Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vraska Phyym

avatar

Messages : 82
Nilmin : 1933
Alignement : Chaotique neutre

MessageSujet: A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]   Mar 29 Juil - 0:59

Un soleil estival illuminait le ciel depuis le petit matin offrant ainsi aux une chaude journée aux voyageurs faisant escale au lodemay des sorciers. Mais Vraska n'était pas d'humeur à se préoccuper du temps ni même du profit qu'elle aurait pu en tirer. Elle observait d'un œil morne les curieux qui s’émerveillaient du paysage ainsi que les enfants qui riaient aux éclats. Quoi qu'on en dise, il faisait bon vivre à Sachilya et ses environs surtout lorsque la saison était aussi clémente. En quittant Highland et ses propagandes, Vraska avait toujours imaginé les lodemays comme de vulgaires jungles humaines où la loi du plus fort était reine. Mais c'est un peuple civilisé et des terres fascinantes que la jeune femme avait finalement découvertes au bout de tant d'années d'errance. Par principe, Vraska s'était installée temporairement à Sachilya, terre qui lui semblait le plus à même de l'accueillir pendant ces quelques jours. En revanche, la demoiselle n'avait aucune connaissance sur la politique et la religion qui régissaient ces lieux. Si son sang était celui d'une sorcière, elle avait été élevée par des humains jusqu'à l'adolescence et ignorait tout des us et des coutumes.

Après avoir prit ses marques deux jours auparavant, Vraska s'était enfin décidée de faire un tour à la bibliothèque sacrée dont elle avait tant entendu parler. Elle espérait secrètement y trouver des indices sur son identité et un moyen d'en apprendre plus sur le pouvoir qui coulait dans ses veines. La sorcière était ravie du ciel radieux : si son humeur ne dépendait pas du soleil, elle était néanmoins convaincue qu'un tel temps lui permettrait d'être seule à la bibliothèque. Les autres allaient sûrement profiter de la journée estivale tandis qu'elle aurait toute la paix escomptée dans un lieu clos où personne ne viendrait la déranger. C'est donc le pas léger et le visage remplit de satisfaction que Vraska s'aventura dans la rue principale qui débouchait sur un boulevard plus étroit. Elle devina être arrivée lorsqu'elle se stoppa devant le bâtiment imposant dont l'enseigne dorée peinte d'un vieux grimoire avait attiré son regard. Nul doute possible, si une bibliothèque sacrée se trouvait ici ça ne pouvait être nul part ailleurs. Vraska frappa à la grande porte à l'aide du vieux heurtoir tout en attendant une réponse. Puisque aucune âme ne se manifesta, la jeune femme prit l'initiative d'entrer de son propre chef.

La salle était vaste, peut être même un peu trop pour la demoiselle qui aurait espéré finir ses recherches avant la nuit. Elle chercha vainement du regard une personne capable de la renseigner. Hélas, aucun responsable ou rat de bibliothèque ne se manifesta. Vraska soupira de désespoir en jetant aux coups d’œils aux interminables étagères qui jonchaient les murs. Sa bonne humeur s'envola aussitôt lorsqu'elle aperçue une deuxième salle toute aussi garnie au fond de la pièce. Loin d'être découragée pour autant, la sorcière détacha avec soin sa sacoche en cuir avant de la poser sur la grande table centrale. Après un rapide tour d'horizon, la demoiselle pouvait confirmer qu'aucun chat n'avait mit les pieds dans la bibliothèque de la journée. La jeune femme se plaça au centre de la pièce et lança un rapide coup d’œil aux étagères alentours. Que devait-elle chercher et surtout par où commencer ? La sorcière passa machinalement sa main sur son front en rejetant ses cheveux en arrière et grommela avec un sourire chargé de dérision :


    « Courage Vraska, ce n'est pas la première fois que tu te lances à la recherche de l'introuvable. »


Pleine de bonne volonté, Vraska chercha d'abord par ordre alphabétique. Ses doigts caressèrent les tranches des livres poussiéreux jusqu'à la lettre P. Soudainement, son index s'arrêta sur l’œuvre intitulée « Poisons et autres sortilèges ». Le cœur battant, la jeune femme s'empara du livre en feuilletant nerveusement son contenu. Il était question de nectars magiques et autres animal venimeux dont il était possible de s'attribuer les propriétés toxiques. Comme Vraska le redoutait il n'y avait aucune allusion aux individus déjà porteur du poison. De colère et de désespoir, la sorcière jeta le livre au loin dans un long soupir. Le pas nonchalant, cette dernière se dirigea cette fois-ci vers les repaires thématiques annoncés sur des écriteaux à chaque tête d'étagère. Elle décida de se rendre directement au rayon « Généalogie - Tribus » et resta muette devant la multitude de tomes qui s'offraient à elle. Une vague d'amertume la traversa lorsqu'elle se souvint qu'elle ignorait même le nom de famille de ses géniteurs. C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin sans ce précieux indice. Heureusement, les tomes indiquaient également les dates approximatives des familles répertoriées dans les ouvrages. Vraska avait sorti trois tomes correspondant à peu de chose près aux années où auraient pu vivre ses potentiels parents d'après son âge. A la deuxième moitié du premier livre, Vraska sentie le découragement l'envahir. Aucune ligne ne mentionnait l'existence d'une certaine Vraska. Et si ses parents ne l'avaient jamais reconnue ? Elle n'apparaîtrait alors jamais dans aucun registre officiel. Cette éventualité lui serra le cœur même si elle s'était jurée de ne jamais éprouver de la peine pour ces êtres qui l'avaient abandonnée.

Une bonne heure de recherches intensives s'était écoulé depuis son arrivée dans la bibliothèque. Lassée de n'avoir encore rien trouvé, Vraska prit congé en inspirant profondément. Après une grande expiration qui ressemblait à un long soupir, elle se laissa glisser sur la grande table centrale en s'allongeant sur cette dernière. Les bras écartés et les yeux dans le vide, la jeune femme fixait intensément le plafond. Elle avait été tellement occupée à chercher des indices qu'elle n'avait pas remarqué la somptuosité des vitraux. La sorcière se perdit en rêveries en contemplant ces personnages et ces symboles qui devaient certainement raconter quelque chose. Elle regretta alors de ne s'être jamais penchée sur la culture et l'histoire de son peuple pour pouvoir décrypter ce genre d'énigme.

Tout à coup, le bruit de la lourde porte l'arracha de ses pensées. Le sursaut provoqué par son étonnement fit basculer sa sacoche qui se renversa. La jeune femme eut juste le temps de saisir une fiole prête à prendre le large en catastrophe. Elle soupira de soulagement au pensant aux effets qu'auraient pu avoir ce flacon sur l'inconnu(e) qui venait troubler sa paix. Dans la précipitation, la sorcière n'eut pas le temps de se rendre compte du combien sa situation devait être ridicule d'un point de vu extérieur. Elle était affalée sur la table avec un bras ballant dans lequel trônait une fiole et était entourée de montagnes de livres ouverts, retournés ou triés pour les plus chanceux. Vraska décida de faire comme si de rien n'était pour ne pas paraître encore plus ridicule car elle n'avait pas eu le temps se redresser lorsque la personne se trouvait devant elle. Essayant de se donner une contenance la jeune femme déclara :


    « Qui... Qui va là ? » son intonation tentait d'être dure et formelle mais l'hésitation dans sa voix trahissait sa gêne.


« Je vous laisse mon seul et unique héritage : le regret. » - Vraska

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raazel Mordred

avatar

Messages : 11
Nilmin : 1591
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique Neutre

MessageSujet: Re: A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]   Jeu 31 Juil - 23:43

    Revenant de la chasse, Raazel fit les cents pas après avoir visiter ses supérieurs. Il faisait bien plus chaud qu'il ne l'appréciait et en conséquence de cause, il se promenait torse nue dans le Lodemay. Ce n'est qu'en passait devant la bibliothèque qu'il s'arrête net devant les portes, songeur. Après de longues seconde d'attente, il franchit finalement l'entrée en poussant les portes de bonne force. C'est là qu'il vit une femme plus loin, sursauter à même la table dans une drôle de position... Il referma les portes derrière lui, avant de s'avancer pour voir qui pouvait bien être cette personne qu'il n'avait jamais vue avant. Il s'approcha de près, observant les divers livres qu'elle avait devant elle avant d'en saisir un et de le feuilleter, puis le reposant sur la pile.

    - Un simple sorcier, allons donc. Besoin d'aide avec quelque chose, ravissante demoiselle ?

    Il offrait un sourire tout à fait charmeur, jumelé de l'offre d'aide qu'il venait de lui faire. Il détailla un peu les sujets des divers livres avec une petite curiosité, avant de prendre un air songeur.

    - Si tu cherche une famille particulière... le mieux est de chercher directement son nom, dans la section généalogique. Si cela fait longtemps qu'elle est ici, ça sera plus aisé de la retrouver, dans le cas contraire, il est possible qu'elle n'y figure pas...

    Il vint se frotter le bout du menton, tout en reportant son regard rouge sang sur la jeune femme. Oh, il était encore torse nue d'ailleurs, bien qu'il portait des braies, des bottes, une étrange armure dorée à sa taille qui semblait faire office de pagne, ainsi que quelques bijoux doré.

    - J'oubliais presque... Je suis Raazel de la Famille Mordred.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vraska Phyym

avatar

Messages : 82
Nilmin : 1933
Alignement : Chaotique neutre

MessageSujet: Re: A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]   Ven 1 Aoû - 1:30

D'après les dires de l'inconnu, il s'agissait d'un simple sorcier. Vraska se redressa pour en avoir le cœur net, les mains en arrière sur la table afin de garder l'équilibre une fois assise. Elle détailla du regard le jeune homme qui se présentait face à elle. Sa blondeur et son torse nu associé à un sourire charmeur lui fit arquer un sourcil. C'était bien la première fois que la sorcière avait à faire à un culotté plein d'aplomb. Il faut dire que Vraska avait passé le plus clair de sa vie à éviter tout contact humain et n'avait jamais eut l'occasion de se pencher sur la personnalité des âmes rencontrées jusqu'à présent. Naturellement mais sans témoigner aucune gêne, la jeune femme détourna la tête par pudeur. Après tout, ce jeune homme ne devait certainement pas s'attendre à rencontrer quelqu'un ici et surtout pas dans cette tenue. Du moins, c'est ce que la jeune femme pensait. Mais comme ce dernier ne semblait lui témoigner aucune gêne, la sorcière en déduisit qu'il s'agissait là d'une pure provocation.

Néanmoins, Vraska n'avait pas le temps de batifoler ou de tenter de comprendre ce qui pouvait bien lui passer la tête. D'ordinaire, la jeune femme travaillait en solo refusant toute aide et toute collaboration. Ses expériences passées lui avaient apprises à ne pas accorder sa confiance trop facilement et surtout de ne pas embarquer des innocents dans ses rocambolesques histoires. Mais cette fois-ci, la demoiselle devait bien admettre qu'elle se trouvait dans une impasse. Mettant sa fierté de côté à contrecœur, Vraska changea d'humeur lorsque le sorcier daigna parler de généalogie. Après tout son aide n'était peut être pas désintéressée mais au moins ce dernier pourrait s'avérer plus utile qu'elle ne le pensait. Un peu vexée d'avoir été ainsi surprise dans son intimité, Vraska prit une longue inspiration avant de se lever de la table, vaincue.

    « Et bien à vrai dire je ne connais pas le nom de la famille que je recherche. Je doute que vous puissiez m'aider davantage. » déclara t-elle d'un ton las.


Définitivement, Vraska avait beau être maligne mais son intelligence sociale était proche du zéro. C'est pourquoi, pensive, cette dernière se mit à observer son interlocuteur sous tous les angles comme si l'on examinait un animal curieux. La main sur le menton, la jeune femme finit par maugréer d'un ton soudainement intéressé :

    « Mais l'aisance avec laquelle vous lisez ces lignes et à en juger par votre tenue débraillée, vous êtes un habitué des lieux. »


Elle qui semblait si morne avait retrouvé un peu de cette humeur qu'elle affichait au petit matin. Comme son corps s'éveillait peu à peu de cet air désabusé, Vraska sentit la faim l'envahir. Depuis combien de temps était-elle ici ? A en juger par les rayons du soleil, le zénith avait fait son apparition il y a peu. Il devait donc être aux alentours de midi, voilà pourquoi son estomac commençait à faire des siennes. C'est à cet instant que l'inconnu se présenta et elle pouvait enfin mettre un nom sur ce drôle d'énergumène. La fierté avec laquelle il clamait son nom trahissait l'importance de sa famille. D'ailleurs cette famille lui était familière, la jeune femme l'avait certainement aperçu dans les tomes déjà feuilletés.

    « Se pourrait-il que vous connaissiez toutes les familles de sorciers du lodemay ? Quelle aubaine ! »


Vraska n'avait même pas attendu sa réponse qu'elle s'enflammait toute seule dans son coin, persuadée qu'elle atteindrait bientôt son but. Cette dernière se ressaisit en remarquant qu'elle n'avait pas eu la politesse de dévoiler à son tour son identité. Si les bonnes manières ne l'écorchait pas d'ordinaire ; la sorcière lui devait bien ça si ce fameux Raazel était capable de mettre le doigt sur l'énigme de sa vie.

    « Oh. J'en aurais presque oublié de me présenter à mon tour. Je suis Vraska Phyym, mais c'est sans importance. » dit-elle la main sur la hanche et avec cette franchise qui lui était propre.


Tâchant d'être cordiale et n'ayant pas eut l'occasion d'être civilisée depuis des mois, Vraska sourit à son tour à son interlocuteur montrant ainsi sa bonne volonté.


« Je vous laisse mon seul et unique héritage : le regret. » - Vraska

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche du passé [PV : Raazel Mordred]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Le spêctre du passé [Manon & Mordred]
» A la recherche du Passé [Fe]
» A la recherche du passé } Eavan
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Sorciers :: Bibliothèque sacrée-
Sauter vers: