Notre monde, leur monde, et l'au-delà se côtoient sans jamais se rencontrer. Jusqu'au jour où...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Siana Ackles

avatar

Messages : 750
Nilmin : 6449
Métier : Chasseuse
Alignement : Neutre

MessageSujet: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Jeu 26 Avr - 20:57


Chasser... C'était dans sa nature, dans ses gènes. C'était sa vie, son métier. Oui, chasser entraînait tout son être dans ce manège, cette explosion de rage, de satisfaction une fois le boulot fini. Comment ne pas sourire en voyant la tête d'un damné baignant dans son sang ? Comment ne pas rire devant le corps d'un monstre déchiqueté ? Tous les chasseurs ressentaient ce plaisir une fois le sang coulé, n'est-ce pas ? Il n'y avait pas qu'elle n'est-ce pas ? Elle n'était pas la seule ?

Siana se posait souvent ce genre de questions, dans les moments les plus sombres. Aujourd'hui, elle ne voulait pas chasser. Aujourd'hui, son corps ne voulait pas bouger. Aujourd'hui, la souffrance la paralysait. Elle ne désirait rien, ne souhaitait aucune présence aussi réconfortante soit-elle, ne voulait tuer aucun damné. Et elle restait assise là, sur cette vieille chaise devant cette ancienne table, dans ce comptoir qu'elle aimait tant.

Le comptoir des chasseurs... Un endroit tantôt calme, tantôt agité. Siana aimait s'y rendre car il était le refuge de tous les chasseurs. Vous ne pouvez imaginer à quel point ils sont nombreux, éparpillés dans le monde, guettant le moindre crime mystérieux, la moindre créature à éliminer. Ces hommes et ces femmes risquant leur vie pour sauver celles des autres. Oui, chasser signifiait sacrifier son existence car la plupart périssait sous les griffes d'un damné ou d'une autre créature assoiffée de sang et de chair. Chasser, c'était accepter de mourir dans d'atroces conditions.

Elle n'y pensait pas, ou presque pas. A quoi bon attendre la mort lorsque l'on est en vie ? Des questions comme celle-ci, Siana s'en posait pleins, à elle-même. Jamais elle ne partageait ses pensées avec autrui, et pour faire équipe avec elle, il fallait respecter cette limite, cette distance nécessaire. Elle soupira.

L'endroit semblait calme. Deux hommes discutaient bruyamment autour d'une table, une femme dévoilait son décolleté au gérant en se penchant volontairement au dessus du comptoir et un animorphe ronronnait près de la cheminée. Siana se trouvait à l'opposé du feu, assise devant une tasse d'elle ne sait quelle boisson qu'elle ne boira pas. Elle commande toujours pour faire plaisir à Frey, mais il est rare qu'elle consomme vraiment. Un vampire ne se nourrit que de sang, même si quelques boissons ou aliments humains peuvent parfois le rendre mélancolique, lui rappeler son existence « d'avant ». Mais aujourd'hui, elle ne désirait rien.

Soudain, la porte s'ouvrit assez violemment pour que tout le monde se retourne et observe la nouvelle venue. Une femme, une humaine. Grande et fine, taillée pour la chasse pensait Siana. Mais elle n'était pas une chasseuse, la jeune vampire l'aurait reconnu. Elle venait souvent ici, elle connaissait chaque visage, chaque voix et beaucoup de noms. Elle reconnaissait les chasseurs. Et cette femme n'en était pas une.

Siana la suivit des yeux, elle observa son ensemble entièrement noir et discrètement, la reluqua des pieds jusqu'à la tête. Elle croisa son regard un instant, et afficha un air se voulant accueillant. Il fallait toujours bien accueillir les nouveaux, après tout ils étaient de potentiels chasseurs. La jeune femme resta debout un instant, et observa chaque parcelle du comptoir, chacun de ses recoins. Siana finit par tourner la tête et retomber dans ses pensées. Elle ne vit pas l'humaine s'approcher. Elle ne fit pas attention à cette silhouette noire qui se dirigeait vers elle.





Dernière édition par Siana Ackles le Sam 1 Sep - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harthad.1fr1.net
Shyla Doe

avatar

Messages : 240
Nilmin : 2893
Métier : Fugitive
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Jeu 31 Mai - 18:24



Un jour de plus, encore 24 heures à tenir. Ma vie me semblait être devenue sans intérêt. J'avais l'impression d'être une condamnée à mort que l'on faisait languir avant l'heure venue. Pourtant je n’avais pas envie de mourir, je voyais pas quoi faire de cette existence c'est tout. De mauvaise humeur et affamée; elle commençait bien la journée. Cela faisait maintenant quoi ? Un mois que m'étais échappée ? Peut-être plus... va savoir. Lasse et molle j’eus bien du mal à me lever; mais je devais bouger. Fallait que je change de refuge, les sentinelles s'étaient curieusement rapprochés de cette vieille baraque hier soir. J'avais repéré un vieux pont éloigné du centre-ville, il ferait l'affaire pendant quelques temps.

C'est d'un pas lent et en traînant des pieds que je m’avançais dans le petit marché. Mes mains me faisaient encore mal. Je saignais quelques fois, et pas qu’un peu ; sûrement le prix à payer pour ce cadeau empoisonné. Heureusement mes mitaines cachaient ce massacre. Les prix avaient encore augmenté, de quoi me rendre le sourire. Madame Camille m’avait donné de quoi tenir quelques temps, mais mes pièces disparaissaient plus vite que prévu. Je pouffais tout en me servant de quelques fruits et de biscuits qui devaient servir jusqu’au surlendemain j’osais espérer. Tout à coup quelque chose attira mon regard. Des minuscules doigts se munirent d’une pomme et disparurent aussitôt. Je sursautai lorsque la grosse voix du gérant retentit derrière moi. Je cru d’abord que c’était moi qu’il accusait mais je me rendis compte que les injures étaient destinées à un gosse tenant 3 misérables pommes sous son polo troué.

Les sentinelles ne tardèrent pas à s’amener. J’aurais dû filer, sortir de là, déguerpir ; mais le sort du gosse ne me laissa pas indifférente. J’avais encore du mal à avaler la perte de mes petits alors quand je vis les larmes couler sur le visage amaigrit de ce mioche, les lames sortirent d’elles-mêmes. Cela n’échappa naturellement pas aux yeux des soldats qui me reconnurent presque aussitôt. J’avais à peine quelques secondes d’avance, ils allaient forcément m’attraper si je ne trouvais pas un endroit où me cacher. Haletante, je me faufilais entre la foule histoire de les retarder. Je rentrais les lames et pris une petite ruelle donnant sur une sorte de bar. Mon entrée fût fracassante malgré moi, ce qui me donna l’honneur d’avoir la quasi-totalité des regards braqués sur ma petite personne. Je n’avais pas de temps à perdre, ils allaient forcément entrer d’une minute à l’autre.

En scrutant du regard la pièce j’ai pu repérer une jeune blonde assise toute seule. Je n’ai pas réfléchi deux fois et ai donc opté pour le bluff. Tout en essayant d’avoir l’air plus ou moins normale je me suis placée en face de la blonde, dos à la porte ; tout en mettant ma capuche sur la tête.

« T’es gentille, tu la fermes et je te payerai. Balance-moi et ta tête roulera sur le plancher. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siana Ackles

avatar

Messages : 750
Nilmin : 6449
Métier : Chasseuse
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Mer 11 Juil - 14:10



La jeune femme qui venait d'entrer se plaça face à la jeune chasseuse et la surprit lorsque sa voix retentit.

« T’es gentille, tu la fermes et je te payerai. Balance-moi et ta tête roulera sur le plancher. »

Les mots étaient autoritaires et l'étrangère semblait méfiante. Siana releva de nouveau la tête pour apercevoir de plus près le visage de l'inconnue en noir. Elle possédait de grands yeux clairs contrastant avec sa silhouette sombre. Elle ne pouvait être mauvaise, se dit la jeune vampire. Alors cette dernière afficha un sourire complice et d'un geste de la main, lui indiqua une des chaises de la table faisant dos à la porte d'entrée.

« - Prends place, tu n'es ni un damné, ni un monstre alors je ne vois aucune raison de te tuer. »

La jeune femme s'assit, tout en gardant sa capuche sur sa tête, sûrement pour mieux se camoufler de ceux qui arrivaient. Soudain, et pour la deuxième fois en quelques minutes, la porte s'ouvrit violemment tandis que plusieurs sentinelles scrutaient la pièce des yeux. Alors Siana esquissa un léger mouvement de la tête vers la sombre inconnue et s'avança vers les soldats.

« - Jeunes sentinelles, vous troublez le calme de ce lieu réservé au chasseur. Il me semble que vous n'en êtes pas, alors veuillez regagner vos postes à l'extérieur. »
Les hommes semblaient surpris, eux que la population craignait habituellement ! Celui qui était apparemment leur chef s'avança et toisa Siana. Il l'observa quelques secondes avant de rétorquer, d'une voix rauque :

« - Demoiselle, nous recherchons une fugitive. Elle est dangereuse et pourrait blesser l'un d'entre vous ou vous voler. »

La salle s'emplit de petits ricanements provenant des chasseurs et l'animorphe près du feu de cheminée miaulait comme pour se moquer. La jeune sorcière en fit de même sous les regards interrogateurs des sentinelles. Enfin, le silence revint et Siana répondit avec assurance :

« - Croyez-vous qu'une seule personne pourrait faire face à …* elle s'interrompit pour scruter les alentours * 5 chasseurs et un animorphe ? Vous seriez bien stupides de nous sous-estimer à ce point. Veuillez maintenant quitter ces lieux ou jamais plus nous autres, chasseurs, rendrions service à votre population. »
Le chef des sentinelles parut hésiter quelques instants, puis finit par donner l'ordre à ses hommes de chercher la fugitive ailleurs. Les chasseurs avaient, de nombreuses fois, aidaient la population quand les sentinelles ne le pouvaient pas. Leur présence demeurait nécessaire, et ils le savaient. Aucun d'entre eux ne sembla avoir remarqué la silhouette encapuchonnée qui ne bougeait pas. Bien heureusement pour elle. Siana regagna sa place, et se décida à en savoir plus sur cette inconnue.

« - Pour quelles raisons vous recherchent-ils ? Etes-vous une criminelle ou une voleuse ? J'aimerai connaître l'identité de celle que nous avons protégé. »

Sur ces mots, la jeune vampire se positionna confortablement sur sa chaise et croisa les bras, attendant patiemment les réponses de l'étrangère.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harthad.1fr1.net
Shyla Doe

avatar

Messages : 240
Nilmin : 2893
Métier : Fugitive
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Sam 14 Juil - 19:56




« - Prends place, tu n'es ni un damné, ni un monstre alors je ne vois aucune raison de te tuer. »

Si tu savais... A peine eut-elle finit de prononcer sa phrase que les sentinelles montrèrent le bout de leur nez. Néanmoins leur entrée parût encore plus indiscrète que la mienne. Aussi dynamique qu'une statue, je les écoutais se déplacer dans la pièce, fouinant sûrement les coins et recoins. Mon estomac remonta lorsque la blonde se leva.

« - Jeunes sentinelles, vous troublez le calme de ce lieu réservé au chasseur. Il me semble que vous n'en êtes pas, alors veuillez regagner vos postes à l'extérieur. » 


Petite sotte ! Je lui avais dit de la fermer. Serrant les dents sous ma capuche, je ne me retournais pas, attendant la réaction des petits soldats. Avec de la chance, je pouvais encore m'en tirer..

« - Demoiselle, nous recherchons une fugitive. Elle est dangereuse et pourrait blesser l'un d'entre vous ou vous voler. »

« - Croyez-vous qu'une seule personne pourrait faire face à …5 chasseurs et un animorphe ? Vous seriez bien stupides de nous sous-estimer à ce point. Veuillez maintenant quitter ces lieux ou jamais plus nous autres, chasseurs, rendrions service à votre population. » 


Chasseur chasseur, chasseur elle n'avait que ce mot là à la bouche ! Et qu'est-ce qu'ils avaient à ricaner et à glousser comme ça ?! Pourtant, à ma grande surprise, les sentinelles semblèrent laisser tomber. J'y comprenais rien, mais je m'en fichais ; la situation m'était favorable. La blonde revint s'assoir en face de moi. J'aimais pas son regard... pas que son visage était désagréable à regarder non, loin de là ; mais ses yeux semblaient m'observer dans la totalité. Chasseuse hein ? Me traquait-elle ? M'avait-elle débarrassée des sentinelles pour mieux garder sa nouvelle proie ? Ah là tu rêves ! Je pensais sérieusement à quitter les lieux quand sa voix retentit à nouveau :

« - Pour quelles raisons vous recherchent-ils ? Etes-vous une criminelle ou une voleuse ? J'aimerai connaître l'identité de celle que nous avons protégé. »


Ah ! Alors ça c'était là meilleure ! Quoi ?! Maintenant je lui devais des explications ? Leur était redevable à elle et à ses chasseurs de gibier ? Non mais puis quoi encore, je lui avais clairement dis de la fermer, c'était de son plein grès qu'elle s'était comporté en héroïne.

« - Et si j'étais les deux ? Criminelle, meurtrière, voleuse.. ce ne sont que des titres que vous voyez sur les affiches. « Ennemie publique »est mon préféré on va dire. »


Oui je suis criminelle, oui j'ai déjà tué, oui ça m'a plu et oui je sais que c'est mal vu dans notre société. Mais faut dire que les gens ne savent pas tout, ou plutôt.. qu'ils ne veulent pas tout savoir.

« Puisqu'on y est, je vais faire ma curieuse aussi, quand vous dites « nous », « chasseurs » vous désignez quoi ? Des chasseurs de prime c'est ça ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siana Ackles

avatar

Messages : 750
Nilmin : 6449
Métier : Chasseuse
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Dim 15 Juil - 14:55


Lorsque l'étrangère prit la parole, sa voix ne reflétait plus seulement de la méfiance mais aussi du mécontentement. Ne devrait-elle pas se réjouir de ne pas être captive entre les mains des sentinelles ?

« - Et si j'étais les deux ? Criminelle, meurtrière, voleuse.. ce ne sont que des titres que vous voyez sur les affiches. « Ennemie publique »est mon préféré on va dire. »

Siana afficha un rictus méfiant avant de ricaner discrètement. Que des titres oui, mais les titres font parfois tout. Ainsi, la silhouette sombre n'était autre que l'ennemie publique numéro un... Les chasseurs ne s'intéressaient pas de près à cette histoire, ils ne pouvaient donc la reconnaître. Ils ne savaient rien d'elle. Alors que la jeune vampire semblait réfléchir, l'inconnue reprit la parole :

« Puisqu'on y est, je vais faire ma curieuse aussi, quand vous dites « nous », « chasseurs » vous désignez quoi ? Des chasseurs de prime c'est ça ? »

La sorcière balaya rapidement la salle du regard avant de fixer l'étrangère d'un air neutre. Ressentait-elle de la peur ? Ou seulement de la méfiance ? Croyait-elle que les chasseurs allaient la traquer à leur tour ? Siana fit durer le suspense quelques minutes puis répondit d'une voix calme et sûre :

« - Nous autres, chasseurs, traquons principalement les damnés et les monstres qui terrifient la population. Les criminels du monde obscur comme certains les appellent... Il nous arrive cependant de prêter main forte aux sentinelles pour chasser les criminels les plus coriaces. »

Siana cessa de parler un instant et observa la jeune humaine. Elle semblait jeune, à la frontière séparant l'adolescence de la phase adulte. La vampire se demandait comment une si jeune femme pouvait être l'ennemie publique du moment. Elle soupira, puis se décida à donner plus de détails à son interlocutrice :

« - Tu es ici dans notre repère, si on peut l'appeler ainsi. Les sentinelles y viennent rarement. Leurs affaires ne sont pas les nôtres tant qu'ils ne sollicitent pas notre aide. Nous n'avons pas entendu parler de toi, donc tu peux rester ici en paix. »

La jeune blonde continua d'observer l'étrangère, discrètement. Tout de noir vêtue, on aurait dit une criminelle voulant être une ombre dans la nuit. Mais elle ne semblait pas méchante, juste pleine de rage et de méfiance envers tout le monde. Siana pencha légèrement la tête sur le côté et plongea son regard dans le sien. Elle murmura d'une voix neutre :

« - Je suis Siana Ackles, chasseuse mi-sorcière et vampire. Etant humaine, aurais-tu faim ? Je peux bien t'offrir de quoi remplir ton estomac après ta course pour fuir les sentinelles. »

La jeune sorcière accompagna ses paroles d'un léger sourire. En déclinant son identité, elle espérait que l'inconnue en fasse de même. Elle sortit son argent et attendit la réponse de l'étrangère...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harthad.1fr1.net
Shyla Doe

avatar

Messages : 240
Nilmin : 2893
Métier : Fugitive
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Lun 16 Juil - 17:47




« - Nous autres, chasseurs, traquons principalement les damnés et les monstres qui terrifient la population. Les criminels du monde obscur comme certains les appellent... Il nous arrive cependant de prêter main forte aux sentinelles pour chasser les criminels les plus coriaces. »


Les damnés ?! J'en avais vaguement entendu parler... des rumeurs ou des légendes que nous racontaient les gouvernantes avant de nous coucher. Je revois encore la scène : moi et les autres petits, formant un demi-cercle devant la chaise soigneusement placée devant la cheminée... Quelques-uns s'endormaient avant même que les gouvernantes ne viennent nous rejoindre, étalés sur le tapis vert du salon... « Il arrive parfois, qu'un être s'égare du bon chemin, se laissant mener par le chagrin, l'obsession et la folie. On dit que leurs yeux reflètent la corruption de leur âme. On les nomme les Damnés. »

Je secouais la tête comme pour chasser cette image de mon esprit. Je haïssais quand ça m'arrivais... ces flashs, ces moments de nostalgie. Ils étaient imprévisibles et douloureux.

« - Tu es ici dans notre repère, si on peut l'appeler ainsi. Les sentinelles y viennent rarement. Leurs affaires ne sont pas les nôtres tant qu'ils ne sollicitent pas notre aide. Nous n'avons pas entendu parler de toi, donc tu peux rester ici en paix. »


Je lui fit un léger mouvement de tête, bien que ses yeux continuaient à m'agacer. Ils étaient payés pour exterminer ces damnés donc. Comme par réflexe, je me mit à réellement observer la pièce. Il y avait de tout et de rien, des humains, des animorphes... toute race semblait impliquée dans cette chasse, pourtant rien ne semblait, à première vue, les différencier des autres citoyens. C'était un peu mon cas aussi... Mes mains ! Je les avaient complètement oubliées ! En jetant un bref coup d' oeil sous la table, j' aperçut avec horreur ce que j'avais déjà prédit : Une tâche brune tout juste à côté de ma chaise. Zut ! Fallait les bander avant qu'on me pose des questions...

Je relevais la tête et rencontrais directement le regard de la blonde qui ne m'avait pas lâché :

« - Je suis Siana Ackles, chasseuse mi-sorcière et vampire. Etant humaine, aurais-tu faim ? Je peux bien t'offrir de quoi remplir ton estomac après ta course pour fuir les sentinelles. »

Bon c'était foutu... Fallait tenir le coup maintenant. Je mis mes mains entre les cuisses, espérant que les blessures se referment avec un peu de pression. Il est vrai qu'avec tout ce théâtre je n'avais pas pû finir mes achats. Je remerciât la...vampire-sorcière et commanda une omelette. J'attendis d'être servie avant de lui divulguer mon nom :

« - Moi c'est Shyla Doe. Ce n'est pas vraiment mon nom de famille mais c'est ce qu'on donne aux humains des bas quartiers d' Highland. »

Je n'osais pas prendre les couverts de suite alors j'optais pour faire durer le dialogue... ironique hein ?

«  Et ça fait longtemps que vous êtes « chasseuse ».. ? Je veux dire, faut faire une formation un genre d'entrainement …. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siana Ackles

avatar

Messages : 750
Nilmin : 6449
Métier : Chasseuse
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Lun 16 Juil - 20:28


Du sang... L'odeur de ce liquide vital envahit les narines de la jeune chasseuse. Quelqu'un dans la salle était blessé mais elle ignora cet agréable parfum et se concentra sur l'infect odeur de la nourriture humaine. La sorcière déposa quelques pièces sur la table, puis l'étrangère répondit enfin :

« - Moi c'est Shyla Doe. Ce n'est pas vraiment mon nom de famille mais c'est ce qu'on donne aux humains des bas quartiers d' Highland. »

Les bas quartiers d'Highland... Siana ne s'y rendait jamais, sauf pour affaires. C'est ainsi que les chasseurs appelaient leurs traques, leurs courses contre les damnés. L'inconnue, qui n'en était plus totalement une, ne mangea pas tout de suite. Elle reprit la parole :

« Et ça fait longtemps que vous êtes « chasseuse ».. ? Je veux dire, faut faire une formation un genre d'entrainement …. »

A ces mots, la jeune blonde cessa enfin d'observer l'humaine et baissa les yeux pour fixer la table. Siana se souvint alors de ce jour maléfique où en rentrant des cours, elle découvrit ses parents dans un bain de sang. Elle voyait le damné penché sur leur corps inerte, se délectant de la violence de son geste. Puis la lame, le sang... A cette pensée, elle serra les poings jusqu'à ce que ses ongles s'enfoncent dans sa chair. Elle attendit un instant et répondit, le regard dans le vague.

« - L'on devient souvent chasseur à la suite d'un événement tragique, lorsque les damnés nous ont volé une chose à laquelle nous tenions. Alors, comme par vengeance, nous les traquons et entrons dans ce groupe fermé que forment les chasseurs. Nous en devenons un, et nous y consacrons notre vie. »

La jeune vampire esquissa un sourire triste. Les chasseurs étaient de toutes races, de tout âge, parcourant le monde entier pour traquer ceux qui les avaient traqués. Souvent armés et en groupe, on leur ouvrait toutes les portes et les hauts dirigeants payaient parfois le prix fort pour recevoir leur aide. Ils gagnaient leur vie en tuant ceux qui tuaient.

« - Lorsqu'on est chasseur, on meurt chasseur. La plupart d'entre nous finissent par perdre la vie au cours d'une traque. Alors si tu souhaites être l'une des nôtres, réfléchis-y bien. »

Siana ne souhaitait à personne de devenir chasseur. Bien sûr, elle appréciait les traques en groupe, surtout lorsque ses partenaires de chasse étaient sympathiques ou de beaux hommes ! L'humaine ne semblait a priori pas être l'une des leurs. La jeune sorcière soupira et reporta son attention sur Shyla. Curieuse, elle demanda :

« - Puis-je connaître tes crimes ? Et, si c'est ton sang qui coule, bande donc tes plaies que je cesse d'être envoûtée par l'odeur. »

La vampire fixa de nouveau l'inconnue, attendant une réaction. Elle avait assez vécu pour se contrôler, mais elle détestait la tentation et la sensation de faim. Cependant, la chasse était une partie de plaisir, que ce soit pour se nourrir ou pour traquer un damné...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harthad.1fr1.net
Shyla Doe

avatar

Messages : 240
Nilmin : 2893
Métier : Fugitive
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Mer 18 Juil - 21:25



Ma question sembla la déconcentrer, en tout cas ce fût là la première fois qu'elle baissa son regard.

« - L'on devient souvent chasseur à la suite d'un événement tragique, lorsque les damnés nous ont volé une chose à laquelle nous tenions. Alors, comme par vengeance, nous les traquons et entrons dans ce groupe fermé que forment les chasseurs. Nous en devenons un, et nous y consacrons notre vie. »


Il semblait donc que j'avais touché un point sensible de Dame Ackles... Et moi qui croyait que les vampires étaient tous des êtres aussi froids que leur cœur. La mort semblait autant la hanter que moi.

« - Lorsqu'on est chasseur, on meurt chasseur. La plupart d'entre nous finissent par perdre la vie au cours d'une traque. Alors si tu souhaites être l'une des nôtres, réfléchis-y bien. »


J'étouffais un gloussement par politesse. Où était-elle cherché ça ? Moi chasser alors que je suis moi-même une proie ?

« Ah navrée mais... je pense avoir assez d'emmerdes et assez d'ennemies comme ça. »

« - Puis-je connaître tes crimes ? Et, si c'est ton sang qui coule, bande donc tes plaies que je cesse d'être envoûtée par l'odeur. »


Qu'est-ce que ? Ah oui vampire... j'aurais dû y penser. Était-ce donc pour cela qu'elle me lâchait pas ? Elle aurait sentit que j'étais blessée et aurait protégé son plat de résistance... Mais dans ce cas pourquoi me dire de me bander ? Cela ne tenait pas la route, à moins qu'elle n'eût préparé un coup original. Je plongea mon regard dans le sien avant jeter un coup d’œil derrière mon épaule. Je sortis alors un rouleau d'une poche intérieure de mon manteau. N'ayant plus rien à cacher, je me permis même de prendre une bouchée d'omelette. J'allais lui dire la vérité. Elle me semblait du genre à ne pas lâcher le morceau, alors autant qu'elle connaisse ma version des faits. Et puis peut-être que ça calmerait ses envies de me traquer si envies il y avait.

« J'ai assassiné une trentaine d'hommes et femmes. Des chercheurs, travaillant pour l'ARST. Je ne l'ai pas fait par intérêt ou par argent, je les ai tués tout comme toi... par vengeance. »


Je lui parlais calmement, tout en ôtant mes mitaines trouées. J'essayais de bander mes mains tout en les gardant près de mon corps pour ne pas la provoquer ; mais en même temps je m'assurais que les 4 ouvertures ensanglantées lui soient bien visibles.

« Si tu veux savoir si je le regrette la réponse est non. Si c'était à refaire je le ferai encore et encore... Peut-être que j'essaierai même de leur infliger une mort encore plus lente. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siana Ackles

avatar

Messages : 750
Nilmin : 6449
Métier : Chasseuse
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Ven 24 Aoû - 15:51



« Ah navrée mais... je pense avoir assez d'emmerdes et assez d'ennemis comme ça. »
A ces mots Siana ricana silencieusement et continua la conversation. La jeune humaine prit une bouchée de son omelette, cette nourriture au parfum écœurant pour la vampire, puis sortit un rouleau de bandes pour panser les blessures. Elle ne les couvrit pas de suite et reprit la parole :

« J'ai assassiné une trentaine d'hommes et femmes. Des chercheurs, travaillant pour l'ARST. Je ne l'ai pas fait par intérêt ou par argent, je les ai tués tout comme toi... par vengeance. »

L'ARST... La jeune sorcière en avait déjà entendu parler, bien que vaguement. Elle ne s'intéressait pas à la hiérarchie humaine, pas même de loin. Shyla ôta ses mitaines en sale état et s'appliqua à bander ses plaies sous le regard insistant de la vampire.

« Si tu veux savoir si je le regrette la réponse est non. Si c'était à refaire je le ferai encore et encore... Peut-être que j'essaierai même de leur infliger une mort encore plus lente. »
Siana hocha la tête d'un air désintéressé. Elle pensa un court instant planter ses crocs dans la nuque de l'étrangère mais se ravisa aussitôt. Elle restait disciplinée malgré sa race d'appartenance et chassait toujours discrètement en essayant de ne jamais faire de mal à un innocent. Mais parfois, elle ne se contrôlait pas. Parfois, la bête prenait le dessus... Elle secoua la tête pour chasser ses pensées et prit la parole :

« - Je ne jugerai pas ton acte, je sais ce qu'est le désir de vengeance... Mange donc, tu pourras trouver refuge ici pour quelques pièces le temps que les sentinelles se calment. Ils finiront peut-être par se trouver un autre fugitif à traquer. »

Siana savait pertinemment que les sentinelles n'abandonnaient jamais leur traque, mais elle se voulait rassurante. Elle comprenait cette étrangère, son acte guidé par la vengeance. Elle connaissait ce désir de tuer ceux qui avaient fait du mal pour aller mieux. Et elle savait très bien que jamais après ça, l'on se sentait mieux.

La jeune vampire soupira. Elle fixa un instant son verre encore plein et le poussa vers l'humaine pour le lui donner. Siana devait s'occuper de certaines affaires, ainsi elle observa encore un instant la jeune Shyla et croisa les bras avant de prononcer, d'une voix neutre :

« - J'ai une chasse à terminer, si tu permets. Je n'aime pas quand les missions traînent en longueur. Tu peux rester ici, mange et demande donc une chambre au gérant. Je reviendrai plus tard, nous nous reverrons. »

La jeune blonde se leva rapidement, fixa de nouveau l'humaine et attendit une réponse. Elle sourit, baissa la tête en signe de respect et enfila la capuche de sa sombre cape. La sorcière avança lentement et s'arrêta à la hauteur de la jeune humaine, puis murmura :

« - Bon courage, tâche de rester en vie. »
Sur ces mots, Siana franchit les portes du comptoir des chasseurs, laissant la jeune inconnue seule parmi d'autres clients.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harthad.1fr1.net
Shyla Doe

avatar

Messages : 240
Nilmin : 2893
Métier : Fugitive
Alignement : Neutre

MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   Sam 1 Sep - 22:04



« - Je ne jugerai pas ton acte, je sais ce qu'est le désir de vengeance... Mange donc, tu pourras trouver refuge ici pour quelques pièces le temps que les sentinelles se calment. Ils finiront peut-être par se trouver un autre fugitif à traquer. »

Je levais un sourcil tout en mâchouillant mon omelette. Elle n'était pas très bonne mais ça calmait l'estomac. Mon bandage était presque achevé, j'avalai et coupai les bouts de tissu à coup de dents.

«  Une chasseuse qui me dit ça ? C'est presque comique... Je parierais ma tête qu'ils m'attendent dehors, dos contre le mur. Mais t'en fais pas momon, je m'en sortirai. »


Un sourire moqueur se dessina sur mon visage malgré moi. Je ne voulais pas paraître arrogante mais fallait pas me prendre pour une écervelée. Je me pressai de lui faire un clin d'oeil et prit une autre bouchée. La blonde dût deviner qu'elle était trop salée car elle me passa son verre.

« - J'ai une chasse à terminer, si tu permets. Je n'aime pas quand les missions traînent en longueur. Tu peux rester ici, mange et demande donc une chambre au gérant. Je reviendrai plus tard, nous nous reverrons. »

Et le cycle reprenait, rencontrer, parler, s'en aller, oublier... Cette chasseuse n'aura pas fait d’exception. Faut croire que les seuls gens que je risquais de supporter éternellement étaient les fantômes de mon passé. Je lui fis signe de la tête par politesse en disant :

" Ça m'étonnerai chasseuse mais qui sait, le destin a peut-être encore quelques tours à me jouer... Bonne course. "

Au moins elle n'avait pas été désagréable...

« - Bon courage, tâche de rester en vie. »

Ah, je retire que j'avais dit...

" Non mais pour qui tu me pr-...... arff. "

Je n'avais même pas terminé ma phrase qu'elle me tournait le dos... Et moi ? Je n'allais pas rester là... Je dévisageait le reste d'omelette sur mon assiette.... Après tout, j'avais assez mangé pour deux journées. Je me levai et laissai quelques pièces sur la table. Il était temps de trouver une autre sortie. Les fenêtres donnaient toutes vue sur la ville... trop flagrant.
La cheminée ? non trop poussiéreuse...
Mon regard se posa alors sur l'un des clients. Il venait de payer sa note mais ne semblait pas se diriger vers la porte de sortie.... au contraire il alla jusqu'au fond de la salle et disparu petit à petit. Il y avait donc un escalier... et peut-être une autre sortie. Je le suivis mine de rien, jusque dans une pièce sombre où il disparût à nouveau. Ce n'est qu'en pliant les yeux que je remarquai la présence du portail, dont l'autre dimension était presque aussi sombre que la salle où je me trouvais.

Je n'avais jamais franchit ce genre de porte... juste entendu parlé. Il y avait des rumeurs comme quoi ça vous filait des tas de cancers... On verra bien, là j'avais pas trop le choix. Je pris donc une grande bouffée d'air... et sautai.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fuite ne nous fait jamais échapper à notre destin. [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» Gabriel Loisell - La maladie a au moins un avantage, elle nous fait connaitre nos amis
» "Quel crime avons-nous fait pour mériter de naître ?" [PV Tenshi]
» Un peu de détente ne fait jamais de mal • |
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harthad :: Luthania ~ Terre des Humains :: Highland :: Au comptoir des chasseurs-
Sauter vers: