Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une marée de souvenirs

Aller en bas 
AuteurMessage
Isilud Longway

avatar

Messages : 83
Nilmin : 3309
Alignement : Chaotique Mauvais

MessageSujet: Une marée de souvenirs   Lun 22 Oct - 23:28

Ma conscience me revient peu à peu. Avec difficulté j'ouvre un oeil sur le monde qui m'entoure. Souffrance. Trop de lumière. Je referme aussitôt ma paupière. Qui suis je ? Combien de temps ai-je dormi ainsi ? Tant de question sans réponse... Mais dans mon esprit pateux, elles sont ma plus lointaine préoccupation, juste à coté du système de reproduction des crevettes roses de Pentagonie Équatoriale. Douloureusement, je tente de me redresser à l'aide de mes bras. Au prix d'un violent effort, j'arrive a m'asseoir, laissant mes paumes s'enfoncer dans le sable chaud. Avec précaution, j'essaie de nouveau d'observer mon environnement. Cela me prend plusieurs minutes avant que mes yeux ne soient totalement habitués à la lumière qui régne en ce lieu, j'ai l'impression d'avoir dormi longtemps, suffisament tout du moins pour que l'éclat du soleil sur les vagues ne me laisse des marques sur les rétines. Lentement, je me traine à l'ombre d'un arbre pour soulager mes pupilles. Pantelant sous l'effort, je m'écroule finalement contre le tronc noueux. Le bruit de l'océan résonne à mes oreilles tandis que je m'habitue à mon nouvel environnement.

Après quelques minutes que je passe replié sur moi même à tenter de comprendre ce que je fais là, je me met à paniquer. Plus important que la raison de ma présence ici. Qui étais je ? Pourquoi mes vêtements étaient-ils déchirés ainsi ? Un hurlement d'angoisse me monte à la gorge. Et je cours, trébuchant, vers la mer afin de me rafraîchir les idées. Je plonge ma tête dans l'eau salée, une fois, deux fois. Puis je m'écroule en arrière, laissant le sable doré s'engouffrer dans mes cheveux noirs. Il faut que je me calme. Que je respire.

Peu à peu, je sens le stress accumulé repartir. Ma respiration se fait plus lente et je parviens à me mettre debout. Mon regard se promene sur la plage à la recherche de réponses. Malheureusement, il n'y a rien. Rien d'autres que quelques arbres et de rares crabes qui fuient le bec acéré des mouettes. Quelque part pourtant, mes souvenirs doivent dormir, je dois découvrir ce que je fais ici, et remonter la piste afin de savoir qui je suis. Je retourne donc à l'endroit où je me suis reveillé. Là, à moitié enfouit sous le sable, je découvre un fragment de cristal. Un minuscule fragment éclairé d'une lueur bien particulière. Je me baisse donc pour m'en saisir et au moment ou mes doigts se referment sur lui, je recois comme un choc electrique qui remonte tout mon être pour me vriller le cerveau. De nouveau je m'étale sur le sable alors qu'une vague de souvenirs éclosent dans mon crâne.

[Désolé, ce RP a suffisament de retard, je voulais pas te faire attendre plus. J'espère que tu aura quand même des trucs a dire. avec ça sinon je rallongerais.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Gaear
Ambassadrice des Nestcands
avatar

Messages : 125
Nilmin : 2708

MessageSujet: Re: Une marée de souvenirs   Ven 2 Nov - 17:54

Aélith regardait les Lisulas nageaient entre les coraux. La sirène venait souvent ici se reposer, être au calme. Cela lui permettait de faire une mise au point sur ses obligations. Plus les mois passaient et plus les crimes envers sa race était commis, pour une larme, une écaille ou un cheveux des mercenaires venaient enlever les Meldis qui ne savaient pas vraiment se défendre. Elle savait que bientôt elle devrait aller à terre en tant que porte parole pour réclamer au dirigeant des autres races d'arrêter les coupables si ils ne veulent pas que les Sirènes déclarent la guerre. Sa méditation s'arrêta nette lorsqu'une sirène arriva en hurlant faisant dur les Lisulas.

-Doucement jeune sirène, pourquoi hurles tu ainsi?!

- Mon frère est coincé sur la plage, il c'est caché derrière un rocher, il y a un fou sur la plage, on pense que c'est un damné...

Aélith n'écouta pas le reste du discours de la petite et fila vers la plage. Se n'est plus l'ambassadrice qui parlait mais le cœur d'une Nestcand. Elle devait protéger le triton. Elle arriva au bord de la plage et changea sa nageoire en longues jambes blanches. Elle n'avait pas sa pierre sur elle, ses yeux furent alors complètement bleu. Aélith se mit à chercher l'individu, elle aperçu le triton tremblant comme une feuille et quelques mètres plus loin l'inconnu allongé sur le sol. Il avait l’air perdu, complètement seul. Mais une créature isolé et perdu est souvent la plus dangereuse, celle qui est prête à tout pour vivre ou pour tuer dans le cas des Damnés. Aélith n’avait jamais vu de damné pour l’instant, elle ne pu donc savoir si la petite sirène avait raison ou si la peur de voir son frère mourir lui avait faire croire n’importe quoi. La sirène fit signe au triton de partir en courant et elle s'approcha de l'individu. Il avait les yeux fermé, avait il une bonne ouï ? Si oui il avait pu entendre la sirène arriver.

-Que faites vous ici étranger? Vous avez l'air d'être loin de chez vous!

Aélith ne s’approcha pas trop prêt de cet homme qui faisaient carpette sur le sol. Elle s’assit sur un rocher, elle fixait l’inconnu prêt à bondir au moindre mouvement qu’il pouvait faire. Le triton en profita pour courir vers la mer mais se prit les pieds dans un rocher et s’étala dans le sable. Aéltih fut découragé par cet homme. Il se releva en crachant de sable et plongea dans la mer sans se retourner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isilud Longway

avatar

Messages : 83
Nilmin : 3309
Alignement : Chaotique Mauvais

MessageSujet: Re: Une marée de souvenirs   Mar 6 Nov - 17:12

-Que faites vous ici étranger? Vous avez l'air d'être loin de chez vous!

De nouveau, ma conscience éclot et je me redresse péniblement. J'entends à peine la voix qui s'adresse à moi, mon attention toute focalisée sur le cristal que je tiens dans ma main. Je sais ce que je fais ici, je sais ce que je dois faire. Cet éclat m'a offert tant de souvenirs, tant de parties déchues de mon être. Et il en existe d'autres, de nombreux autres, sur des plans encore inexplorés. Le fragment emprisonné dans mon poing, je me relève et fait face à la femme nue assise près de moi. A son attitude et au regard qu'elle me lance, je devine que le moindre mot mal placé peut provoquer sa fuite.

- Ce que je fais ici ne te regarde nullement sirène.

Si j'en crois le peu d'élément qui me trotte dans la tête, je dois en effet être dans Lodemay des sirènes et des tritons. Des créatures marines. Ici, je sais que je dois éviter la provocation si je veux retourner en Luthania. Ces êtres sont bien plus dans leur élément ici que moi. En ces lieux maltraités par l'eau, je ne contrôle pas la situation.

Un chemin obscur se dessine dans ma tête. Je dois partir d'ici, reprendre mon voyage à l'endroit même où ce corps l'a commencé il y a bien des années. Je retire mes gants afin d'en chasser le sable qui me gène et les remet avant de reprendre la parole.

- Si ma présence ici vous dérange, libre à vous de me faire quitter cette plage en me conduisant au portail du monde des Hommes.

J'attendais sa réponse sans la regarder, préférant détailler le cristal que je tenais. Un fragment de l'Orbe des Légende, un puissant artéfact nourrit par les ambitions, les désirs et les pouvoirs de nombreux héros de jadis. Une puissance qu'il me faudrait réunir avant de pouvoir pleinement la contrôler. Cet éclat portait sur sa face plate un tourbillon symbolisant le pouvoir qu'elle renfermait. Ne l'ayant pas utilisé, il m'était impossible de définir lequel, mais j'avais beau tendre mon esprit pour le déchainer, je ne parvenais pas à l'atteindre. Le fragment restait inerte dans mon gant en cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Gaear
Ambassadrice des Nestcands
avatar

Messages : 125
Nilmin : 2708

MessageSujet: Re: Une marée de souvenirs   Mer 7 Nov - 0:34

L'homme devant Aélith ne bougeait pas, il avait l'air perdu dans sa contemplation d'un petit morceau de cristal. Se comportement ne faisait que rassurer l'idée que la sirène avait des êtres de la terre, tous complètement fou.

- Ce que je fais ici ne te regarde nullement sirène.

- Au contraire inconnu! Je suis chez moi ici! Toi n'as rien à faire sur nos terres. répliqua avec une grande doucement la sirène.

L'individu lui faisant fasse se s’intéressa plus au sable qui c'était infiltré dans ses gants qu'à la sirène. L'Ambassadrice se mit à bouillir au fond d'elle, mais garda un visage de marbre. Elle perdait tout bonnement son temps à cause d'un stupide être terrestre qui cherchait les sensations fortes ou qui c'était perdu dans ce désert de sable fin. Mais aussi à cause de deux sirènes qui ne trouvaient rien de mieux que de jouer ici sur cette plage alors qu'ils savaient parfaitement que c'était le lieu où on risquait le plus de croiser d'autres races. Si elle les attrapait ces deux là!

- Si ma présence ici vous dérange, libre à vous de me faire quitter cette plage en me conduisant au portail du monde des Hommes.

Aélith éclata de rire en entendant la voix de cette individu qui avait l'air si sur de lui! Était-il complètement idiot ou juste insouciant? Savait il au moins où se trouvait le portail?

- Si monsieur souhait retourner chez les humains, qu'il me donne la main je vais lui montrer le chemin! Susurra la sirène en s'approchant de l'inconnu. Elle lui prit la main sans attendre sa réponse et l'amena vers la mer. Aélith récupéra sa nageoire noire et la véritable couleur de ses yeux et plongea dans l'océan en tenant fermement la main de l'individu. Elle nagea quelques secondes avant que l'individu commence à se débattre pour retrouver l'air frais de l’atmosphère. La sirène enfonça ses ongles dans la main du damné pour ne pas le lâcher en continuant à nager. Au bout d'une minute, la sirène fit demi-tour et remonta à la surface. Elle lâcha l'homme et nagea autour de lui.

- Si vous voulez aller au portail il faut nager jusqu'au fond de l'océan, murmura t'elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isilud Longway

avatar

Messages : 83
Nilmin : 3309
Alignement : Chaotique Mauvais

MessageSujet: Re: Une marée de souvenirs   Ven 22 Aoû - 15:25

- Si monsieur souhait retourner chez les humains, qu'il me donne la main je vais lui montrer le chemin !

Je frissonne quand la sirène s'approche de moi en chuchotant et machinalement, ma main se serre autour du fragment. Elle semble sûre d'elle et je ne peux m'empêcher de penser qu'elle a un gros avantage tant que l'eau est à sa portée. J'ouvre la bouche pour répondre mais la sirène ne me laisse pas le temps d'articuler un mot. Avant que je ne pense à me débattre je me retrouve la tête sous l'eau, j'arrive à apercevoir brièvement la vraie forme de mon interlocutrice avant que l'eau ne m'aveugle totalement. Paniqué, je commence à me débattre et la poigne de la sirène sur ma main se resserre. Incapable de lutter, je m'efforce de retenir ma respiration pour le temps du voyage. Écrasé par la pression de l'eau et mes poumons en feu, c'est avec soulagement que je reprend ma respiration une fois ramené à la surface.

- Si vous voulez aller au portail il faut nager jusqu'au fond de l'océan.

Mû par l'instinct de survie, je nage péniblement jusqu'à la plage et m'éloigne le plus possible du rivage. La mort est passée bien près de moi cette fois. Pantelant, je salue la chance que j'ai eu de ne pas être tombé sur une sirène voulant me tuer, j'avais été imprudent et maintenant il n'y avait plus aucun doute sur lequel de nous deux avait l'avantage ici. J'étais piégé ici à moins d'arriver à atteindre le portail et le seul moyen était de faire confiance à cette femme-poisson. Merde, pourquoi donc m'étais je réveillé ici parmi tout les Lodemays existants ?

- Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Sirène, je n'ai pas votre aisance à respirer sous l'eau ou à résister à la pression de l'océan. Si vous me conduisez de la sorte, je serais mort bien avant que nous n'ayons atteint le portail.

Je me redresse en restant à bonne distance d'elle. Comment faire pour voyager sous l'eau ? Je sais qu'il existe des combinaisons performantes en Luthania, mais cet endroit n'as sans doute pas la technologie requise pour ça. Après tout, les sirènes n'auraient jamais eu à développer ce genre de chose, elles n'en avaient aucune utilité et ce n'était définitivement pas le genre de chose qu'on trouvait facilement non plus. Après quelques secondes de réflexion, je dois me rendre à l'évidence. Cet univers n'est pas le mien et si j'avais des souvenirs de ce lieu, ils ont tout bonnement disparus. Ma seule possibilité était de faire confiance à cette femme.

- Comment les visiteurs font-ils pour voyager habituellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une marée de souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une marée de souvenirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» batailles du Maréchal NEY
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Sirènes :: Plage dorée-
Sauter vers: