Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'hiver et la chaleur

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Cromwell

avatar

Messages : 13
Nilmin : 2441
Métier : artiste
Alignement : Neutre

MessageSujet: L'hiver et la chaleur   Ven 31 Aoû - 22:24


Les couleurs s'assemblent, les tâches deviennent des arbres, des bancs enneigés... La réalité se pose doucement sur la toile blanche. Un croquis noir et blanc devient un paysage où règne le blanc, couleur de la neige en cette saison froide. Ses mains ne doivent pas trembler, elles sont le meilleur outil du peintre. Un trait de travers et c'est toute son œuvre qui en pâtit.

L'hiver... Cette saison meurtrière tant le froid demeure. Ce moment que déteste Ethan, car chaque année en cette période, ce souvenir renait. Ce désir de survivre qui mène au geste fatal. Le jeune homme posa son pinceau sur la palette et secoua la tête pour chasser ces images. Il observa les alentours, trouvant toujours plus de détails à poser sur sa toile. Ethan reprit son pinceau et se remit au travail.

Une fumée blanche s'échappa de la bouche du jeune humain lorsqu'il expira. Le froid lui bleutait légèrement les lèvres, et il remonta son écharpe jusqu'à son nez. Vêtu d'un long manteau gris, de gants fins et d'un jean noir, Ethan frissonnait. Ses cheveux blancs se confondaient parfaitement avec la neige, il aurait pu se camoufler à merveille ! Cette pensée le fit ricaner un instant mais son visage retrouva rapidement son air neutre, légèrement triste en cette saison.

Le Jardin d'Highland restait pour Ethan une bonne source d'inspiration avec ses arbres, ses haies et ses sculptures. Le calme l'aidait beaucoup dans son art, si ses peintures pouvaient être ainsi qualifiées. Le jeune humain dessinait tranquillement lorsqu'un autre homme vint soudainement s'assoir dans son champ de vision.

Le nouveau venu semblait grand et mince, et totalement décoiffé ! Mais cela ne choqua pas Ethan, non ce qui lui fit écarquiller les yeux ce fut sa tenue : un simple pantalon. Le jeune humain se mit à trembler tant cet inconnu lui donnait froid. Ce dernier s'assit tranquillement sur un banc du parc, dans le champ de vision du peintre, comme si la basse température ne le dérangeait aucunement. Il cria alors :

« - Hé ! Vous apparaitrez dans ma peinture si vous restez là ! »

Ethan ne pouvait voir la couleur des yeux de cet étranger à cette distance mais souhaitait ne pas l'avoir importuné. Un homme se promenant à torse nu en cette saison n'était-il pas dérangé, fou ? Le jeune homme soupira alors et grelotta de nouveau. Il prit alors en pitié l'inconnu, se souvenant de ce que le froid pouvait provoquer, puis reprit la parole sur un ton moins agacé :

« - Je peux vous donner mon manteau, bien que vous ne semblez pas avoir froid... »

En effet, l'étranger ne frissonnait pas et aucune couleur bleuâtre n'apparaissait sur ses lèvres. Du moins, de loin, cet homme ne semblait nullement dérangé par le gel qui régnait en cette période. Ethan posa de nouveau son pinceau et fixa l'homme châtain en l'attente d'une réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chayton Yahto
Gérant de la maison commune
avatar

Messages : 11
Nilmin : 2453
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Dim 2 Sep - 17:39



Luthania, Territoire des Hommes, voilà déjà quelques mois déjà que le jeune Gérant s'amusait à des va et vient depuis cette dimension à la sienne. Les siens auraient cru qu'il était trop occupé dans sa tache, qu'il était normal d'être autant absent avec un tel rang. Mais la vérité était toute autre, il ne faisait que fuir, mais que craignait-il ainsi ? Ses Responsabilités ? Son passé ? Son futur ? Lui-même n'en savait trop rien. Il était juste sûr d'une chose, il n'était pas prêt, pas prêt pour un tel rang, pas prêt pour une telle perte et encore moins prêt pour affronter de tels remords.

Chez lui personne ne lui en voulait, ils ignoraient tout de ce criminel qui fût aussitôt abattu après son crime. Mais Chayton savait, c'était de sa faute. Sa propre arrogance avait provoqué sa plus grande perte. Comment vivre avec un tel fardeau ? Son propre corps lui faisait trop de poids et la seule façon qu'il avait eu de s’alléger était de marcher, partir, se faire oublier. Mais il revenait toujours à l'appel, à chaque fois qu'il était nécessaire il était là. Ce jour là n'était qu'un autre où ses pensées ne lui laissaient pas de repos.

La Terre des Humains ne l'attirait pas tant que ça, toutes leurs technologies le dépassaient. Il n'appréciait pas leur convoitises. Les Humains étaient à ses yeux jamais dignes de confiance, trop attachés à leurs biens matériaux et par conséquent bien trop corruptibles. La seule chose qui le fascinait était ce Jardin. A chaque fois qu'il venait il y trouvait des espèces de végétations bien étranges qu'il n'avait jamais vues auparavant. Ses préférées étaient les lianes qui s'entrelaçaient et fleurissaient d'une manière bien à elles. Mais ce jour là, il eu la surprise de les retrouver complètement recouvertes de neige.

C'était assez beau à voir mais pas très agréable au toucher. Ses pieds s'enfonçaient à chaque pas sous son poids, ce qui l' irrita légèrement. Il était sous sa forme humaine, pieds nus et sans chemise. Même chez les humains, il ne changeait pas ses habitudes et puis, il n'avait pas l'intention de rester longtemps. Il avançait lentement tantôt regardant ces traces de pas, tantôt regardant le ciel. Et quand il sentait que bien trop de flocons se posaient sur sa chevelure, il secouait la tête violemment. Il venait de s’asseoir tranquillement quand quelqu'un sembla l'interpeller.

« - Hé ! Vous apparaitrez dans ma peinture si vous restez là ! »

Chayton leva les yeux et aperçût un humain au loin. Il ne l'aurait presque pas remarqué tellement sa chevelure blanche se camouflait bien avec le reste du paysage, mais le regard particulier de cet Humain ne passait pas inaperçu. Lentement, Chayton regarda autour de lui, vérifiant que c'était bien à lui qu'on s'adressait. Mais comme il n'y avait personne d'autre aux alentours, il se leva et se dégagea légèrement.

« - Je peux vous donner mon manteau, bien que vous ne semblez pas avoir froid... »

Il ne lui répondit pas; il ne répondait jamais quand on lui faisait des remarques sur sa tenue, il se contenta de s'approcher lentement de l'individu, l'expression de son visage toujours aussi passive. Lorsqu'il fût à 2 pas de son interlocuteur, il lui demanda d'une voix basse et posée :

" Puis-je y jeter un oeil, ou vous faites partie de ces artistes qui n'aiment pas que l'on voit leur travail inachevé ? "

La peinture en soit ne l'intéressait guère, c'est le fait de voir un Humain inspiré au beau milieu de la nature qui l'intriguait plus. Ces créatures avaient peut-être encore de quoi le surprendre après tout.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cromwell

avatar

Messages : 13
Nilmin : 2441
Métier : artiste
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Dim 2 Sep - 20:24


L'étranger ne répondit pas. Il s'approchait lentement d'Ethan, silencieusement tel un félin qui s'apprête à mordre sa proie. Ses yeux avaient quelque chose d'étrange, de sauvage... L'humain observa cet inconnu avancer, jusqu'à ce que sa voix retentisse :

" Puis-je y jeter un oeil, ou vous faites partie de ces artistes qui n'aiment pas que l'on voit leur travail inachevé ? "

Le jeune humain resta un moment sans voix, fixant cet inconnu qui ne connaissait guère le froid. Il reporta son attention sur son tableau, inachevé. Les traits noirs du croquis de base se mélangeaient encore aux tâches de peinture formant des arbres, des bancs ou des flocons de neige. Il posa sa palette aux mille couleurs et regarda de nouveau l'inconnu, puis hocha la tête.

« - Vous pouvez... mais une œuvre inachevée ne vaut pas grand chose hélas. »

Le regard d'Ethan s'attarda sur la peau nue du jeune homme, il grelotta alors et ajusta son manteau. Comment un homme normalement constitué pouvait supporter cette température sans même avoir la chair de poule ? Et l'inconnu ne semblait pas fou à lier, du moins, en apparence. Le jeune humain reprit la parole d'un ton curieux :

« - Vous ne venez pas d'ici, je me trompe ? Vous n'avez pas l'allure des gens de la grande ville, ni celle des habitants des bas quartiers. Et vous ne tremblez même pas vêtu comme vous l'êtes... »

L'inconnu observait maintenant la peinture, comme s'il n'en avait jamais vu de pareille. Sûrement n'a-t'il jamais vu de tableau aussi peu artistique, pensa Ethan. Bien qu'il se disait artiste auprès de qui voulait bien l'entendre, le jeune homme ne possédait que peu de confiance en ses œuvres. Il peignait, écrivait et dessinait surtout pour se libérer de son fardeau, et non pour se vendre auprès des galeries d'art ou des éditeurs.

Ethan soupira. Le froid faisait rougir le bout de son nez, le faisant ressembler à un enfant enrhumé. Il enleva la neige d'un banc libre à l'aide de ses mains gantées et y prit place. Debout et immobile depuis plusieurs heures, il ne sentait plus ses jambes, endormies pas le froid. Il tapa alors des pieds contre le sol, et se demandant s'il ne paraissait pas stupide, il stoppa net son geste. Enfin, le jeune humain leva la tête vers l'inconnu et reprit la parole d'une voix calme :

« - Prenez place si vous voulez. Je ne vois quasiment personne lorsque je peins dehors en cette saison, alors ne partez pas de suite. »

Le jeune homme croisa les bras pour se réchauffer et observa de nouveau sa peinture. Les flocons qui se déposaient dessus formaient parfois des trainées de peinture, salissant l'ensemble de la toile mais Ethan ne faisait attention à cela. A ses yeux, la nature participait à son tableau, rien de plus. Il n'avait pas souri une seule fois à l'inconnu, et se crut un instant malpoli. Mais en cette saison grise et froide, les gens semblent malheureux, alors à quoi bon faire semblant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chayton Yahto
Gérant de la maison commune
avatar

Messages : 11
Nilmin : 2453
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Lun 10 Sep - 21:21





« - Vous pouvez... mais une œuvre inachevée ne vaut pas grand chose hélas. »

Chayton s'avença un peu plus vers l'humain et se baissa légèrement la tête afin d'observer l'oeuvre de l'humain. Ce dernier ne le quittait pas des yeux et semblait presque le dévisager tout entier.

« - Vous ne venez pas d'ici, je me trompe ? Vous n'avez pas l'allure des gens de la grande ville, ni celle des habitants des bas quartiers. Et vous ne tremblez même pas vêtu comme vous l'êtes... »

Il eut un léger sourire au coin de la bouche. Un rien impressionait les humains, toute chose qui sortait de leur routine était soit complétement dépourvu de sens ou voir une menace. Il n'était pas étonnant que Le Centre réussisse à les mener à la baguette.

" Je n'ai pas l'intention de rester bien longtemps, je viens de la Maison Commune en Lodemay Animorphienne. Avec l'ouverture des portails, il nous est devenu commun d'aller et venir sur vos terres. et vis-versa'. "

Chayton lui jeta un court regard. Cet humain avait un oeil de chaque couleur, ce qui n'était pas très commun non plus; néaumoins il avait l'air innofensif à première vue. Se concentrant à nouveau vers la toile, il découvrit des traits délicats retraçant les tapis de neige se trouvant devant eux. Quelques effets d'ombres et lumières rendaient l'oeuvre plus vivante, mais il restait une partie inachevée ou l'on pouvait encore voir de fines lignes de brouillon.

Le froid sembla s'emparer de l'humain dont la peau virait rougeâtre, le pauvre semblait tellement grelotter qu'il prit place sur un banc qu'il venait lui même de nettoyer. Chayton sentait bien le froid lui aussi, maintenant qu'il était immobile. Mais son corps semblait s'être habitué à bien pire. Lorsque l'on parcourt le tunnel arctique de la Lodemay des sirènes, le reste du monde vous semble alors s'être changé en un paradis exotique. Mais le jeune gérant garda cette histoire pour lui. Partager les expériences de ses voyages n'était pas son fort. Un autre aurait rendu ses vécus en de d'exitantes histoires, mais lui, il n'avait pas l'âme d'un orateur.

« - Prenez place si vous voulez. Je ne vois quasiment personne lorsque je peins dehors en cette saison, alors ne partez pas de suite. » 

Il accepta cordialement l'invitation et pris place à ses côtés.

" Qu'est-ce donc qui vous attire ici dans un temps pareil justement ? Enfin, je peux me permettre cette question... "

Il n'en avait pas oublié le trouble qu'il avait eut au premier coup d'oeil et profita de ce semblant de conversation pour satisfaire sa curiosité. C'était toujours mieux que de penser au passé.

" Je me nomme Chayton en passant... navré, je ne voulais paraître impoli. C'est juste que je n'ai pas à me présenter d'ordinaire. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cromwell

avatar

Messages : 13
Nilmin : 2441
Métier : artiste
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Dim 7 Oct - 20:25


Les yeux de l'humain ne quittait pas l'inconnu, toujours autant intrigué par son assurance face à ce froid envahissant. Les portails, Lodemay... Ethan en avait déjà entendu parler, mais jamais il ne quittait Highland, aussi curieux soit-il. Ainsi, cet étrange ne demeurait pas humain. Tout en lui respirait l'inconnu, l'ailleurs.

L'animorphe, puisque l'inconnu en était un, observait la toile avec concentration. Le jeune Ethan ne fut que ravi de l'intérêt qu'on pouvait porter à son art, mais aussi honteux de ce tableau inachevé. Il aurait voulu s'emparer de ses pinceaux et le continuer sur le champ, le finir avant la tombée de la nuit, avant que les températures ne diminuent encore et glacent son corps entier.

L'inconnu prit place aux côtés de l'humain, bien heureux d'avoir de la compagnie en ce triste temps. Il se faisait une joie de découvrir, du moins en parole, une autre dimension, un autre univers. Il imaginait des paysages magnifiques immortalisés sur ses toiles. Des couleurs si belles que ses peintures ne pouvaient les reproduire à la perfection. La voix du jeune homme le sortit soudain de ses douces pensées.

" Qu'est-ce donc qui vous attire ici dans un temps pareil justement ? Enfin, je peux me permettre cette question...''

Ethan ouvrit la bouche pour la refermer aussitôt. Son regard se perdit alors sur un point de ce manteau blanc qui recouvrait l'herbe du printemps. L'arme, le rouge tâchant cette neige immaculée, les excuses qui sonnaient faux, le froid... Les morsures du froid condamnant les plus faibles à crever seul. Le gel meurtrier, empêchant les moins immunisés de survivre... La mort, le froid, la fuite... Le jeune humain secoua la tête discrètement tout en cachant ses yeux humides derrière ses cheveux blancs, et d'une voix neutre répondit :

« Allez savoir... La neige peut-être. Si éphémère soit-elle, je désire sûrement que sa beauté réside en mes peintures. Bien que ce spectacle ne vaut pas une toile, n'est-ce pas ? »

Le jeune humain accompagna ses paroles d'un léger sourire. Puis l'étranger se présenta enfin, répondant au nom étrange de Chayton. Ne connaissant pas les coutumes de son monde, Ethan n'osa tendre la main mais se présenta à son tour, poliment :

« - Ethan Cromwell, simple humain d'Highland, artiste à ses heures perdues. »

Il frotta ses mains l'une contre l'autre pour se réchauffer et envie un instant Chayton de ne pas craindre ce froid. Etait-ce l'habitude de son pays ou son espèce possédait-elle une résistance aux températures extrêmes ? Pris d'un soudain élan de curiosité, Ethan se tourna brusquement vers l'autre jeune homme et prit la parole, d'une voix rapide et intéressée :

« - Votre monde, comment est-il ? Y fait-il froid ou au contraire toujours très chaud ? Et comment sont les gens là-bas dites-moi ? Quelles sont vos particularités ? Les humains n'en ont aucune, alors les autres peuples m'intriguent énormément ! »


Ses yeux s'étaient légèrement agrandis comme un enfant avide de connaissance. Il ne souriait pas, mais son air trahissait sa grande curiosité. Ethan espérait que cet inconnu lui réponde sans qu'il ne se sente importuné par toutes ces interrogations. Ce jour glacial lui apporterait peut-être quelque chose en fin de compte...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chayton Yahto
Gérant de la maison commune
avatar

Messages : 11
Nilmin : 2453
Alignement : Chaotique Bon

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Jeu 1 Nov - 0:08




« - Ethan Cromwell, simple humain d'Highland, artiste à ses heures perdues. » 

Un humble humain en l'apparence, c'était rare à ses yeux mais bien agréable d'en rencontrer un. Le jeune Yahto baissa la tête en guise de respect envers cette nouvelle connaissance. Il avait beau ne pas être très a l'aise socialement, Chayton tâchait de ne jamais oublier un visage. Toute rencontre avait son importance et depuis le triste jour où son ainée l'avait laissé, il s'efforçait d'en négliger aucune. Mais cet humain qui voyait un intérêt en la nature ne pouvait qu'avoir au moins un minimum de bon sens en lui.

" Vous devriez terminer cette toile et en faire une autre la contrastant avec celle-ci.... vous savez utilisant des couleurs vives, je serai bien curieux de voir de telles oeuvres côte à côte. "

Ethan se mit de nouveau à grelotter et l'Animorphe commença lui-même à sentir sa peau rougir et se durcir. Toute beauté de la nature semblait avoir son prix. Tout à coup, son interlocuteur le bombarda de questions :

« - Votre monde, comment est-il ? Y fait-il froid ou au contraire toujours très chaud ? Et comment sont les gens là-bas dites-moi ? Quelles sont vos particularités ? Les humains n'en ont aucune, alors les autres peuples m'intriguent énormément ! » 

Chayton le regarda les sourcils légèrement froncés; il n'aimait pas les questions, encore moins lorsqu'il y était concerné. Depuis bien longtemps il avait compris que l'information était comme une arme. Il fallait toujours faire attention à qui on la confie. Néanmoins quelques bases sur sa Lodemay n' étaient pas une menace entre les mains de cet humain peintre. Le Gérant ferma un instant les yeux et les réouvrit parlant d'une voix posée, s'éfforçant d'imiter la sagesse de son défunt professeur :

" - Ma Lodemay est un peu comme la Terre, elle a ses endroits de lumière comme La Maison Commune, et ses ténèbres comme les quartiers des extremistes . Les gens sont plus proches de la nature qu'ici. Les Animorphes ont souvent des caractéristiques typiques à leur animal métamorphe. Moi j'ai mes canines, mais il pourrait s'agir d'un museau ou d'une queue. Nous nous changeons à notre guise en animal mais il faut toujours veiller à ne pas en abuser sinon notre âme en serait noircie et nous deviendrions Damnés... Vous vous trompez lorsque vous dites n'avoir aucune particularité... Le Centre et vos avancées technologiques ne sont pas à sous-estimer.."

Oui, leur gouvernement était bien puissant, les portails en étaient la preuve et un simple faux pas, un manque d'attention quelconque leur laisserait immédiatement un dangereux avantage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cromwell

avatar

Messages : 13
Nilmin : 2441
Métier : artiste
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   Jeu 8 Nov - 12:48


Le jeune animorphe baissa la tête en guise de respect, ce qui surprit un court instant Ethan. Le jeune humain venait des bas quartiers, la courtoisie n'était pas habituelle pour lui mais il avait appris à l'être, au moins pour vendre ses oeuvres et avoir de quoi survivre dans cette grande et riche ville.

" Vous devriez terminer cette toile et en faire une autre la contrastant avec celle-ci.... vous savez utilisant des couleurs vives, je serai bien curieux de voir de telles oeuvres côte à côte. "

Des couleurs vives... Le jeune humain semblait n'en voir jamais. Comme si, à travers ses yeux verrons, le monde ne se dessinait qu'en noir et blanc. Et de temps à autre, une tâche rouge venait briser la monotonie de sa vision. Ethan afficha une moue dubitative avant de répondre d'une voix hésitante :

« - J'essayerai. »

Suite à l'avalanche de question, Chayton fronça les sourcils. Le jeune homme déglutit, avait-il été trop curieux ? L'animorphe sembla réfléchir un moment, puis finit par satisfaire la soif de connaissance de l'humain.

" - Ma Lodemay est un peu comme la Terre, elle a ses endroits de lumière comme La Maison Commune, et ses ténèbres comme les quartiers des extremistes . Les gens sont plus proches de la nature qu'ici. Les Animorphes ont souvent des caractéristiques typiques à leur animal métamorphe. Moi j'ai mes canines, mais il pourrait s'agir d'un museau ou d'une queue. Nous nous changeons à notre guise en animal mais il faut toujours veiller à ne pas en abuser sinon notre âme en serait noircie et nous deviendrions Damnés... Vous vous trompez lorsque vous dites n'avoir aucune particularité... Le Centre et vos avancées technologiques ne sont pas à sous-estimer.."

Ethan écoutait attentivement, captivé par le récit de son interlocuteur. Se transformer à sa guise en un animal : formidable ! Il aurait voulu être un animorphe et que des ailes lui poussent dans le dos selon sa volonté pour qu'il puisse voler si haut dans le ciel qu'un immense sentiment de liberté l'envahirait. A cette pensée, le jeune humain sourit enfin en hochant la tête. Puis revenant sur la suite du discours, il répondit :

« - Merveilleux... Ah, et le centre n'est qu'un gouvernement, pas une particularité de notre monde. Ils imposent leurs règles, libre à vous de les respecter ou non. Bien sûr, vous en subirez les conséquences mais croyez-moi ça en vaut la peine ! Le centre est à bannir... »

Le jeune humain n'avait que faire de la politique, mais comme tout le monde, il possédait son propre avis. Il détestait ces règles inutiles et idiotes. Après tout, ne dit-on pas qu'un règlement est fait pour être enfreint ? Ethan observa son tableau, puis reporta son attention sur l'animorphe. Peut-être avait-il raison, une peinture aux couleurs vives serait magnifique. Il inspira et prit la parole d'une voix déterminée :

« - Je voudrais connaître votre monde, et en peindre les plus beaux endroits. »

Sortir d'Highland et de ses riches quartiers pleins d'hypocrites, de personnes pouvant tout acheter. Passer de l'autre côté d'un de ces portails et découvrir un nouveau monde. C'est ce qu'Ethan désirait, et il en avait enfin l'occasion. Il manquait maintenant l'accord de l'animorphe...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hiver et la chaleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hiver et la chaleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver
» Chaleur estivale | Pv Nuage de Lune | - The End -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Luthania ~ Terre des Humains :: Jardin d'Highland-
Sauter vers: