseuse
Alignement : Loyal Bon

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Mer 20 Aoû - 18:56


Émalia se plaisait à jouer ce rôle de séductrice provocatrice, mais par la même occasion elle avait tout aussi peur de céder à ses envies et de se jeter sur Braise. Car en effet les provocations qu’elle lui faisait jouaient aussi sur ses nerfs à elle, et elle avait bien envie de se lâcher complétement.

Quand la sorcière vit Braise s’approcher d’elle, elle se demanda alors ce qui allait se passer. Son menton relevé pas la main si forte et en même temps si prévenante du sorcier, Emalia plongea son regard dans celui de Braise qui lui dit :


« Ma belle Éma, si tu ne cesses pas de me tenter, je ne serai plus capable de me retenir de te prendre dans mes bras, de te lancer sur mon lit et de te ravir jusqu'à ce que nous soyons tous deux épuisés! J'ai beau avoir des principes et un contrôle de fer, j'en reste un homme en compagnie d'une femme sublime et séduisante et tu joues avec le feu! »

Oh ça oui, Émalia jouait avec le feu et elle le savait bien. La sorcière sentit comme une sorte de courant électrique envahir la pièce. Tous deux étaient sur le point de craquer l’un et l’autre. Émalia aimait l’effet qu’elle engendrait chez Braise. Et savoir qu’il serait presque si facile de finir ce petit jeu et de passer à des choses plus intéressantes la tentait au plus haut point mais elle ne voulait pas perdre. Sa mentalité de gagnante se trouver pourtant au même point que son désir si ardu de découvrir le corps entier du sorcier qui se présentait la devant elle, si proche...
Si proche, que ses facultés obtenues grâce à son don lui montraient un Braise fébrile qui avait lui aussi l’air de devoir se forcer pour ne pas de lui sauter dessus.

Émalia approcha alors sa main de la joue de Braise, la lui caressa, et se fut alors à son tour de lui dérober un baiser.
Elle détacha donc vite ses lèvres de celles du beau sorcier, et tout en restant aussi proche de lui qu’elle le pouvait sans pour autant s’y coller. Émalia observa minutieusement l’homme qui se trouvait devant elle. Elle ne pourrait vraiment pas résister encore longtemps, surtout aux vues de la tension qui existait entre eux.
Émalia chuchota alors sans presque sans rendre compte, comme un acte manqué, la pensée qu’elle avait en tête, et ce sur une voix de celles qui n'en peuvent plus :


« Et bien vas-y, lâche toi ! »

Et c’est après quelques secondes qu’elle se rendit alors compte qu’elle avait effectivement parlé à haute voix et que Braise l’avait sans nul doute entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braise Laflamme

avatar

Messages : 240
Nilmin : 3721
Métier : Vagabond/Maraudeur/musicien errant.
Alignement : Chaotique bon.

MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   Jeu 21 Aoû - 6:04

((Pas de soucis, moi j'ai passé toute ma journée dans la salle d'urgence à l'hôpital pour me faire remplir ma prescription pour mon médicament. Je suis arrivé à 9h ce matin, heure locale bien entendu et j'en suis ressorti à 16h55! Donc crois moi je comprends que la vraie vie passe avant celle virtuelle!))

Braise était un homme astucieux, il avait l'expérience de lire le langage du corps après autant d'années à repérer les signaux non verbaux pour deviner qu'elles femmes étaient sérieuses dans leurs envie d'avoir une aventure ou si elles ne faisaient que flirter. Il voyait bien que Émalia était partante et sa déclaration verbale fut ce qui scella sa décision. La coquine avait pousser le jeu trop loin et le résultat était que tout deux n'en pouvait plus. Vif comme la foudre, il fut près d'elle, la saisit dans ses bras et la plaqua fermement contre le mur le plus proche. Descendant sur ses lèvres comme un homme affamé, il eut tôt fait de les réclamer. Mais de simples baisers ne suffirent plus très rapidement, il envoya sa langue explorer la bouche de sa nouvelle amante, tandis que ses mains, une fois la séduisante sorcière coincée grâce à son poids et ayant remonter les jambes de cette dernière autours de sa taille, devenues libres se dépêchèrent de caresser ses hanches, l'intérieur de ses cuisses pour terminer leurs parcours sur le ferme postérieur de la chef de guerre.


Libérant sa bouche que pour dévorer son cou et sa gorge, il savourait le goût enivrant de la peau d'Émalia. Il n'était pas étranger aux sensations que lui procurait sa perte volontaire de contrôle. Il avait laissé ses envies prendre le dessus d'innombrables fois, mais cette fois, il y avait un petit quelque chose de différent. Cette femme là ne serait pas sortie de sa vie après quelques heures. Il ignorait si la situation évoluerait en long terme et franchement, il allait explorer ses options à moyen terme d'abord. Un pas à la fois. Décidé à les déplacer vers le lit, il la saisit de nouveau par les cuisses et ce fut avec un sourire de prédateur qu'il ce dirigea vers sa destination avant de tenir parole et de balancer la belle sur le matelas avant d'aller la rejoindre pour lui soutirer d'autres baisers et caresses.


Money ain't got no soul, money ain't got no heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libertin.brulant.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une cabine simple mais élégante aux abords de la rivière, chez Braise Laflamme.(PV Émalia.)SUJET TERMINÉ!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Cabine TIM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Sorciers :: Rivière de la Vie-
Sauter vers: