Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mylän Fendragon

avatar

Messages : 97
Nilmin : 2470
Métier : Aventurière
Alignement : Strict neutre

MessageSujet: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Sam 17 Nov - 19:17

Il y avait une lande, lointaine, si lointaine qu'avant l'ouverture des portails, cette terre secrète ne semblait qu'être légende. Ayant eu l'intuition qu'un être cher pouvait bien se planquer dans le coin, Mylän franchit sans hésiter la brume d'éther qui la séparait du Monde Humain. et, éblouie par ces amas de particules instables, la demoiselle se retrouva bientôt de l'autre côté, aveuglée et sans repère. Il ne lui fallut que peu de temps avant de recouvrer la vue mais son sang bouillonna à l'instant même où elle ouvrit les yeux. Non pas qu'elle vue un spectacle déplaisant, au contraire même, son sentiment n'était pas empli de haine mais d'émerveillement. En effet, des dizaines, voir peut-être des centaines d'animorphes se tenaient là, sous ses yeux, pas le moins dérangés par l'apparition de l'étrangère.
Une fois le spectacle dépourvu d’intérêt, la sorcière se remit en quête de son frère de coeur, affrontant à l'extérieur le frimas du crépuscule. où voulait-elle aller? Elle même n'en avait pas la moindre idée, se contentant simplement de chercher, de persévérer dans l'espoir d'obtenir un jour quelconque indice qui puisse lui permettre de retrouver la joie fraternelle. Il lui fallait juste du temps, beaucoup de temps....voir la vie qui sait? La quête pouvait paraître désuète au regard d'un inconnu, débordant de sens pour qui connait la situation non pas d'un vulgaire point de vu extérieur, mais en ayant une approche sensible. Pour lui, elle franchit de nombreux obstacles, franchit le Fleuve de Cendres, au péril de sa vie et parvint finalement à rejoindre Thoron après s'être perdue dans l'obscurité....et surtout par son sens de l'orientation extrêmement défectueux.
Après avoir franchit les portes de cette ville en apparence semblable à bien d'autres, la jeune demoiselle s'empressa de trouver l'auberge susceptible de l'abriter pour la nuit. Personne dans les rues pour la guider, pas de panneau pour la mettre sur la bonne voie....comment diable retrouver son chemin dans un dédale pareil! En effet, la vieillesse de ce village pesait terriblement dans les rues mais ce n'était pas tant à cause des murs ni des maisons ni même des dalles millénaires se dérobant parfois sous son pied. Non, c'était autre chose, un problème de clarté dans la ligne des ruelles. Laquelle prendre? Laquelle éviter? Laquelle pouvait mener à un e auberge? Laquelle à un cul-de-sac? Avec une telle disposition, Mylän ne mit que quelques minutes avant de se perdre et ce n'est qu'avec l'aide de sa chance, ou bien d'une intuition géniale, qu'elle parvint finalement à trouver l'auberge qu'il lui fallait. Une petite enseigne pour seul signal, l'intérieur ne payait pas de mine pourtant, il s'n dégageait une atmosphère chaleureuse. Une petite table auprès d'une fenêtre, de l'air frais se glissait entre les interstices, l'argent de la lune s'associait parfaitement à la lueur d'une chandelle et un repas fut servi brièvement, chaud. La viande de son assiette fumait l'odeur agréable d'un gibier inconnu de ses papilles. Il eu un moment où la sorcière eu soif, mais ayant pris l'eau en grippe après avoir vu le fleuve, sa requête prit la forme d'une bonne bière bien fraîche:

- Désolée Mademoiselle. Nous ne serons livrés que demain.
-NON! Cria t-elle tout haut. *Pourquoi faut-il que la malchance me poursuive?*

Ayant repéré une belle choppe pleine aux côtés d'une jeune femme, Mylän se chargea de la débarrasser du précieux liquide. Des scrupules? Pas le moindre! Mieux encore: elle se chargea de lui infliger un paysage...comment dire? Légèrement mouvant et la chère petite ivrogne disparaissait de son champs de vision. Le pouvoir de l'illusion le lui permettait, en faisait croire à l'être affecté qu'elle ne se trouvait pas dans le coin. Il était toutefois encore possible de la toucher, de la sentir, de la blesser sachant que l'illusion ne permet aucunement une disparition réelle, seulement une simulation. Cette nuit là en l’occurrence, elle ne s'était attaquée qu'à la vision. Pourquoi au juste? C'est très simple...et à la fois imprudent. Elle n'avait tout simplement pas l'envie, le désir de s'épuiser pour une broutille pareille. La vue étant le moins fatiguant des sens à affecter pour elle, l'odeur la plus difficile...CQFD. En revanche, elle avait oubliée qu'elle se trouvait en un territoire aux sens aiguisés...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4315
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Lun 19 Nov - 19:17

      «JE VAIS LES ÉTRIPER ET LES ENVOYER DANS LE LODEMAY DES SORCIERS !» Criais-je à haute voix dans ma chambre en tournant en rond.
      «Vraiment ? Je peux t’aider ?» Demanda mon gentil petit frère que j’adore qui était accoté contre l’embrassure de la porte, les bras croisés, me regardant avec son sourire espiègle.


    Je m’arrêtai pour lui rendre son sourire tout en me calmant instantanément. Rare était ceux qui réussissaient à désarmer ma colère et Knox en faisait parti. Je pris une grande respiration puis je m’assurai que mes armes étaient bien placées dans mon dos. J’avais l’intention d’en finir avec cette fameuse punition. Car oui, mes frères aînés, au lieu de tenir leurs langues, m’ont dénoncé. Je devais faire des rondes dans les ruelles de Thoron jusqu’aux petites heures du matin. C’était sensé me rafraîchir les idées. Jolie jeu de mot si on compare avec le coup que j’ai fait à Jade. C’est ce qu’elle m’a crié en étant trempé de la tête aux pieds.

    Sortant de ma chambre, Knox à mes trousses, celui-ci me demanda :
      «Alors ? On étripe qui en premier ? Fury ou Bralden ? »
      « Personne Knox… Je dois aller faire des Rondes Seule dans le village à cette heure, à cause d’eux. » Tempêtai-je en augmentant la cadence. Il était difficile à croire, avec ma démarche, que j’étais sujet à faire la conversation. Toute personne sensée aurait abandonné la partie. Toute fois, quand on vient d’une famille qui est reconnu par son caractère tranchant ou bien borné, on abandonne rarement la partie.
      « Depuis quand suis-tu ce qu’on te dit ? Écoute je pourrais patrouiller la ruelle adjacente à la tienne et ils ne le sauront jamais… » Me rattrapa Knox et plaça sa cadence de ses pas au rythme des miens.
      « Très drôle Knox. C’est sensé ne pas être une occasion pour rigoler. Rejoins-moi à l’auberge dans deux heures, fin de la discussion » Ajoutai-je en m’assurant du regard qu’il avait compris que ce n’était pas la peine d’en rajouter.
      « Parfait ! la je te reconnais ! » Lança-t-il puis détala comme un lapin. Ce qui est assez ironique quand on sait qu’il est un animorphe loup.

    Après m’avoir assuré de ne pas être suivit par Knox, car oui il serait assez fou de le faire, je quittai la maison commune pour me rendre au village. *Et voilà ma grande, c’est partie* pensai-je tandis que je me concentrais sur les aller et venues des citoyens tout en m’assurant que tout était dans l’ordre. Au bout d’une demi-heure, tout semblait normal et il n’y avait vraiment presque aucune activité dans les ruelles à cette heure. Je haussai les épaules tout en me disant que je pouvais bien me rendre à l’auberge plus tôt. Après tout, il n’y avait même pas un chat dehors. Je n’étais pas de ceux qui aimaient compter les dalles du village afin de passer le temps pour se détendre. Une bonne bière ferait l’affaire. J’arpentais les ruelles pour me rendre à l’auberge. L’insigne toujours aussi peu accueillant, je souriais déjà en pensant que les nombreuses fois que j’avais dû mettre quelques touristes fouteur de trouble dehors. J’étais comment dire, une habituée de la place.

    Je pris place à ma table préféré et fit signe à l’aubergiste qu’il m’apporte ma première bière. Ce qu’il fit aussitôt, malgré le fait qu’aujourd’hui semblait être une soirée très chargé côté touriste. Je souriais à l’aubergiste en levant ma choppe à son intention. Signe qu’il me répondit brièvement en continuant de servir sa clientèle. Une nouvelle arrivée attira mon attention. Elle s’installa à la table près de la fenêtre. Un repas lui fut servit par l’aubergiste mais lorsqu’elle demanda une bière celui-ci lui répondit qu’il était désolé mais qu’elle allait recevoir sa livraison que le lendemain. Je riais en regardant l’aubergiste s’éloigner. Lui ? Ne plus avoir de bière ? Non mais il est fou ou bien il lui joue un sale tour. Pourtant la petite n’avait rien fait pour mérité cela. Il devait bien avoir une réserve quelque part.

    Tandis que j’étais perdu dans mes pensées à ce sujet, je remarquai que trop tard que ma choppe n’était plus pleine. Pourtant l’aubergiste me l’avait remplit une seconde fois avant l’arrivé de la blonde assise près de la fenêtre. Je regardai dans sa direction et elle n’y était plus. *Bizarre* Pensai-je et je commençais à regarder dans tous les coins pour voir au moins une infime parti de sa chevelure ou bien ses vêtements. C’est à partir de ce moment là que tout commençai à tanguer comme dans un bateau. *Mais qu’est-ce que…* Commençai-je à pensée en agrippant la table pour essayé de me donner une contenance. Qu’y avait-il dans cette choppe ? Qui m’avait drogué ? Car je me connaissais assez bien pour savoir qu’il me prenait plus que deux choppes pour me saouler. Ce n’était pas normal. Soit il y avait une substance ou bien de la magie dans l’air. J’avais affaire soit à un humain stupide ou bien à un sorcier. * MERDE* pensai-je en tentant de me lever. Basculant ma table tandis que je perdais pied et que j’essayais de me tenir après la chaise la plus proche. Ma choppe roula sur ma table et des clients n’appréciaient guère le tintamarre que je faisais. Y’en a même un qui s’approchait de moi en riant tout en tenant une choppe à la main, pour me dire :

    « Hey ma jolie! Si tu veux tant que ça faire du bruit, on a qu'à se louer une chambre et je te montrerais à quel point…» commença-t-il avant de basculer vers l’arrière à cause de l’impact de mon poing sur son visage. Je titubai tout en tentant de me tenir debout. Il n’était pas question que je m’affale à côté de se gros porc. Mes lames étaient restées près de ma table mais je regardais tout le monde en signe de défi. Je ne portais plus attention au porc puisque regardé le sol me donnait le goût de vomir. Mais celui-ci en profita pour me faire basculer et je perdis pied. M’affalant à mon tour au sol et me cogna la tête contre le plancher. Un rugissement se fit entendre de ma bouche. Légèrement désarçonner, tout ce que j’espérais, c’est que Knox arrive au plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylän Fendragon

avatar

Messages : 97
Nilmin : 2470
Métier : Aventurière
Alignement : Strict neutre

MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Ven 14 Déc - 16:18


Qu'il était plaisant de voir une auberge si joyeuse! Certains riaient des difficultés de la dame tandis que d'autres se montraient agacés. La pauvre semblait ivre-morte, sa démarche titubante transcrivait malgré elle, un état dans lequel elle n'était même pas tombée. Le sourire au lèvre, un rire entre deux gorgées, Mylän savourait pleinement sa farce auprès de sa table, cachée par ses soins. Pendant que l'autre s'occupait de lui faire office à la fois de bouffon et d'attrape couillon, la sorcière se préparait à quitter les lieux sans plus de cérémonies, sans que personne ne la remarqua. C'est ce qu'elle s'apprêtait à faire...du moins, jusqu'à ce qu'un silence de mort s'installe brutalement dans l'auberge. Pourquoi? Elle voulut comprendre, elle eu d'ailleurs sa réponse aussitôt: Mademoiselle, dans un esprit d'autodéfense pur, avait envoyé dans les roses un charmant balourd qui, respirant l’alcool à plein nez, n'eu la force de se relever. Ce dernier en revanche, eu la rage nécessaire pour s'arranger de sa mise au tapis. Ainsi, l'inconnue se retrouvait dans une situation fortement désagréable et ce, à cause de la sorcière. Regardant de nouveau sa main sur la poignée, elle la lâcha, un soupçon de remord traversant son regard irisé. Un remord? Elle? Pourquoi pas? Elle n'était pas profondément mauvaise la Sorcière, seulement espiègle. De nouveau tournée vers la salle, elle put apercevoir les gentlemans qui accompagnaient le porc se lever, prêt à tâter de l'humain sous leurs poings.

*Tiens! Voilà les représailles. Je me disais aussi...*

Elle pouvait, bien sûr, mettre un terme à tout cela. Elle le fit d'ailleurs, à sa manière cependant et tandis que les effets sur la jeune demoiselle commençaient doucement à se retirer, Mylän s'occupa d'infliger aux autres, quelque chose de plus amusant encore. Le petit monde de la taverne vit alors ces hommes apeurés au point de s'enfuir, même le crétin aligné au sol trouva la force de s'enfuir à la vitesse de l'éclair. Laissant les lieux perplexes avant des éclats de rire, la jeune sorcière accompagna ce joyeux tintamarre en apportant furtivement sa pierre à l'édifice avant de disparaître, purement et simplement, des lieux. Aucune magie ne se trouvait là-dessous, un simple passage par la grande porte suffit à faire son bonheur. Ne valait-il pas mieux pour elle en même temps? Quelqu'un aurait put voir son regard d'arc-en-ciel s'illuminer dans cette atmosphère de clair-obscur! Faire voir aux autres ce qu'elle voyait, faire voir à ces badauds l'affreux croquemitaine qu'elle avait imaginé spécialement pour eux.

Prenant le grand air frais, elle avança de quelques mètres dans ce village aussi silencieux que désert, d'où l'auberge semblait être l'unique lieu animé. Puis, au détour d'une ruelle,  son épaule frôla celle d'un jeune homme d'imposante stature, qui lui fit momentanément perdre l'équilibre. A peine s'était-il éloigné, ce bel âtre aux airs farouches, qu'elle le vit entrer dans la fameuse auberge.

*J'espère que ce n'est pas un ami de cet alcoolique... il est si mignon! Se dit-elle, à demi envoûtée par le charmant visage -et également le fessier- de ce jeune mâle. Un homme comme ça, ça doit être déjà casé!* Fit-elle en soupirant dans sa barbe.

Elle fixa les cieux, les immensités céleste ne lui disait rien. Autant elle connaissait de fond en comble le firmament de chez elle, autant ici, pas une constellation ne lui était familière et pour cause, ce n'était pas son monde. La Grande étoile ne s'y trouvait même pas, même si l'une d'entres elles y ressemblait fortement, ce n'était pas le même éclat. À vrai dire, ce ciel ne lui apportait aucun réconfort, aucun apaisement, juste des tourments. Se planquant dans une ruelle, parvenant à grimper sur l'un de ces toits tant bien que mal, elle se mit  de nouveau face au ciel et entreprit pour elle même, un petit discours murmuré. Parler toute seule était l'une de ses nombreuses habitudes, peut-être l'une des plus déroutantes au néophyte. Ce n'était pas là un signe avant-coureur d'une quelconque folie, juste une manière de se libérer d'un poids sur la conscience. Certains se confient à leurs amis, d'autres à un psy, et bien pour elle c'était seule avec ses illusions. À chacun sa méthode.

-Je me demande où tu es... si je pouvais leur demander à elles...elles sauraient probablement où tu te caches! Elle fronça les sourcils, Mais ce ne sont pas mes étoiles! Le souvenirs de son frère d'adoption apparut alors dans son regard, resplendissant, tel qu'il était encré en sa mémoire. Son corps spectral faisait fi de la gravité car il n'était qu'illusion né de sa volonté ; muet, elle ne parvenait à imaginer les conseils que le chasseur aurait put lui prodiguer en ces sombres instants. Néanmoins, si sa présence ne lui indiquait nullement la marche à suivre, Je cours dans tout les sens... je cours sans même savoir par où commencer... Et se tut. Fatiguée. Si seulement je pouvais obtenir ne serait-ce que l'ombre d'un indice! Juste un signe! Dit-elle en serrant la large pierre d'ambre ornant son pendentif. Cette dernière réagit par une vive lumière comme à chacun de ses touchers. La solution n'allait certainement pas venir de cette amulette. Elle en était certaine.

Tendant son oreille, la fête à l'auberge semblait encore d'actualité. Mylän ne savait trop quoi en tirer. Non pour la mésaventure. Surtout après ce qu'elle avait vu... pas que les poivrots lui faisaient peur mais, cette jeune femme...cette jeune femme qui envoya son adversaire au tapis, y était elle encore? Elle l'effrayait! Elle craignait que son courroux lui retomba dessus
Était-elle alors restée là-bas? Était-elle partie?


[HRP: Oui je sais, c'est pourave! ^^']




Dernière édition par Mylän Fendragon le Lun 28 Juil - 2:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4315
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Mer 23 Juil - 11:15

On continue ce rp? Si oui, je poste ma réponse cette semaine. Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mylän Fendragon

avatar

Messages : 97
Nilmin : 2470
Métier : Aventurière
Alignement : Strict neutre

MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Dim 27 Juil - 23:53

Rassure moi que c'est le Juillet de cette année.. >.<
Sinon, oui, je serais ravie de reprendre. ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4315
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   Lun 28 Juil - 2:47

hahaha oui oui, c'est ce juillet-ci Razz

D'accord alors, je poste bientôt. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre les murs du village [Pv Muscade/ et ceux qui voudrons]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation pour Slack sur murs de clôture
» Entre les Murs
» Si le doute résonne dans nos esprits, nos voix elles, résonnent toujours entre les murs [Mia Enily / Ashleigh Lunacy]
» [Quête : Petit animal perdu] Entre deux murs
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Animorphes :: Thoron-
Sauter vers: