Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs ensanglantés

Aller en bas 
AuteurMessage
Aleen Fox

avatar

Messages : 59
Nilmin : 2510
Métier : Cuisinier
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Souvenirs ensanglantés    Sam 15 Sep - 11:52

Aleen marchait depuis deux jours, elle avait fait un détour par la tombe de Moune et se dirigeait à présent vers les terres des animorphes, son peuple. En effet, depuis la mort de sa seconde mère, elle vivait majoritairement sous sa forme animale, cette vie lui plut au début, elle était libre. Elle se nourrissait dans les poulaillers, se lavait dans les rivières, dormait ou bon lui semblait...Mais la renarde se lassa vite de la solitude imposée par cette vie animale finalement trop libre à son gout car n'étant encadrée par aucune règle elle ne pouvait pas les transgresser, ce fut cet argument qui la décida. Elle partit le lendemain.
Un homme grassouillet rencontré en route, apprenant qu'elle était cuisinière, l'avait informé que dans le Lodmay des animorphes, la "Maison commune" embauchait des cuisiniers et lui avait indiqué le chemin de sa voix rocailleuse. Aleen l'avait remercié, et était repartie, emportant avec elle le porte-feuille de l'homme ainsi que quelques postillons. Elle avait marché jour et nuit suivant scrupuleusement ses indications, mais avait quand même fini par ce perdre et était arrivée dans cette jungle.
La vaste étendue d'arbres exotiques était parasitée par une quantité impressionnante de lianes. Ces-dernières formaient un rideau quasiment impénétrable entre les arbres et la jeune femme dû, dans un premier temps, se trans former pour le traverser ce qui fut inutile puisque ses courtes pattes ne progressaient qu'avec peine au milieu des racines apparentes. Ainsi, perdant patience, elle repris forme humaine et utilisant le couteau en argent dissimulé par les volants de sa robe, elle s'attaqua aux lianes avec une incroyable férocité, elle en vint a bout assez rapidement, et progressa silencieusement pendant ce qui lui parut un éternité, avant de déboucher dans une espèce de clairière ou trônait majestueusement un unique rochet. Haut d'environs un mètre cinquante et large d'autant il portait de curieuses marques, comme si quelqu'un avait cherché à le déchiqueter. A côté se trouvait une grande souche. Elle s'y assit le couteau à la main, prête à se défendre, le silence oppressant qui régnait dans la jungle ne la dérangeait pas le moins du monde, néanmoins elle restait sur ses gardes. Et puis elle se souvint : elle se revit tomber dans le vieil arbre creux pendant que sa mère se sacrifiait, elle entendit encore les cris, revit Moune entrain de l'extirper de sa cachette...Sa simple présence en ce lieu lui fît revivre le jour où sa vie avait basculé. Elle se releva observant le lieu ou sa mère avait été assassiné 17 ans plus tôt, puis, presque mécaniquement, Aleen s'agenouilla devant le rocher et se mit a pleurer silencieusement. Tant et si bien qu'elle ne remarqua ni le bruissement des lianes, ni l'ombre qui se rapprochait d'elle.



Notre passé nous rattrape toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Asteired

avatar

Messages : 8
Nilmin : 2359
Métier : Freelancer
Alignement : neutre

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Sam 15 Sep - 19:24

Le soleil avait achevé plus de la moitié de sa course pour atteindre le zénith, le ventre du jeune animorphe poussait par moment quelques petits bruits indiscrets qu'il ne désirait pour rien au monde que quelqu'un entende. Il se trouvait actuellement assis sur une des marches en béton qui entouraient une statue quelque part dans la grande forêt non loin de sa ville natal. Il était dans une forêt... lui, le type qui apprécie tout particulièrement la compagnie... et bah oui comme quoi tout arrive. La raison de son éloignement était en fait toute simple... « Tu traverseras un torrent truffé de sales bestioles qui en voudront à ta peau à chacun de tes pas, tu continueras jusqu'à la statue paumée dans la grande forêt des animorphes, ensuite en longeant tout droit dans je ne sais trop quelle direction tu trouveras ce que tu cherches mon brave enfant » … Nan je déconne, il n'y a aucun vieux sage barbu qui lui a dit où il devait se rendre, bous ne sommes pas dans cette émission ridicule avec des salles grouillant d'insectes..

Enfin bon pour tout vous dire, en ce moment présent il émergeait juste, réveillé par un petit rayon de soleil mal placé, il était tout de même temps qu'il se lève cette espèce de gros fainéant... Il était encore sous sa forme animal et ouvrait difficilement ses yeux qui dévoilaient une expression des plus... ridicule. Enfin je ne vous ferais pas un résumé sur cette expression facial qui se révèle tout de même être des plus intéressantes au fur et à mesure que les minutes passent, c'est une série de grimaces certainement non voulu... ah bah si les jeunes demoiselles qu'il côtoyait le voyait ainsi, il y avait de quoi s'en esclaffer pendant un long moment... Âpres ce long repos digne des plus grands paresseux de cette terre, la jeune belette s’élança, s'étalant lamentablement après une mauvaise réception, mais ce n'est qu'un petit détail n'en tenez pas rigueur je vous pris. Par pur réflexe il tourna sa petite tête de gauche à droite, cherchant d'un regard inquiet qu'il n'y ait pas la moindre âme qui vivent, et oui il se préoccupe bien plus de ce à quoi les autres peuvent penser de lui que tout le reste... parce que je tiens juste à signaler que le jeunot dormais ouvertement sur une statue, plus à découvert que ça tu meurs, mais lui... ça lui passe bien au dessus de la tête. Et ce n'est pas fautes de lui avoir répété de toujours surveiller ses arrières, il n'en fait qu'à sa tête, ce pourquoi ses parents étaient si désespéré... quel vilain garçon il faisait.

Il avait beau être aussi grand que le sac à main d'une demoiselle il partit chasser, tant bien que mal, parce que bon... la chasse à l'homme il sait faire... mais celle des petits animaux... c'était pas encore ça. Bah de toute façon son but dans la journée était de trouver cette stupide auberge, hors de question de passer une nuit en plus dehors au risque de se faire dévorer par on ne sait quel bébêtes affamé, suffit hein il préférait être le chasseur que le chassé, manger plutôt qu'être mangé, le sadique ou même le seme.... je m'éloigne su sujet là... Enfin bref, mais bon vous allez me dire c'est chose logique tout le monde préfère savourer une victoire plutôt qu'être réduit en hachis parmentier... logique. Une fois son petit butin récupéré il se ré-transforma en humain, le goût du sang de l'animal coulant dans sa gorge sous forme humaine était bien plus savoureuse qu'en tant que belette. Il marcha ainsi tout en dégustant son plat jusqu'à se retrouver dans... une clairière... super nan mais alors là question orientation mon pauvre tu as dépassé ace, ne même pas savoir retrouver son chemin dans sa terre natal c'est la honte mon petit. Il huma l'air et sentit une agréable odeur, enfin à la fois agréable et légèrement agaçante.... les renards sont tout de même des prédateurs pour la pauvre petite belette qu'il était.... je retire il n'y a pratiquement QUE des prédateurs... pas de chance.

Fin ce n'est pas la modestie qui l'étouffe, il se sait supérieurs à la plupart de ses congénères animorphes et puis le renard était en fait une renarde, pourquoi rester à l’écart, voilà deux jours qu'il marchait sans but réel et sans compagnie. De plus que la demoiselle paraissait bien malheureuse. Il se glissa derrière le roc où elle se trouvait, il fit un tour inutile du rocher pour finalement se retrouver à ses cotés, il s'abaissa de manière à être à la même hauteur qu'elle, il lui offrit un magnifique sourire, enfin celui qui illuminait continuellement son doux visage. Il tendit une fleur qu'il avait cueillit derrière le rocher et lui dit d'un ton particulièrement apaisant :

« Les larmes ne vous vont pas chère demoiselle, je pense que votre visage devrait rayonner avec un joli sourire. »

Il prit sa main et y apposa la fleur délicatement tout en refermant ses doigts sur la tige de la plante. Il pointa un doigt vers lui, tout sourire, examina la demoiselle qui s’avérait être relativement charmante.

« Je m’appelle Alan, Alan Asteired, puis-je connaître votre nom jolie demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleen Fox

avatar

Messages : 59
Nilmin : 2510
Métier : Cuisinier
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Sam 15 Sep - 22:52

Soudain une voix claire retentit dans la clairière :

« Les larmes ne vous vont pas chère demoiselle, je pense que votre visage devrait rayonner avec un joli sourire. »

Aleen entendant ces mots se retourna brusquement les yeux ruisselants de larmes, quelle sotte elle faisait, rester à découvert sans ce soucier de son environnement... Mais le jeune homme qui lui faisait face n'avait pas l'air de vouloir sa peau, il avait l'air a peine plus âgé qu'elle et n'était pas particulièrement imposant mais la renarde fut frappée par la couleur de ses cheveux : ils était roux, pas roux-orange comme les siens mais d'un orangé nuancé et légèrement rosé, son visage était fin et une mèche de cheveux cachait son oeil droit, le gauche était d'un incroyable rouge sang.

Elle planta son profond regard saphir dans les yeux couleur sang du jeune homme, mais ne put parler. Si ses cordes vocales étaient encore sous le choc, son cerveau fonctionnait parfaitement et elle compris qu'il s'agissait d'un animorphe à cause de son odeur, une belette, elle apercu également un peu de sang séché au coin de sa lèvre...Sa réflexion fut interrompue par la voix du jeune homme, qui voyant son absence de réaction lui avait glissé une fleur dans la main, puis, un doigt pointé en direction de son visage, la belette lui adressa la parole une seconde fois.

« Je m’appelle Alan, Alan Asteired, puis-je connaître votre nom jolie demoiselle ? »

"Jolie demoiselle" ?! Non elle ne rêvait pas cet inconnu venait de l'appeler ainsi et lui avait offert une fleur. La renarde resta perplexe, elle se dit que le dénommé Alan était certainement un adepte de la séduction ou quelque chose dans ce gout là ... Elle décida de rentrer dans son jeu, après tout ça faisait deux jours qu'elle n'avait pas eu de contact avec qui que soit, d'ailleurs Alan était le premier animorphe qu'elle rencontrait depuis le drame.

L'expression perplexe de la jeune femme se transforma en un sourire mais une lueur de tristesse e slisait toujours dans son regard mais au moins, ses cordes vocales se remirent miraculeusement en marche. Elle allait certainement trouvé un compagnon de route et peut-être même un nouvel ami.

- Je me nomme Aleen Fox, heureuse de faire ta connaissance Alan. D'ailleurs si ça ne te pose pas de problèmes, j'aimerai que tu me tutoies, on a quasiment le même âge...

Elle rapproche son visa de celui d'Alan et d'un geste assuré écarta l'épaisse mèche rousse du jeune homme découvrant ainsi son oeil droit

- Une blessure de guerre je suppose ? Je suis sure que si tu ne cachait pas cette cicatrice, tes admiratrices te trouveraient un petit côté viril.

Aleen regretta immédiatement ses paroles, elle avait utilisé un ton trop moqueur voir blessant, et puis qui était-elle pour juger cet homme ainsi ? En plus, il avait l'air plutôt sympa si l'on mettait de côté ses airs de tombeur et elle avait tellement de questions a lui poser sur leur peuple... Elle avait également besoin de lui pour pouvoir sortir de cette jungle car, même si sa mauvaise-foi maladive lui ordonnait de ne pas l'admettre elle du se rendre à l'évidence, elle s'était perdue.



Notre passé nous rattrape toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Asteired

avatar

Messages : 8
Nilmin : 2359
Métier : Freelancer
Alignement : neutre

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Dim 16 Sep - 12:05

La jeune femme était vraiment adorable, il ne rencontrait que rarement des personnes possèdent la même chevelure de feu que lui, elle avait de grandes prunelles de la couleur du saphir, particulièrement brillante. Il était tellement évident de lire les traits de la tristesse sur son doux visage, mais elle fit l’effort de rendre son sourire au jeune homme, ce qui la rendit encore plus charmante. La tutoyer ? Mais c'est avec grand plaisir, d'ordinaire il tutoyer tout le monde, cela montre un aspect de lui sympathique, les personnes âgés ne sont pas misent à l’écart, s'il parait impertinent... tant pis, cela ne va pas briser trois pattes à un canard, et puis... vu comment ça le traumatise... huhu. Enfin bon Vouvoyez une demoiselle est à la fois une marque de respect, mais c'est aussi pour paraître plus crédible... enfin je pense, les phrases qu'il emploit avec les demoiselles n'auront beaucoup moins de classe s'il les tutoie... Bon là je pense qu'en matière d'argumentation sur les sujets les plus ridicules, j'ai gagné le gros lot.

Le jeune homme se raidit lorsqu'elle glissa ses fines mains, poussant légèrement sa longue mèche, là pour le coup il doit avouer qu'il ne s'y attendait pas. Cet œil c'est un peu son calvaire, lui qui jure principalement par l'apparence, cette grosse balafre. Son air habituellement jovial prit un ton quelque peu songeur. Cette cicatrice n'était pourtant pas un souvenir particulièrement douloureux. C'était du temps où il était vraiment jeune, encore dans son village, à cette époque il avait un seul ami, animorphe de l'ours, avec qui il aimait manipuler, taquiner leur confrère, eh bah les deux jeunes idiots se lançaient des défis ainsi que des gages, parce que les défis, c'est ce qui donne du piment à ce que l'on fait. Joueur le petit Alan ? Tout à fait et ce n'est pas dans cinq ou dix ans que cela va changer. Et puis bien évidemment un jour un défi à déraper, ce n'est pas une blessure de guerre mais plutôt d’inattention, qui lui à ruiner une partie de son beau visage dont il était si fier. Il passa un doigt délicatement le long de sa cicatrice, puis releva soudainement la tête, arborant un air surpris :

« De guerre ? HAAH je ne suis vraiment pas le genre de personne qui s'adonne à ce genre d'activité saugrenue ma jolie. »

Il s'assit par terre tout en remettant sa mèche correctement afin de re-cacher sa blessure, il posa un doigt sur sa joue, abaissant légèrement la tête sur le côté.

« Haa ! Et qu'est ce qui vous fait dire que j'ai du succès auprès des demoiselles ? »

Il émit un petit rire narquois puis regarda un instant en l'air avant de reposer son visage vers la jeune femme. Ils se trouvèrent tout deux dans un lieu qu'il n'avait jamais vu, alors qu'il habitait autrefois dans la région, pitoyable. Être si peu doué en orientation, pour un animal c'est la honte, le jeunot fait partie de la PDAC, autrement dit la « pas doué attitude corporation », dont il est... le seul membre, mais ce n'est qu'un détail après tout.
Il devait à la base rejoindre cette auberge, qui parait est la meilleur de la région, étant un grand amateur de gastronomie, il lui tardait d'y être et puis ce n'est pas avec le merveillllllleux repas qu'il avait prit un peu plus tôt qu'il serait satisfait...

« Ha ! Je voulais également savoir, que fais-tu exactement dans ce coin, ce n'est généralement pas un lieu prisé par les animorphes, il paraît qu'il y a une auberge non loin d'ici.... » Tourne le regard gêné gardant un petit sourire en coin. « … à vrai dire je me suis un peu perdu, l'orientation n'a jamais été mon fort... ».

La honte on peut le dire clairement, il se fichait pas mal d'être viril étant donné que sa façon d'être convenait au demoiselle, mais là... son honneur en prenait un sale coup.... pauvre petit chou... je ne te plaindrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleen Fox

avatar

Messages : 59
Nilmin : 2510
Métier : Cuisinier
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Mar 18 Sep - 18:56

Alan se crispa lorsqu'elle découvrit la cicatrice qui lui barrait l'oeil droit, son sourire se nuança mais il ne le perdit pas totalement.
La peau autour de la balafre était légèrement boursouflée ce qui faisait penser spontanément à la présence de poison dans la plaie, ou alors tout simplement un petite infection...Aleen qui dans sa logique peu commune assimilait les cicatrices à un trophée ou plus simplement à un souvenir, trouvait dommage que je jeune homme cache la sienne, de plus, le fait la dissimulation de l'un de ses yeux diminuait considérablement l'intensité de son regard écarlate, quel gâchis.
Il effleura la balafre du bout des doigts puis releva la tête brusquement, la renarde pu lire la surprise dans son regard :

« De guerre ? HAAH je ne suis vraiment pas le genre de personne qui s'adonne à ce genre d'activité saugrenue ma jolie. »

Pendant qu'il s'asseyait la jeune fille le regarda avec regret replacer sa mèche flamboyante cachant ainsi la moitié droite de son visage. Elle fut blessée par la phrase du jeune homme. Comment osait-il dire que la guerre, qu'elle considérait comme un véritable art, était une activité saugrenue ?! N'avait-il aucune valeur ?
Son sourire se transforma l'espace d'un instant en une moue boudeuse mais elle se rappela des paroles de Moune : " si tu veux créer des liens avec les gens, tu dois d'abord accepter qu'il n'aient pas toujours le même avis que toi ". Ce tendre souvenir fit renaître son sourire. Ce fut la voix d'Alan qui stoppa sa réflexion : il avait baissé la tête, un doigt posé sur sa joue.

« Haa ! Et qu'est ce qui vous fait dire que j'ai du succès auprès des demoiselles ? »

Il releva la tête avec un petit rire, la renarde eut un regard faussement excédé, qui fut trahi par son large sourire, elle retint son rire, même si l'animorphe n'avait pas l'air hostile ( elle le trouvait en fait vraiment sympa ) elle se méfiait encore, stratège tout comme son animal, il lui fallait beaucoup pour qu'elle accorde sa confiance et très peu pour qu'elle la retire.
Elle savait que c'était ridicule mais Aleen ne pouvait s’empêcher de voir dans chaque situation la plus mauvaise continuité, elle prévoyait ainsi le pire et il n'était pas facile de la prendre par surprise. Elle répondit finalement en lui tirant la langue, cela avait pour effet de froncer son petit nez ce qui, d'après Moune, était adorable. Elle réfléchit tout de même à une réponse verbale mais n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche.

« Ha ! Je voulais également savoir, que fais-tu exactement dans ce coin, ce n'est généralement pas un lieu prisé par les animorphes, il paraît qu'il y a une auberge non loin d'ici... à vrai dire je me suis un peu perdu, l'orientation n'a jamais été mon fort... »

Il eut un petit sourire gêné, Aleen pensa qu'il avait honte, elle n'en rit même pas intérieurement, elle était dans le même cas que lui ...

- Eh bien on peut dire que je suis venue me recueillir sur ce qu'est apparemment le lieu ou ma mère est morte, je cherche aussi un poste de cuisinier on m'avait indiqué que l'on recrutait à la "maison commune" mais étant donné qu'il y aurait une auberge dans le coin, je tâcherai de me faire embaucher là-bas...

Elle jouait pensivement avec une mèche de ses long cheveux roux en regardant le rocher déchiqueté, si ces marques avaient été faites par les bourreaux de sa mère, elle avait dû souffrir, la pauvre, les larmes remontèrent brusquement aux yeux de la jeune femme qui fit tout son possible pour les empêcher de couler et y parvint miraculeusement. Elle aussi avait honte, elle donnait à Alan une image de jeune fille perdue et faible, tout ce qu'elle ne voudrait être pour rien au monde.

- Pour tout te dire, je n'ai pas mis les pieds ici depuis 17 ans, donc je suis au moins aussi désorientée que toi, inutile de te justifier. Alors comme ça tu cherche une auberge ? Tu dois être mort de faim - dit elle d'une voix chantante- mais on dirais que c'est ton jour de chance, j'ai de quoi cuisiner un repas digne de ce nom...

Sur ces mots Aleen glissa la fleur offerte par le jeune homme dans ses longs cheveux et entreprit, avec succès, d’allumer un feu. Elle utilisa comme combustible un tas de feuilles mortes et autres végétaux secs avec lesquels elle entreprit de faire un petit tas puis, sortit de son sac un briquet vraisemblablement en or. Une fois le foyer stabilisé, la renarde sortit de son sac plusieurs morceaux de viande crue soigneusement emballés dans de grandes feuilles. Une enveloppe végétale était la meilleure manière de conserver la viande, cela la gardait tendre sans pour autant transformer son gout comme le plastique. Elle sortit également de son sac de petits sachets en toile contenant quelques herbes aromatiques et à l'aide de quatre morceaux de bois scrupuleusement choisis un peu plus loin la renarde improvisa une broche. Puis elle prit soin d’empaler deux grandes tranches de viande sur deux branches supplémentaires qui avaient été mises de côté. Elle chauffa la viande sans pour autant la faire totalement cuire, rajoutant a intervalles réguliers une pincée d'herbes aromatiques, il fallut très peu de temps avant de pouvoir observer la cuisson idéale. Enfin elle tendit l'une de ses grillades improvisées à Alan.

- Désolée pour l'attente, j'ai cru comprendre que tu mangeais cru toi aussi ...

Aleen ne jurais que par sa cuisine, elle était d'ailleurs sûre de son talent et connaissait ses limites, elle s'adossa nonchalamment au rocher prête a mordre dans sa grillade et sourit.

- Au fait je pense que c'est ta gentillesse spontanée et l'attention que tu portes aux autres qui font de toi quelqu'un d’apprécié par les femmes.




Notre passé nous rattrape toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Asteired

avatar

Messages : 8
Nilmin : 2359
Métier : Freelancer
Alignement : neutre

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Ven 5 Oct - 9:33

Bon tout d'abord se calmer et se poser les bonnes questions, elle faisait quoi là ? … P-pourquoi faisait-elle cuir la viande ? Sacrilège, en la faisant cuir, ces morceaux perdraient toute leur saveur... n'était-elle pas une renarde ? Hmm de plus que le jeune homme venait de se nourrir... bon d'accord il est peut-être gourmand et abuse à de nombreuses reprises de ces petites sucreries qui s'avalent sans faim, mais il est quand même une belette. Comparez un peu la morphologie d'une belette et celle d'un ours... Il y a une certaine différence au niveau de la quantité de nourriture consommée.
Arf comment allait-il faire pour ne pas décevoir un si joli minois, il pouvait agir comme le grand saligaud qu'il a toujours été, après tout il est sans cœur, on le sait... Mais l'adorable bouille qu'elle lui offrait était certainement la meilleure arme contre ce stupide jeunot.

Bon allez, ce n'est pas si terrible que ça et concernant les discours chiants et inutiles, je pense avoir atteint le fond. Bon sa bonté le perdra un jour ou l'autre, même s'il fait resurgir que très rarement ce côté de sa personnalité. Il ricana intérieurement lorsque la demoiselle lui répondit à propos de sa popularité. Pense-t-elle vraiment ce qu'elle dit après l'avoir rencontré il n'y a pas dix minutes. En ce ridicule laps de temps, il eut le temps de lui mentir à plusieurs reprises, primo, le sourire qui est un mensonge perpétuelle, le fait qu'il avoue ne pas aimer se battre... C'est vrai et faux. Voir le sang se rependre autour de lui en serait presque jouissif pour le jeune rouquin, mais voir le spectacle sans rien faire est tout de même nettement plus amusant... oui je sais il adopte l'attitude mollusque flemmard. Bon et puis dans le domaine je veux draguer une jolie donzelle, mais je lui avoue être un psychopathe idiot en puissance... J'ai connu mieux comme méthode.

Il lui offrit un charmant sourire, elle venait quand même de lui faire un remarquable compliment, c'était si rare lorsque cela ne venait pas de jeunes filles de joie... Il croqua donc dans le morceau de viande qui était, trop cuit à son goût, il tirait bien évidemment une tête à faire rentrer chez elle la mère Michelle et son chaton fuyard.

« Hmm si tu veux mon avis, puisque tu désires travailler dans un milieu particulier... je sais que ça peut paraître étrange dit comme cela... mais tu devrais apprendre à cuisiner et mettre en valeur la viande cru. »

Non ce n'était pas une blague idiote qu'il avait l'habitude de sortir. Il n'est pas le « petit génie de la cuisine », loin de là, sauf peut être pour la critique des sucreries... là il était incollable.

« La plupart de tes clients seront des thériantropes... nous n'avons pas réellement l'habitude des bons petits plats tout chaud, enfin ensuite tout dépendra de tes clients il en faut pour tous les goûts. »

Ah au fait, il n'y pensait que maintenant, mais l'auberge dans laquelle il se rendait n'était pas le lieu le plus saint et paisible du monde, c'est étrange qu'elle accepte de s'y rendre, cette auberge a fait connaître son nom pourtant, et Alan y est connu, envoyer une demoiselle seule là-bas reviendrait à envoyer un petit chaton apeuré au milieu d'un terrain vague rempli de mine et de militaires armés jusqu'aux dents tous les cinq mètres... bon c'était peut-être un peu exagéré.
Il se releva, s'épousseta légèrement et se mit face à la demoiselle, arborant encore et toujours son sourire narquois particulièrement rageant pour les grosses brutes épaisses qui se croient supérieurs à tous. Mais Oh quel bonheur de les faire rager de la sorte, bon ce n'était pas son cas avec Allen, mais ce n'est désormais qu'une vielle habitude de sourire de la sorte, et cela lui allait si bien. Dans un mouvement assez mesuré, le jeune homme s’élança vers la petite rouquine, il sortit dans son élan une dague joliment décorée sur le manche avec de magnifiques gravures, bon bien sûr que cela ne sert à rien de le préciser. Mais voyez-vous le jeune homme est tellement fier de ses deux dagues, il a eu recourt à pas mal d'heures de mensonges et persuasion afin de se les faire faire par un des meilleurs forgerons de cette ère. Ne lui demandez pas son nom, il ne s'en souvient plus, de toute façon... il est mort, ça serait trop bête qu'une autre personne se procure une arme de cette qualité.

Bon revenons-en en ce cher instant présent, ah oui il venait de... lâchement attaquer la charmante créature, mais quoi que vous pensez, ce n'est pas un acte irréfléchi de violence semblable à ces brutes qu'il allait malheureusement... bientôt revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleen Fox

avatar

Messages : 59
Nilmin : 2510
Métier : Cuisinier
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Dim 7 Oct - 19:55

Alan s’apprêtait a entamer son morceau de viande soigneusement préparée par la renarde, elle le regarda en souriant, n'était-ce pas le premier animorphe qu'elle rencontrait depuis sa naissance ? Perdue dans ses pensées elle avait laissé la viande a cuire trop longtemps et les deux tranches étaient quasiment immangeables , elle guetta la réaction d'Alan, n'avait-il rien remarqué ? Pourtant il lui semblait bien que les belettes se nourrissaient de viande crue ...
Cependant le jeune homme n'affichait aucun dégoût a la vue de ce qui ressemblait passablement a une queue de castor qui serait passée sous les roues d'un camion , il souriait poliment.
D'ailleurs, en parlant de sourires, Aleen se dit qu'il souriait trop, beaucoup trop. Elle réfléchit : cet homme était d'une gentillesse qui était trop sincère pour être honnête, mais d'un autre côté il lui avait avoué ne pas aimer se battre, il n'avait d'ailleurs par l'air très difficile a maîtriser...Non, il y avait décidément quelque chose qui clochait avec le sourire du rouquin. Il pouvait très bien se faire passer pour un gentleman, se prétendant faible, afin de lui cacher sa véritable nature, Aleen ne s'en fît pas, elle savait se défendre et était prête a passer a l'attaque. Mais d'un autre côté, la renarde se sentait proche de lui, d'abord a cause de la couleur peu commune de leurs cheveux, mais aussi par quelque chose d'inexpliqué, une sorte d'intuition, Alan pourrait bien détenir une quelconque information a propos de la disparition de sa mère survenue ici même il y a 17 ans, ou bien peut-être arriverait-il a déchiffrer le message gravé dans sa nuque...
Pendant ce temps, le sourire d'Alan c'était transformé en une incontrôlable grimace de dégoût, il venait en effet de prendre une bouchée de la catastrophe culinaire que la renarde lui avait servit, le reproche qu'il lui fit lui fût tout de même dit sur un ton poli :

« Hmm si tu veux mon avis, puisque tu désires travailler dans un milieu particulier... je sais que ça peut paraître étrange dit comme cela... mais tu devrais apprendre à cuisiner et mettre en valeur la viande cru. »

Le fait qu'on lui conseille d'apprendre a cuisiner mit la jeune femme hors d'elle, Alan la jugeais sur un simple échec dû un manque évident d'ingrédients et a une mauvaise gestion du feu. Elle faillit cracher au visage du jeune homme mais se ravisa : elle avait de tout évidence besoin de lui. Aussi se contenta-t-elle de lui sourire poliment

« La plupart de tes clients seront des thériantropes... nous n'avons pas réellement l'habitude des bons petits plats tout chaud, enfin ensuite tout dépendra de tes clients il en faut pour tous les goûts. »

Il n'avait pas tord mais pour qui se prenait-il ?! Peut-être comptait-il lui apprendre son propre métier ? Aleen dû se faire violence pour ne pas sauter a la gorge d'Alan, il se releva et la fixant toujours flanqué de son sourire chaleureux.
Puis soudain il s’élança vers la jeune femme, elle distingua nettement le reflet d'une dague, elle ne put éviter le coup du jeune homme, mais arriva à dévier son bras. Il eut a peine le temps de se retourner que la renarde l'avait plaqué au sol. Elle le maintint a terre et présenta la lame de la petite dague en argent qu'elle avait déjà utilisée précédemment sur le cou d'Alan. La lame était placée au niveau de la carotide du jeune homme dont le poignard menaçait la renarde de la même manière.

- Je me doutais que ton sourire n'était pas tout a fait franc mais ta lâcheté me laisse perplexe. D'ailleurs je te déconseille fortement de continuer a étaler ta pseudo- culture culinaire devant un cuisinier tu pourrais finir dans l'un de ses plats.

Son ton était menaçant mais cachait le sentiment de trahison que la jeune femme ressentait a présent envers la personne qu'elle commençait naïvement a considérer comme un ami. Décidément elle ne pouvait faire confiance a personne.








Notre passé nous rattrape toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muscade Orfrayes

avatar

Messages : 260
Nilmin : 4319
Métier : Gardienne de Thoron
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    Mer 30 Juil - 7:59

Est-ce toujours d'actualité? Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs ensanglantés    

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs ensanglantés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Lodemay des Animorphes :: Jungle de la rédemption-
Sauter vers: