Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4292
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Lun 26 Nov - 8:19



    Traversant le portail menant en Luthania, je ressentais un léger frisson me traverser le dos. Je détestais ces portails qui nous servent de moyen de transport entre les mondes. D’ordinaire, je préférais ne pas quitter Thoron mais ce n’était pas de mon ressort. Pour une raison quelconque, je devais me promener dans cet endroit pour retrouver un objet et une personne en particulier. Autant chercher une griffe parmi des objets rares dans un marché. Je n’avais pas de temps à perdre et aujourd’hui, plus que les autres jours, j’étais impatiente à accomplir ma mission. Bon d’accord, je suis toujours impatiente à accomplir mes missions dans les plus brefs délais. Je suis une gardienne de Thoron et pour une raison qui m’est totalement inconnue, on m’envoie parfois ailleurs. J’en viens souvent à me demander si tout ceci n’est pas un test. Une manière de peser mes actions. Peut-être prévoient-ils m’élever à quelconque rang supérieur. Je sens que si c’est le cas, il y aura beaucoup de mésententes. Soit, entre mes frères ainés et moi, ou bien un de mes supérieurs, il faut comprendre que la convoitise ou bien une rivalité pourrait transformer ma vie paisible en véritable cauchemar. Mais qu’ai-je fait pour mériter cela?


    J’avais beau détester ces portails et pester contre les ordres qui m’éloignent de Thoron, j’aimais me retrouver à Luthania autant que mes frères appréciaient le Lodemay des sirènes. Je n’ai jamais compris pourquoi d’ailleurs. Il est inutile de poser trop de questions à des frères qui n’ont comme simple réponse un sourire énorme et un air perdu dans les nuages. Dire que j’avais peut-être une belle sœur dans ses eaux douces, je préférais ne pas y penser pour l’instant.


    Avec les quelques indices que je possédais, je m’aventurais hors du jardin d’Highland à contrecœur. J’appréciais les sculptures et chaque petit détail de ce jardin qui m’apaisaient toujours chaque fois que j’arrivais dans le Lodemay des humains. Cette ville fourmillait d’humains qui se bousculaient en se marchant presque sur les pieds. À chacune de mes visites, des batailles éclataient dans les rues tandis pour diverses pacotilles. Je n’intervenais jamais, préférant rester incognito. Disons que les animorphes étaient rarement bien vues dans ce monde. Sauf que je déteste que l’on s’en prenne à des enfants. Alors quand un géant s’en prit à un enfant de dix ans, je ne pouvais ignorer cet affront.


    « Rends-moi mon argent, petit morveux! » Dit-il en soulevant le jeune garçon par le collet de son chandail à une hauteur démesuré.  


    « Je vous ordonne de le déposer, si vous tenez encore à vos bras ! » Dis-je en dégainant mes épées. Bien sûr, un rire moqueur se fit entendre plusieurs autour de nous, incluant cette grosse brute. Ils allaient apprendre assez vite de ne pas me provoquer. Soit ils allaient le regretter ou bien j’étais totalement suicidaire. Je crois qu’il y avait un mélange de folie et de rage dans mon regard, car les rires cessèrent aussi tôt.  Le géant déposa le jeune garçon à contrecœur et s’excusa avant de repartir avec ses comparses. Surprise, je m’attendais à une bataille. Je fus légèrement dessus, mais je fus vite ramenée à la réalité par les remerciements de l’enfant puis il s’éclipsa à son tour.


    « Attends! » M’exclamai-je tout en le poursuivant dans la foule. Je suivais sa trace à l’odeur tout en me disant que je n’avais pas de temps perdre avec ce petit garçon. Mais mon instinct me disait qu’il était les yeux et les oreilles de Luthania. Donc, il détenait des informations importantes. Mes pas me guidaient jusqu’à une église abandonnée. Tout en ralentissant le pas, je ne me souvenais pas d’être déjà rentrée dans cet endroit. Mon regard se posait sur les fissures de la façade. Hésitante, je déposais une main afin de vérifier l’état du bois de la porte d’entrée. Je respirais l’air qui s’y engouffrait dans cet endroit si ancien et poussiéreux. Les bougies semblaient avoir beaucoup servi et les vitraux ternis rajoutaient un certain charme à cette église. * Non, cette enfant ne pouvait pas vivre ici… c’est impossible* pensai-je en continuant, l’inspection de ce lieu. Après quelques minutes, j’étais résolue à quitter ce lieu qui me donnait la chair de poule avec la ferme intention de trouver un endroit où me reposer et retrouver ce jeune garçon le lendemain. Il n’allait pas se cacher éternellement et ce n’était pas une église qui allait m’effrayer au point d’abandonner. C’est alors qu’un bruit attira mon attention. Toute fois, je ne vis personne.


    « Qui est là ? » M’exclamai-je, visiblement contrariée par cette affreuse sensation de danger qui parcourait mes veines sans pour autant découvrir ce qui en était la cause?


Dernière édition par Muscade Orfrayes le Ven 1 Aoû - 4:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrièl Fitzroy

avatar

Messages : 149
Nilmin : 2655
Métier : Maître d'armes, enseignant...
Alignement : Neutre.

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Lun 26 Nov - 20:35

Gabrièl venait tout juste de s'éveiller. Non pas qu'il avait besoin de sommeil, mais en général dormir faisait passer la journée plus rapidement et rendait l'attente du coucher de soleil plus acceptable. S'il aurait eu le cerveau d'un scientifique et les ressources pour la recherche, il aurait tenté depuis belle lurette de trouver un moyen de conter l'effet nocif du soleil sur un vampire, qu'il soit né vampire ou mordu. Les hybrides semblaient pouvoir supporter la lumière du jour, mais diminuer leurs capacités et leurs pouvoirs n'était pas le meilleur chemin sur lequel s'engager. Peut-être une collaboration avec les Sorciers serait la clef? Secouant la tête, il revint au présent lorsqu'il entendit deux personnes non loin. Son ouïe fine lui rapporta les battements de cœur d'un enfant et son odorat aiguisé lui signala qu'il y avait un, non une animorphe non loin! Avec cette odeur douce et appétissante, il s'agissait clairement d'une femme!

Le gamin, un garçon de par son odeur, devait être le même qu'il avait vu trainer dans les environs ces jours ci. Il l'avait surpris l'autre jour à observer le portail menant au Lodemay des Vampires avec un sourire mauvais. Probablement qu'il ce débarrassait de ses poursuivants en les laissant aux bonnes grâces de ses confrères et consœurs. Il jeta un œil amusé à la cachette du petit. N'importe qui avec des sens supérieurs aux humains pourrait le trouver et facilement avec ça! Mais il ne chassait pas les enfants pour ce nourrir. Aucun défi là dedans et à peine de quoi ce faire un encas! Il ce fit craquer le cou, grogna de satisfaction, puis enfila son trenchcoat après avoir remis ses épées dans leurs mécanisme, cousu dans les manches. Une fois son pistolet Cerberus mis en place dans une poche intérieure, il se dirigea d'un pas lent vers l'entrée de l'église.

Ayant Muscade en vue, après l'avoir reluquée et mater dans l'ombre sans vergogne, il poussa un sifflement admiratif, sortit de l'ombre et déclara de sa voix virile et onctueuse:


- Par Dieu et tout les Saints! Mais vous parlez d'une vision de beauté au réveil! Ma foi, mes yeux ne ce lasseront jamais de boire une telle beauté au sommet de la forme féminine! Oh my! musclée, mais sans exagération, un tour de taille très intéressant! Ma foi, vous êtes à croquer mademoiselle! Que puis-je pour vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4292
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Ven 30 Nov - 19:36

    Cette sensation de danger qui me parcourait chaque particule de mon être devenait de plus en plus présente lorsque je croisai le regard enjôleur de cette créature. Une créature qui ressemblait à un homme mais qui en était plus ou moins un. Comment savais-je ? Je n’avais jamais rencontré un vampire auparavant pourtant l’odeur de pourriture qui se fait sentir dans l’air ne pouvait être que lui ou bien la crasse des lieux. Il semblait qu’il me trouvait de son goût. Son éloge à ma beauté m’exaspéra au plus au point. D’abord, tout en lui me criai de me méfier. Ensuite, je devais avouer que son physique était impressionnant mais cela n’allait aucunement m’empêcher de resté sur mes gardes.

    Je l’avoue, mes frères ont eu plusieurs altercations avec les vampires et indirectement, la réputation générale des vampires en prennent un coup. Tout en croisant mes bras, je le dévisageais avant de répondre:

    « Il est fort étrange pour un vampire de ne pas répondre à une simple question. Cessez vos éloges, je ne suis pas d’humeur clémente. Quant à ce qui m’amène dans cet endroit, cela ne vous concerne pas. » Disai-je d’un ton acerbe. Je crois que d’être poli avec un vampire était le cadet de mes soucis.

    Je n’étais certainement pas venu dans cet endroit pour côtoyer un vampire. Maintenant que j’y pense, l’allure ancienne de cette église n’augurait rien de bon. Le manque de claireté et l’abondance de poussière me laissait présager que plus personne ne venait ici. Je commençais à croire que ce petit garçon que je venais de sauvé n’était pas aussi blanc que neige. J’étais prête à mettre ma patte au feu que le portail reliant au Lodemay des vampires se trouvait tout près, je dirais même dans cette église. Il était évident que je n’allais pas réussir à poser des questions à ce garçon ce soir.
    Je poussai un soupir las, j’allai devoir convaincre un vampire de me laisser quitter cet endroit morbide. *Et puis merde, je suis une animorphe, je ne dois rien à personne * Pensai-je tout en prenant une position de combat.

    « Deux choix s’offre à toi mon beau, tu me laisses passer ou bien je te découpe en rondelle ? » Dis-je en dégainant mes ninjatos de leurs fourreaux tout en les soudant l’une à l’autre. Épée double en main aux lames d’argent, j’étais prête à attaquer s’il le fallait. Acte complètement stupide ou courageux ? Seul le temps nous le dira.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrièl Fitzroy

avatar

Messages : 149
Nilmin : 2655
Métier : Maître d'armes, enseignant...
Alignement : Neutre.

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Ven 14 Déc - 1:40

Gabrièl remarqua bien vite que la dame n'était pas d'humeur à entendre son baratin de séducteur, à en croire par son ton acerbe. Dommage, il aurait bien aimé flirter davantage avec elle, mais bon. Ce n'était que partie remise. Il en profita d'être à proximité pour respirer à fond l'air ambiant, savourant l'air du soir. Bien entendu, à cette distance il entendait le cœur de la belle battre, il pouvait aussi bien sentir le sang qui lui coulait dans les veines.l'Odeur animale plus définie juxtaposée à une odeur humaine lui apprit qu'il avait affaire à une animorphe de type canin. Hum, une bonne raison de sortir des blagues ayant rapport aux meilleurs amis de l'Homme peut-être? La voir dégainer ses ninjatos lui fit hausser les sourcils et sentir d'ici l'argent dans les lames lui fit reconsidérer ses options. Il n'avait toujours pas eu sa dose quotidienne de sang et il venait de s'éveiller. Il n'était pas à 100%. Selon ses calculs en prenant compte sa fatigue, sa soif, son taux d'adrénaline et son envie de combattre, il était à 53% de ses capacités.

Gabrièl avait horreur de ce battre en bas de 60%. Il n'avait pas vécu cinq longs siècles en étant stupide et imprudent. Il efface alors son sourire de flirt de ses lèvres, leva lentement ses mains, lui montrant qu'il n'était pas armé. Mais il pouvait aussi commencer à sentir la peur ce dégager de la jeune dame. Sachant que tant qu'elle serait armée, il ne pourrait pas l'approcher comme on lui avait enseigné il y a si longtemps, il s'élança sans crier gare à une vitesse surnaturelle vers Muscade. En un clin d’œil il était dans sa zone personnelle, puis il lança ses mains vers les poignets de la guerrière, les frappant délicatement(pour un vampire) en régulant sa force de manière à ne pas la blesser mais lui faire lâcher son épée double. Vif comme la foudre, une fois l'arme en chute libre, il lui donna un coup de pied botté, ce qui eût pour effet de faire remonter l'arme de quelques mètres. Il bondit à la suite, dégaina rapidement Cerberus et tira trois balles ayant pour effet d'envoyer virevolter l'arme à plusieurs mètres derrière Muscade, la laissant s'écraser au sol à grand fracas.

Retombant au sol avec une grâce surnaturelle, le vampire fit tournoyer son pistolet de par la gâchette autours de son index quelques fois, souffla théâtralement sur l'ouverture du canon avant de le rengainer rapidement dans son étui, dans la poche intérieure gauche de son trenchcoat. Une fois le show ''Far West Style'' terminé, il s'avança doucement vers l'animorphe, fit une élégante révérence, pris sa main droite dans la sienne pour enfin poser un baiser délicat sur ses jointures. Ne libérant pas sa main de la sienne tout de suite et ce, sans ce relever, il déclara d'une voix culturée:


- Je me nomme Gabrièl. Gabrièl Fitzroy. Je suis un vampire. Enchanté de faire votre connaissance mademoiselle. Pardonnez moi ces attaques, mais disons simplement que nous pourrons discuter comme des êtres civilisés plus aisément sans votre arme qui menace ma personne. Je m'excuse également pour le baratin de tout à l'heure. Je viens de me réveiller et j'ai été pris de cours par votre charme naturel. En quoi puis-je vous aider?

Termina t-il avec un léger sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrièl Fitzroy

avatar

Messages : 149
Nilmin : 2655
Métier : Maître d'armes, enseignant...
Alignement : Neutre.

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Lun 20 Mai - 21:36

((Finallement Mumu est revenue! Jveux continuer ce sujet lol XD))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4292
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Mer 23 Juil - 13:44




Gabrièl & Muscade

« Suivre ou ne pas suivre son instinct? »



L’épée double en main, je jaugeais mon adversaire avec un calme absolu. Mes frères m’avaient toujours dis de ne jamais perdre mon calme devant un vampire, surtout, si j’étais seule. Hors, voilà que j’en avais un devant moi qui venait tout juste de me faire la cours. Quant au gamin dont j’ignorais le nom mais que je savais qu’il était toujours présent dans cette église de par son odeur de mort-vivant que je reniflais dans l’air ambiant, il était le cadet de mes soucis pour le moment. Ignorant les conseils de mes frères, je m’apprêtais à bondir sur un vampire.

Seulement, les mises en garde prirent enfin leurs sens quand le vampire s’élança sur moi à une vitesse qui me prit par surprise. Non seulement je me retrouvai désarmés mais mon arme à double lame fut projeté plus loin par trois balles du fusil que le vampire venait tout juste de dégainé. Dire qu’il avait feint être désarmé et hop, en un quart de tour, il avait entrée dans ma bulle. Mes yeux n’étant pas accoutumer à cette vitesse qui dépasse l’entendement, mes mains subirent l’attaquent improvisé de celui-ci et je perdis mon arme. Tout cela c’était déroulé en quelques secondes.

Les coups de feu m’ayant pris par surprise, ma seule réaction fut de m’élancer derrière le banc délabré tout près de moi pour me cacher d’éventuel contre attaque de la part de ce buveur de sang. Ma respiration augmentait tandis que l’écho des balles s’éclipsaient. Les bruits de pas du vampire se dirigeant dans ma direction me firent réaliser que je n’étais toujours pas à l’abri. Si je m’en sortais vivante, je promettais de prendre les mises en garde de Fury moins à la légère. Il faut me comprendre, même si il est mon ainé, il a parfois tendance à enjoliver les choses ou bien raconter des histoires sur mesure seulement pour se payer ma tête. Rien ne prouvait que ses histoires étaient véridique, mise à part quand Bralden le confirmait avec un air sérieux.

Avec ses pensées pour mes frères, j’en oubliais la présence du vampire dont j’ignorais le nom. Celui-ci d’ailleurs venaient tout juste me retrouvé allongé sur le sol derrière ce banc qui cachait à peine le bas de mon corps quand on regardait de l’angle de vue de l’autel au fond de la pièce.  Il fit une révérence, s’accroupi pour être à ma hauteur puis il attrapa ma main pour ensuite y déposé un baiser. Tout en gardant ma main dans la sienne, il fit promener son pouce le long de mes jointures lorsqu’il recommença son introduction. Ce geste banale eu l’effet de m’apaiser. Sentant la crainte, la colère ainsi que l’adrénaline me quitter, je n’oubliais pas qui j’avais devant moi. Est-ce ainsi qu’il apaisait ses victimes avant qu’il s’abreuve de leur sang?

Cette question n’eut pas vraiment de réponse. En faite, mon cerveau semblait embrumé au point qu’il ne voulait pas s’élancer sur ses hypothèses. Il disait s’appeler Gabrièl Fitzroy. Se nom me disait vaguement quelque chose. En y réfléchissant, Bralden m’avait déjà parlé de lui comme le vampire d’exception. Je me rappel avoir arqué un sourcil en l’entendant dire qu’il avait eu de très intéressante conversation avec lui sur divers sujets, dont les femmes. À ce moment là, je l’avais rabroué en lui disant qu’un jour, il allait ce mettre dans de beau drap en fréquentant n’importe quel lurons qui se trouvait sur sa route. Faire confiance au premier regard, pouvait parfois nous jouer des tours. Bralden l’avait ensuite défendu en déblatérant divers faits cocasses de leur camaraderie passé durant tout l’heure du souper. Ce que j’avais écouter d’une oreille distraite sans tenir compte des pics d’agacement de mon frère quand il réalisa que j’en avait rien à faire des histoires qui concernent ses amis, camarades ou bien la conquête d’un soir qui a changer sa vie grâce à nul autre que Fitzroy.

J’affichais un sourire niais en repensant à ce souvenir, j’aurais peut-être dû l’écouter tandis que Gabrièl affichait un sourire amusé. Tout en y repensant, je m’étais assez ridiculisé. Je tentais donc de me relever car je dois vous avouer, avoir une conversation étendu sur le sol ne m’enchantais guère. De ma libre, je me relevai avec l’aide du vampire. Je me retrouvais d’ailleurs très près de lui tout d’un coup, ce qui eu pour effet de me mettre mal à l’aise. Tentant de dissiper l’effet d’une gêne passagère en soupirant,  la partie professionnelle de mon travail repris-le dessus.

« Enchanté sir Fitzroy. Pardonnez-moi, je n’ai jamais vraiment croisé de vampire auparavant. Je n’ai qu’entendu des racontars sur votre...race. La raison de ma présence en Luthania, est qu’un vol d’un objet précieux nous a été dérobé. Selon les témoins l’ayant vu filer, tout porte à croire que cela serait Thébès Mordrek. Un certain sorcier qui se spécialise dans la revente d’objet rare et précieux. Ses objets authentiques et complètement inoffensif au premier abord, entre ses mains, deviennent des armes parfaites pour une mort soudaine aussitôt le sort de pointe-croix activé. Ce qui laisse présager que la victime est décédée d’une mort naturel quand l’objet ensorcelé en est la cause. »

Je pris une pause pour ravaler ma salive. Voilà maintenant que je me perdais dans son regard ténébreux. Je ne pouvais y déceler ce qui s’y cachait dans cet abime et malgré notre proximité, je repris parole, voulant cesser cette sensation de perdre le contrôle qui prenait place au fond de mon être.

« Mon enquête ma mener jusqu’ici. Il aurait pris le portail pour se rendre en Luthania, se perdant dans la foule dès son arrivé. J’ai ensuite aidé ce gamin au prise contre un grand gaillard afin qu’il ne finisse pas mort dans le faussé. Je l’ai ensuite suivit jusqu’ici en pensant pouvoir lui posé des questions car j’ai cru qu’il en savait plus long sur les allés et venus de plusieurs personnes ici. Ce qui m’aurait facilité la tache pour retrouver Thébès. »

Mon histoire terminé, je réalisai que je tenais encore la main de Gabrièl. Le contact ce rompu lorsque je lâchai sa main et m’éloigna légèrement tout en me dirigeant vers une colonne pour m’y accoter. Quand j’eu l’impression d’avoir enfin retrouvé contenance, je le regardai à nouveau et malgré la distance, son regard persans me chamboula un tant soit peu. Je me forçai à sourire, la sensation de danger était revenu, je présentais que mon instinct essayait de me dicter la voie à suivre lorsque je réalisai que la porte de l’église était encore bien entre ouverte. M’offrant ainsi la chance de m’enfuir, mais la curiosité prenait le dessus. Étrangement, je côtoyais la mort en étant dans la même pièce que lui. C’était la première fois que j’étais vraiment une proie et non la prédatrice. Dans mon for intérieur, je riais du danger puisque j’avais décidé de le côtoyer encore quelques minutes. C’était donc ça, la sensation qui parcourt nos veines quand on a l’impression que l’on peut mourir bientôt...ou quand on a l’impression d’être la proie d’un être beaucoup plus puissant que nous...

fiche par century sex.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrièl Fitzroy

avatar

Messages : 149
Nilmin : 2655
Métier : Maître d'armes, enseignant...
Alignement : Neutre.

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Mer 23 Juil - 17:37

Gabrièl était de nature pragmatique, mais parfois il aimait épater la galerie, tout comme il venait de le faire. Laissant la jolie jeune femme ce relever, il écouta attentivement ses explications, forçant à ne pas faire un bruit de gorge irrité sous l’appellation ''Sir''. Bien qu'un maitre épéiste, il n'avait jamais été fait chevalier, malgré le fait d'avoir enseigné à quelques rois de France il y a de cela très longtemps. De plus, il n'était pas friand de tout ce manège pompeux, une des raisons pourquoi il demandait à ses élèves de laisser leurs nobilité et leurs privilèges hors de la salle dans laquelle il enseignait. Laissant l'explication entrer dans son cerveau, il dut par contre faire un effort pour ne pas laisser ses instincts de chasseur prendre le dessus. Muscade était très jolie et par Dieu qu'il avait soif! Mais ce vampire contrôlait ses instincts, non l'inverse. Il savait très bien qu'il lui serait facile de terrasser la jolie animorphe pour boire à satiété et aussi satisfaire ses désirs, mais il avait vécu aussi longtemps en respectant son code d'honneur et ses principes, il n'allait pas tout abandonné à la première tentation venue. Même si la dite tentation avait un corps splendide donc il aimerait explorer les mystères!

Une fois l’explication de la belle terminé, il fronça les sourcils, gratta légèrement son menton d'un doigt, puis déclara:


- J'ignore tout du trafic d’artéfacts et le Sorcier que vous avez nommé ne me dis rien non plus. Vu ma nature, les trucs magiques n'ont guère d'intérêt pour moi. Par contre, le gamin qui est caché non loin fréquente le coin depuis quelques temps. Il semble prendre malin plaisir à aller chercher les ennuis avec les voyous et criminels locaux, les laisser le poursuivre jusqu'ici, puis les pousser dans le portail menant au Lodemay des Vampires, les laissant aux bons soins de mes semblables. Si vous voulez le questionner, faites comme chez vous, je n'ai aucuns attachements envers le petit mécréant. Il m'amuse certes, mais ce n'est pas assez pour le sauver de répondre de ses actes.

Cela fait deux semaines que je suis dans les environs et j'aurais remarqué la présence d'un Sorcier par la fragrance plus épicé de leur sang comparé aux simples humains. Par contre, l'autre jour j'ai senti l'odeur sucrée du sang d'une autre animorphe. Contrairement à votre odeur définitivement canine, la sienne était féline. Quoi que je dois avouer que je préférence votre fragrance à celle des autres.


Finit il avec un sourire séducteur. Malgré ses airs de Don Juan, il prit quelques pas de reculons pour s'appuyer contre un autre pilier encore intact. Oh, il aimait vraiment ce qu'il voyait et aussi l'odeur parvenant à ses narines, mais s'il ne voulait pas la planter au sol et l'agresser sexuellement et boire jusqu'à plus soif, il valait mieux prendre un peu de distance pour ne pas trop jouer avec le feu.


Money Ain't Got No Soul, Money Ain't Got No Heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4292
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Dim 27 Juil - 21:19




Gabrièl & Muscade

« Suivre ou ne pas suivre son instinct? »


Faire apparaître un soûlons dans l’église fanfaronnant, donnant ainsi l’opportunité à gab de boire, piégé le gamin.


Ce sourire si pragmatique a dû envoûter plus d’une femme dans sa vie mais ses paroles aux intonations mielleuses n’aidaient aucunement à garder son sang froid. Il répondait brièvement ne pas connaître ce Thébès et avouer ne rien connaître du trafic d'artefact ensorcelé. À vrai dire, je ne connaissais pas grand-chose moi non plus. On m’avait juste envoyé le traqué mais si ce vampire disait vrai et qu’il n’a pas sentir l’odeur du sorcier, alors j’étais mal barrer. Comment allais-je le retrouver maintenant? Je ne pouvais pas rentrer bredouille. Comment avait-il peut disparaître aussi facilement après avoir traversé le Lodemay menant vers Luthania?


Exaspérer, je n’allais pas avoir le choix que d’attendre au moins une semaine ou deux avant de rentrer afin de m’assurer avoir éplucher toutes les pistes possible. À commencer par ce gamin. J’allais devoir réussir à m’éclipser et ce vampire semblait bien décider à ce que je sois en d’agréable compagnie. J’espérais ne pas devenir son repas car je n’étais pas friande de laisser des crocs goûter ma chair et boire mon sang à satiété. Bon, je n’avais jamais fait l’expérience auparavant, je vous le confirme mais je souhaitais vivre encore quelques années. Je n’avais même pas de mari. Je voulais une famille! Quoi qu’en ce moment, mes frères avaient le don de me taper sur les nerfs.


Finalement, j’étais bien ici, loin d’eux pour quelques temps. Le bruit de la porte qui grince me sortit de mes pensées. Gabriel afficha toujours son sourire séducteur mais l’homme tenant une bouteille d’un alcool du coin annonça haut et fort :


« Vilaine, vilaine ce soir tu seras mienne... Ta peau, ta chair... me rend fièèèèèrrrrreeeeuh! Ma douce, si douce...relève cette houuuuussseeeuuuh! Des courbes plantureuses, ma délicieuuuseeuhh! » Hoqueta-t-il entre quelques gorgés de son rhum tout en essayant de marcher droit.


« Ah? Mais ou es-tu Souli...Soulé...Soulène... oui c’est ça... Soouuuuulèèèènneee!!! » Cria-t-il à s’époumoner d’une voix rauque et dérailler.


*Non mais que quelqu’un le fasse taire...* pensai-je tandis que je bloquais mes oreilles.


Au même moment, j’entendis du bruit plus loin à l’arrière dans la section communément appeler le confessionnal. Sans attendre l’avis de Gabrièl, je m’y aventurai ouvrant toutes les portes. J’espérais ne pas tombé sur le père des lieux. À vrai dire, je n’étais pas venu ici pour me confesser et à bien y penser, je doute qu’un père vienne encore ici donner des messes. Une porte délabrée attira mon attention. Je l'ouvris et découvris le gamin recroquevillé sur lui-même, pleurant à chaud de larme.

fiche par century sex.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrièl Fitzroy

avatar

Messages : 149
Nilmin : 2655
Métier : Maître d'armes, enseignant...
Alignement : Neutre.

MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   Dim 27 Juil - 22:25

Gabrièl demeura silencieux, laissant à la belle animorphe le temps de ressasser ses pensées et pour ce centrer sur lui même. Cela ne marchait pas très bien. Sa gorge le brûlait et l'odeur de la jeune femme commençait à lui faire perdre les pédales! Décidé à aller chasser pour éviter un regrettable incident, il ouvrit les yeux et la bouche, mais avant qu'un son ne sorte, l'ivrogne entra. Il empestait l'alcool et la sueur, mais il était vivant. Du moins, pour le moment. Voyant que sa compagnie ce bouchait les oreilles pour muter le chant déconcertant, il décida d'agir sur le champs. Une seconde il était encore appuyé contre son pilier, une autre il avait franchi la distance le séparant de l'ivrogne. D'une main ferme, il lui serra le cou de manière à couper sa respiration et comme lot boni, le rendre silencieux.


Soupirant de soulagement, car le ''chant'' lui blessait aussi les oreilles, il décida qu'il avait assez soif pour boire tout l'homme. Un ivrogne de moins dans une cité comme Highland ne ferait pas de remous. Sans plus de chichi, il ouvrit la bouche et planta ses crocs à la jonction entre la nuque et l'épaule, prenant prise à deux mains sur sa proie pour l'empêcher de ce débattre. L'alcool dans son sang rendait le ''repas''moins savoureux, mais il avait si soif et il avait besoin de toutes ses forces pour lutter contre la tentation que l'animorphe canin lui offrait. Ne portant pas attention aux mouvements de moins en moins forts de sa victime ni aux allées et venues de sa muse, il concentra toute son attention à satisfaire sa soif. Que cela pouvais soulager d'avoir ce si précieux liquide de vie couler dans sa gorge précédemment enflammée! Il pouvait sentir ses cernes disparaître au fur et à mesure que la vie de sa proie le quittait, ses yeux redevenaient pétillants. Même sa peau de marbre et ses cheveux d'ébène reprenaient leurs lustre! Sentant la vie quitter définitivement son repas et ne recevant presque plus de sang, il retira ses crocs et lécha le sang sur ses lèvres.


Maintenant rassasié, il pourrait plus aisément résister à la tentation qu'offrait les hanches et le joli postérieur bien ferme de la muse animorphe. Devant maintenant ce débarrasser du corps, il le traina sans problèmes vers le portail menant au Lodemay des Vampires et y lança le cadavre d'un mouvement négligent. Une fois la besogne terminée, il ce contenta de mater de nouveau le dos et les hanches et le postérieur de la belle animorphe. Voulant avoir au moins un prénom à mettre sur ce fabuleux corps de rêve, il lui demanda de sa voix suave:

- À propos, comment dois-je vous appeler? J'ai nombre de petits surnoms qui vous irais bien, mais je pense que le vôtre vous irait mieux non?


Money Ain't Got No Soul, Money Ain't Got No Heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suivre ou ne pas suivre son instinct? [P.v Gabriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre ses origines
» Un example a suivre
» Le dur à suivre !
» Laisse-moi te suivre, laisse-moi m'enfuir [pv Chichi]
» Explications et marche à suivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Luthania ~ Terre des Humains :: Eglise ancienne-
Sauter vers: